Culture: Homme qui a giflé le président français Macron pour faire son essai

Macron giflé par un homme, la classe politique s'indigne

  Macron giflé par un homme, la classe politique s'indigne Emmanuel Macron a été giflé par un homme poussant le cri de guerre royaliste "Montjoie Saint Denis!" Dans cette même vidéo, juste avant la gifle, est hurlé le cri de guerre royaliste "Montjoie Saint Denis!"Dans une vidéo diffusée sur Twitter et authentifiée par l'entourage du chef de l'Etat, M. Macron est vu se dirigeant rapidement d'un groupe de personnes massées derrière des barrières pour les saluer, avant de s'approcher d'un homme portant un tee-shirt kaki, une barbe noire et une chevelure longue.

Valence, France (AP) - Un homme de 28 ans qui a giflé le président français Emmanuel Macron sera jugé jeudi, face à une éventuelle temps de prison et une amende si elle est reconnue coupable de agresser un agent public.

In this grab taken from video France's President Emmanuel Macron, centre, is slapped by a man, in green T-shirt, during a visit to Tain-l’Hermitage, in France, Tuesday, June 8, 2021. Macron denounced “violence” and “stupidity” after he was slapped in the face Tuesday by a man during a visit to a small town in southeastern France. The incident prompted a wide show of support for the head of state from politicians across the ideological spectrum. A video shows a man slapping Macron in the face and the president's bodyguards pushing the aggressor away as the head of state was quickly rushed from the scene in the town of Tain-l’Hermitage. (BFM TV via AP) © Fourni par Associated Press dans cette prise prélevée sur la vidéo France France Emmanuel Macron, Centre, est giflé par un homme, en T-shirt vert, lors d'une visite à Tain-l'Hermitage, en France, le mardi 8 juin, 2021. Macron a dénoncé la "violence" et "stupidité" après avoir été giflé au visage mardi par un homme lors d'une visite dans une petite ville du sud-est de la France. L'incident a incité un large éventail de soutien à la tête de l'Etat des politiciens à travers le spectre idéologique. Une vidéo montre un homme giflant macron au visage et les gardes du corps du président poussant l'agresseur à l'écart alors que le chef d'État se précipitait rapidement de la scène de la ville de Tain-l'Hermitage. (BFM TV via AP)

Damien Tarel a été arrêtée rapidement après la balayage mardi qui a attrapé Macron au visage avec une talus audible alors que le chef français saluait une foule dans le sud-est de la France.

Que risque l'homme qui a giflé Emmanuel Macron ?

  Que risque l'homme qui a giflé Emmanuel Macron ? Lors de son déplacement dans la Drôme, le président de la République a été giflé par un homme présent dans la foule. Très rapidement maîtrisé par les forces de l'ordre, il a été placé en garde à vue avec un de ses complices. » LIRE AUSSI - Des contestataires fans du Moyen-Âge : le profil encore flou des deux hommes interpellés

Tarel a déclaré aux enquêteurs qu'il a frappé sans réfléchir, l'office du procureur a déclaré. Il est dû jeudi après-midi devant le tribunal à Valence, dans la vallée de la Rhône française.

L'accusation de violence contre une personne investie avec l'autorité publique est punie jusqu'à 3 ans d'emprisonnement et une amende de 45 000 euros (54 000 $).

Un autre homme arrêté dans le runkus qui a suivi la gifle, identifié par le Procureur comme Arthur C., sera jugé ultérieurement, en 2022, pour la possession illégale d'armes.

Le Bureau du Procureur a déclaré ainsi que trouver des armes, la police qui cherchait la maison d'Arthur C. a également trouvé des livres sur l'art de la guerre, une copie du manifeste «Mein Kampf» de Adolf Hitler et de deux drapeaux, un symbolisant les communistes et un autre la révolution russe.

Emmanuel Macron giflé : A quoi fait référence l’expression « Montjoie Saint-Denis » prononcée par l’agresseur du chef de l’Etat

  Emmanuel Macron giflé : A quoi fait référence l’expression « Montjoie Saint-Denis » prononcée par l’agresseur du chef de l’Etat Le président de la République Emmanuel Macron a été giflé par un homme ce mardi à Tain-l’Hermitage dans la Drôme © Capture d'écran Twitter Emmanuel Macron giflé : A quoi fait référence l’expression « Montjoie Saint-Denis » prononcée par l’agresseur du chef de l’Etat EXPLICATIONS - Le président de la République Emmanuel Macron a été giflé par un homme ce mardi à L’agresseur d’Emmanuel Macron avait-il les références à l’esprit en prononçant ces mots avant de gifler le président de la République ce mardi, dans la Drôme ? Cela n’a pas encore été établi.

Ni Tarel ni Arthur C., également 28 ans, avaient des records de police, le Procureur a déclaré.

Vidéos a montré l'attaquant de Macron giflant la joue gauche du chef français et ses gardes du corps poussant l'homme à l'extérieur lors d'une rencontre rapide et accueillis avec des membres du public, qui ont été retenus derrière des barrières de trafic dans la ville viticole de Tain-l'Hermitage.

L'attaquant a été entendu parler de crier "Montjoie! Saint Denis! " Un cri de guerre royaliste de siècles, avant de finir avec "un Bas La Macronie" ou "Down avec Macron".

Tarel a déclaré aux enquêteurs qu'il était proche du mouvement de protestation économique jaune gilet qui a secoué la présidence de Macron en 2019 et a également tenu des convictions politiques à droite ou ultra-droit sans être membre d'une partie ou d'un groupe, selon le bureau du procureur.

Après le niveau record d'abstention, quelles sont les marges de manoeuvre de Macron d'ici à la présidentielle? .
Bruno Cautrès, chercheur en sciences politiques à Sciences Po, explique à quels défis doit faire face Emmanuel Macron après les résultats des élections régionales et départementales. Les niveaux exceptionnels de l’abstention lors des deux tours des élections régionales et départementales s’inscrivent dans une triple logique : d’une part un "effet Covid" qui a pesé de tout son poids comme ce fut le cas lors des élections municipales de 2020 ; d’autre part, une tendance structurelle à davantage d’abstention à toutes élections, ou presque, en France ; enfin une impossible mobilisation électorale pour des élections dont le

Voir aussi