Culture: Rennes. Le parc-expo retrouve du rythme et du souffle

EN IMAGES. Le Bleuet de France inspire l’artiste WAR !

  EN IMAGES. Le Bleuet de France inspire l’artiste WAR ! Personne ne connaît son visage, mais ses œuvres géantes oui. À Rennes, l’énigmatique graffeur WAR ! soutient aussi l’œuvre du Bleuet de France. Comment votre chemin a-t-il croisé celui du Bleuet de France ?Je travaillais sur le coquelicot pour sa couleur, sa fragilité et en même temps son éclosion sauvage, là où on ne l’attend pas, en plein champ de culture ou sur un trottoir. © D.R. WAR ! : sous ce masque, un artiste dont personne (ou presque) ne connaît l’identité et dont la célébrité ne cesse de croître.

Nathalie Guérin, directrice générale du parc-expo de Rennes. © Ouest-France Nathalie Guérin, directrice générale du parc-expo de Rennes.

Reporté à deux reprises, le carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA) est le premier gros événement professionnel du déconfinement au parc-expo de Rennes. Un soulagement pour les équipes qui gèrent les dix halls du site.

« Nous n’espérions que cela ! » Les centaines d’hectares du parc-expo de Rennes sont encore bien tranquilles. Mais il y a de la vie, enfin. Dans les halls, il y a les allers-retours des menuisiers, des chariots élévateurs, le bruit des perceuses-visseuses, « et l’odeur des moquettes qui sont installées », sourit Nathalie Guérin, la directrice du parc-expo.

EN IMAGES. Les militaires de l’ouest affichent leur soutien au Bleuet de France

  EN IMAGES. Les militaires de l’ouest affichent leur soutien au Bleuet de France Pour Ouest-France, des militaires du bassin rennais (mais aussi d’ailleurs) montrent leur soutien à l’œuvre du Bleuet de France et à l’initiative portée par l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre d’Ille-et-Vilaine (ONACVG35) et le Cercle des amis de la mémoire partagée de Rennes (CAMP). À votre tour de participer !C’est une date symbolique, celle du 8-Mai qui commémore la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe en 1945.

Mercredi 9 juin, c’est l’ouverture du Cfia, le carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire, qui attend 1 600 exposants et espère 20 000 visiteurs pendant trois jours.

Alors le site a commencé à changer de physionomie depuis une semaine et va être une véritable ruche à partir de ce lundi. « Il y a un an, en mars, tout était prêt quand le confinement a été annoncé, juste quelques jours avant l’ouverture. Puis report en septembre, annulation à nouveau, et enfin nos y arrivons ».

Dans une année normale, le parc-expo accueille entre 80 et 90 événements. L’an dernier a été celles des vaches maigres. « Entre le 1er janvier et le 22 février 2020, nous avons pu organiser quinze événements. Au déconfinement, les examens de six concours ont eu lieu entre le 15 juin et le 11 juillet ; puis à partir de septembre cinq autres concours et trois événements : le salon des comités d’entreprises, le salon étudiant Studyrama et la bourse aux armes », explique Nathalie Guérin qui dirige une équipe d’une petite trentaine de personnes pour gérer les 10 halls qui offrent plus de 55000 m2 de superficie.

Rennes : Pourquoi certains quartiers perdent-ils des habitants quand d’autres en gagnent ?

  Rennes : Pourquoi certains quartiers perdent-ils des habitants quand d’autres en gagnent ? Une étude de l’Insee démontre les disparités entre les différents secteurs de la capitale bretonne © C. Allain / APEI / 20 Minutes Le quartier de la Courrouze à Rennes. DEMOGRAPHIE - Une étude de l’Insee démontre les disparités entre les différents se Le nombre d’habitants à Rennes est bien loin d’exploser. Déjà connue, cette tendance a été confirmée par une étude de l’Insee portant sur une période de près de trente ans. De 1990 à 2017, la capitale bretonne n’a vu sa population augmenter que de 0,6 % par an en moyenne.

Le parc-expo de Rennes se prépare à rouvrir ses portes mercredi 9 juin pour le CFIA, le grand salon des industriels de l’agroalimentaire. © Ouest-France Le parc-expo de Rennes se prépare à rouvrir ses portes mercredi 9 juin pour le CFIA, le grand salon des industriels de l’agroalimentaire.

En 2020, surtout, les quatre grosses locomotives qui occupent à chaque fois l’intégralité des halls du parc-expo n’ont pas turbiné : outre le Cfia, la foire internationale de juin a été annulée, le salon des productions agricoles (Space) en septembre réduit à la portion congrue numérique, et le salon du bâtiment Artibat reporté.

Cette deuxième semaine de juin est donc vraiment un nouveau départ, même si la foire internationale, espérée un temps du 19 au 27 juin a été finalement reportée en 2022. « Le Cfia a même fait monter un chapiteau supplémentaire de 4000 m2, l’équivalent d’un hall ! » De bon augure pour la suite ? « Nous avons déjà des contacts, des sollicitations pour 2022. Il y a une volonté, une envie, de retrouver des grands événements ».

Rennes, Bordeaux, Amiens… Ces villes où la réouverture des terrasses a dérapé

  Rennes, Bordeaux, Amiens… Ces villes où la réouverture des terrasses a dérapé Dans plusieurs villes de France, notamment à Rennes, Bordeaux et Amiens, la réouverture des terrasses de bars et restaurants, mercredi 19 mai, a été marquée par des débordements. Entre tables bondées, non-respect des gestes barrière et fêtes improvisées après le couvre-feu. Le premier jour de la réouverture des terrasses de bars et restaurants a donné lieu à des débordements dans plusieurs villes de France.À Rennes, des milliers de personnes ont convergé mercredi soir, à l’heure de l’apéro, vers la rue Saint-Michel, surnommée la rue de la Soif.

Le parc-expo de Rennes se prépare à rouvrir ses portes mercredi 9 juin pour le CFIA, le grand salon des industriels de l’agroalimentaire. © Ouest-France Le parc-expo de Rennes se prépare à rouvrir ses portes mercredi 9 juin pour le CFIA, le grand salon des industriels de l’agroalimentaire. Le parc-expo de Rennes se prépare à rouvrir ses portes mercredi 9 juin pour le CFIA, le grand salon des industriels de l’agroalimentaire. © Ouest-France Le parc-expo de Rennes se prépare à rouvrir ses portes mercredi 9 juin pour le CFIA, le grand salon des industriels de l’agroalimentaire.

Rennes. Une fête de la musique a minima le 21 juin ? .
Les mesures sanitaires entourant la fête de la musique s’annoncent très strictes. La ville de Rennes organiserait des concerts éclatés dans les quartiers plutôt qu’au centre-ville, mais attend des précisions de la préfecture. « J’ai appelé Rennes métropole, je suis hyperdéçue ! Je n’aurai pas le droit d’organiser de concert sur le toit de ma péniche pour la fête de la musique », rapporte Anaïs Melaye, à la tête du salon de coiffure sur l’eau Mouch’quai Saint-Cast au centre-ville de Rennes (Ille-et-Vilaine). Le duo de DJ Mojuu m’avait contactée car il cherchait une scène.

Voir aussi