Actualités à la une

Culture: Solo A Star Wars Story : retour sur une genèse mouvementée

Solo A Star Wars Story : Ron Howard aurait réalisé 70% du film

  Solo A Star Wars Story : Ron Howard aurait réalisé 70% du film En juin 2017, le duo de réalisateurs composé de Phil Lord et Christopher Miller était évincé du tournage de Solo: A Star Wars Story, remplacé presque au pied levé par Ron Howard. Aujourd'hui, le Wall Street Journal indique que ce dernier aurait réalisé environ 70% du spin-off centré sur le célèbre contrebandier, en salles dans moins de deux semaines. Star Wars : George Lucas a changé une scène du spin-off sur Solo ! Le Wall Street Journal donne des détails sur la différence de vision entre le duo Lord/Miller et Ron Howard. Une source déclare ainsi que "Ron souhaitait revenir à l'esprit d'origine de la trilogie, alors que Phil et Chris voulaient quelque chose de nouveau, plus dans la veine des Gardiens de la Galaxie." Après avoir vu un montage du film, Lord et Miller auraient jugé le contenu si différent de ce qu'ils avaient imaginé qu'ils auraient décidé de ne pas se battre pour un crédit en tant que réalisateurs (ils le sont finalement en tant que producteurs délégués). Solo: A Star Wars Story sortira dans les salles hexagonales le 23 mai prochain, après une présentation lors du Festival de Cannes.

Solo A Star Wars Story : retour sur une genèse mouvementée © 2017 Lucasfilm Ltd. & ™, All Rights Reserved. / Jonathan Olley Solo A Star Wars Story : retour sur une genèse mouvementée   Solo A Star Wars Story : retour sur une genèse mouvementée © 2017 Lucasfilm Ltd. & ™, All Rights Reserved.
Ce mercredi sort en salles le très attendu Solo: A Star Wars Story, second spin-off de la célèbre saga intergalactique après Rogue One. Annoncé à l'été 2016, le projet d'un film dérivé consacré au contrebandier intergalactique popularisé par Harrison Ford a connu une genèse mouvementée, avec des remous pour le moins inédits dans la galaxie Star Wars.Juillet 2015. Dans la foulée de l'annonce de Rogue One et plus de cinq mois avant la sortie du Réveil de la Force, Lucasfilm annonce donc la mise en chantier d'un spin-off dédié à l'iconique Han Solo, prévu pour une sortie en salles en mai 2018. Pour mener à bien le projet, la firme fait le pari de la jeunesse avec le duo Phil Lord/Christopher Miller, à qui l'on doit notamment 21 Jump Street et La Grande aventure Lego. Enthousiastes, les deux jeunes Américains évoquent alors "un rêve devenu réalité", promettant de "prendre des risques" et de se montrer comme "des serviteurs fidèles de ces personnages qui comptent beaucoup." La suite douchera leurs belles velléités mais nous n'en sommes pas encore là...Solo : A Star Wars Story – un fan remplace Alden Ehrenreich par le jeune Harrison Ford !Car en 2015, tout est beau au pays de Solo. Kathleen Kennedy, la big boss de Lucasfilm, se félicite du choix de Lord et Miller, annonçant un film "divertissant et drôle" et révélant que le héros sera un jeune vingtenaire. La rumeur annonce alors Miles Teller, Dave Franco, Scott Eastwood ou encore Taron Egerton dans le rôle du fameux contrabandier. Perdu : c'est finalement un quasi-inconnu du grand public, Alden Ehrenreich, vu chez Coppola (Tetro) et les frères Coen (Avé, César!), qui décroche le jackpot en mai 2016. Dans la foulée, le tournage est annoncé pour janvier 2017. Le spin-off consacré à Solo est définitivement lancé...Plus l'échéance du tournage approche, plus le casting prend forme, et il a une certaine allure : aux côtés de Chewbacca, qui sera bien de la partie, on retrouvera Donald Glover dans la peau de Lando Calrissian mais également Emilia Clarke (la Daenerys Targaryen de Game of Thrones) et l'expérimenté Woody Harrelson. Le tournage débute et se déroule sans accroc (Warwick Davis nous accorde même une visite des plateaux), Alden Ehrenreich est aperçu en train de déjeuner avec Harrison Ford, et une première photo est dévoilée en mai 2017 avec les comédiens principaux posant tout sourire aux côtés de Chewie, Phil Lord et Christopher Miller dans le cockpit du cultissime Faucon Millenium (cliché ci-dessous). Bref, tout semble aller dans le meilleur des mondes dans cette galaxie lointaine, très lointaine...Quand soudain, patatras... Le 21 juin 2017, Phil Lord et Christopher Miller quittent le projet en plein tournage en raison de divergences créatives. C'est un séisme dans la galaxie huilée de Star Wars, peu habituée aux productions chaotiques. Certains sites spécialisés évoquent très vite des relations franchement conflictuelles entre les réalisateurs et la big boss de Lucasfilm. "Même la façon dont ils pliaient leurs chaussettes ne convenait pas à Kathleen Kennedy. Ils n'avaient pas la marge de manœuvre pour faire ce qu'ils devaient faire", indique ainsi une source. Le scénario de Lord et Miller, notamment la vision du personnage d'Han Solo, ainsi que leur style parfois proche de l'improvisation, auraient notamment été à l'origine du clash.C'est donc une situation de crise pour Lucasfilm, qui doit dénicher un remplaçant au plus vite. L'affaire, sans doute anticipée, est bouclée en quelques heures : l'expérimenté Ron Howard (qui avait joué sous la direction de George Lucas dans American Graffiti) reprend les rênes d'un projet qui, forcément, inquiète désormais les fans de la franchise intergalactique. Mais le cinéaste, à qui l'on doit notamment Un homme d'exception, Da Vinci Code ou encore Willow, semble imperméable à toute pression et se lance avec optimisme dans un ardu challenge : boucler le long métrage en temps et en heure pour sa sortie en mai 2018.I hope to honor the great work already done & help deliver on the promise of a Han Solo film.— Ron Howard (@RealRonHoward) 22 juin 2017En août 2017, Ron Howard tient à rassurer les fans. "C'est un script fantastique, un casting génial et j'ai une expérience créative fantastique avec ce projet", déclare l'éternel Richie Cunningham de la série Happy Days, devenu au fil des ans un réalisateur hollywoodien de premier rang. Très présent sur les réseaux sociaux, celui-ci ne cesse de partager son enthousiasme, alors que des dégats collatéraux au changement derrière la caméra poussent la production à couper au montage l'acteur Michael K. Williams pour le remplacer par Paul Bettany.Finalement, Ron Howard boucle à temps le tournage de ce spin-off pas comme les autres, qui obtient son titre officiel au mois d'octobre : ce sera Solo: A Star Wars Story. Un film dont on apprend, selon certaines sources, qu'il aurait été "presque entièrement retourné" par le cinéaste (au final, il s'agirait d'environ 70%). Dans la foulée, Phil Lord et Christopher Miller reviennent sur une période derrière la caméra qu'on imagine volontiers compliquée en déclarant sans s'apesantir sur la question que "le fossé était trop important" mais que "l'expérience de tournage avait été extraordinaire."Cannes 2018 - Star Wars : "J'ai beaucoup pensé à Steve McQueen pour notre Han Solo" confie Ron HowardUn film retourné en majeure partie, un "fossé trop important"... Il n'en faut pas plus pour que les rumeurs les plus alarmantes se propagent sur la toile au sujet de cette oeuvre qui flirterait avec le western et le film de gangsters. Selon certains, Disney redouterait un "accident industriel." Pour d'autres, Alden Ehrenreich, peu convaincant, serait accompagné par un coach d'acting. Impossible de confirmer ou d'infirmer ces bruits de couloir. Le 5 février, à seulement deux mois et demi de la sortie en salles, la toute première bande-annonce de Solo: A Star Wars Story débarque aux quatre coins du globe. La promotion est lancée et le long métrage n'appartient désormais déjà plus à ses créateurs...Cannes 2018 : Chewbacca superstar !Cannes 2018 : Chewbacca supertar !

Ce mercredi sort en salles le très attendu Solo: A Star Wars Story, second spin-off de la célèbre saga intergalactique après Rogue One. Annoncé à l'été 2016, le projet d'un film dérivé consacré au contrebandier intergalactique popularisé par Harrison Ford a connu une genèse mouvementée, avec des remous pour le moins inédits dans la galaxie Star Wars.

Cannes 2018: la montée des marches de "Solo: A Star Wars Story"

  Cannes 2018: la montée des marches de La Croisette avait la tête dans les étoiles. Une semaine après le coup d’envoi du Festival de Cannes, les célébrités se sont bousculées en bas des marches pour assister à la projection du long-métrage «Solo: A Star Wars Story» réalisé par Ron Howard. Douze ans après avoir connu un immense succès avec «Da Vinci Code» projeté en cérémonie d’ouverture en 2006, le réalisateur américain signe son grand retour sur la Croisette. Présenté en sélection officielle hors compétition, ce film, qui retrace la jeunesse de l’un des héros mythiques de la saga, était particulièrement attendu par tous les mordus de science-fiction. Le pitch : embarquez à bord du Faucon Millennium et voyagez dans une galaxie lointaine, très lointaine, avec «Solo: A Star Wars Story», une toute nouvelle aventure emmenée par le vaurien le plus apprécié de la galaxie. A travers une série d'évasions audacieuses dans les profondeurs d'un monde criminel sombre et dangereux, Han Solo rencontre son puissant futur co-pilote et croise la route du célèbre parieur Lando Calrissian, dans un voyage qui posera les bases d'un des héros les plus improbables de l'univers Star Wars. A lire aussi : Cannes 2018: Emilia Clarke, la star est arrivée sur la Croisette Alors, pour la montée des marches de ce blockbuster tant attendu, de nombreuses personnalités ont répondu présentes. Après avoir pris la pose lors du traditionnel photocall, Ron Howard et toute son équipe ont foulé le tapis rouge.

Juillet 2015. Dans la foulée de l'annonce de Rogue One et plus de cinq mois avant la sortie du Réveil de la Force, Lucasfilm annonce donc la mise en chantier d'un spin-off dédié à l'iconique Han Solo, prévu pour une sortie en salles en mai 2018. Pour mener à bien le projet, la firme fait le pari de la jeunesse avec le duo Phil Lord/Christopher Miller, à qui l'on doit notamment 21 Jump Street et La Grande aventure Lego. Enthousiastes, les deux jeunes Américains évoquent alors "un rêve devenu réalité", promettant de "prendre des risques" et de se montrer comme "des serviteurs fidèles de ces personnages qui comptent beaucoup." La suite douchera leurs belles velléités mais nous n'en sommes pas encore là...

Solo : A Star Wars Story – un fan remplace Alden Ehrenreich par le jeune Harrison Ford !

Cannes 2018 : on a vu Solo a Star Wars Story, le film spin-off sur la jeunesse de Han Solo. Voici notre avis ! (CRITIQUE)

  Cannes 2018 : on a vu Solo a Star Wars Story, le film spin-off sur la jeunesse de Han Solo. Voici notre avis ! (CRITIQUE) Décollage immédiat pour une galaxie lointaine, très lointaine Ce soir, à Cannes, a eu lieu la projection en grande pompe du nouveau film issu de la saga culte, Solo : a Star Wars Story. Une plongée détonnante dans la jeunesse du contrebandier de l'espace, Han Solo. On a vu le film et voici ce qu'on en a penséAujourd'hui le Festival de Cannes a décidé de plonger la tête de ses festivaliers dans les... étoiles ! L'un des vaisseaux spatiaux les plus mythiques du cinéma hollywoodien s'est posé sur la Croisette avec à son bord, tout le casting du nouveau long-métrage issu de la franchise Star Wars.

Car en 2015, tout est beau au pays de Solo. Kathleen Kennedy, la big boss de Lucasfilm, se félicite du choix de Lord et Miller, annonçant un film "divertissant et drôle" et révélant que le héros sera un jeune vingtenaire. La rumeur annonce alors Miles Teller, Dave Franco, Scott Eastwood ou encore Taron Egerton dans le rôle du fameux contrabandier. Perdu : c'est finalement un quasi-inconnu du grand public, Alden Ehrenreich, vu chez Coppola (Tetro) et les frères Coen (Avé, César!), qui décroche le jackpot en mai 2016. Dans la foulée, le tournage est annoncé pour janvier 2017. Le spin-off consacré à Solo est définitivement lancé...

Plus l'échéance du tournage approche, plus le casting prend forme, et il a une certaine allure : aux côtés de Chewbacca, qui sera bien de la partie, on retrouvera Donald Glover dans la peau de Lando Calrissian mais également Emilia Clarke (la Daenerys Targaryen de Game of Thrones) et l'expérimenté Woody Harrelson. Le tournage débute et se déroule sans accroc (Warwick Davis nous accorde même une visite des plateaux), Alden Ehrenreich est aperçu en train de déjeuner avec Harrison Ford, et une première photo est dévoilée en mai 2017 avec les comédiens principaux posant tout sourire aux côtés de Chewie, Phil Lord et Christopher Miller dans le cockpit du cultissime Faucon Millenium (cliché ci-dessous). Bref, tout semble aller dans le meilleur des mondes dans cette galaxie lointaine, très lointaine...

«Solo: A Star Wars Story», simplet et bien peu soigné

  «Solo: A Star Wars Story», simplet et bien peu soigné Ce n'est pas un film pour les fans. C’est un film qu’on leur lance, comme un os à ronger.Vous vous demandez pourquoi Han Solo a hérité d’un adjectif en guise de nom de famille? Ou comment son copain Wookiee (Chewbacca) a gagné son surnom? Ne cherchez plus: ce film est fait pour vous. Enfin, parler de «film» serait quelque peu exagéré. Solo: A Star Wars Story a été scénarisé par Lawrence et Jonathan Kasdan, et mis en scène par Ron Howard (j’y reviendrai), mais il ne s’agit pas d’un film à part entière –pas vraiment. Solo est l’incarnation même d’une consigne de direction. Solo est un rapport financier affublé d’une veste et de bottes en cuir noir.

Quand soudain, patatras... Le 21 juin 2017, Phil Lord et Christopher Miller quittent le projet en plein tournage en raison de divergences créatives. C'est un séisme dans la galaxie huilée de Star Wars, peu habituée aux productions chaotiques. Certains sites spécialisés évoquent très vite des relations franchement conflictuelles entre les réalisateurs et la big boss de Lucasfilm. "Même la façon dont ils pliaient leurs chaussettes ne convenait pas à Kathleen Kennedy. Ils n'avaient pas la marge de manœuvre pour faire ce qu'ils devaient faire", indique ainsi une source. Le scénario de Lord et Miller, notamment la vision du personnage d'Han Solo, ainsi que leur style parfois proche de l'improvisation, auraient notamment été à l'origine du clash.

C'est donc une situation de crise pour Lucasfilm, qui doit dénicher un remplaçant au plus vite. L'affaire, sans doute anticipée, est bouclée en quelques heures : l'expérimenté Ron Howard (qui avait joué sous la direction de George Lucas dans American Graffiti) reprend les rênes d'un projet qui, forcément, inquiète désormais les fans de la franchise intergalactique. Mais le cinéaste, à qui l'on doit notamment Un homme d'exception, Da Vinci Code ou encore Willow, semble imperméable à toute pression et se lance avec optimisme dans un ardu challenge : boucler le long métrage en temps et en heure pour sa sortie en mai 2018.

Solo: A Star Wars Story, Gueule d'ange, La Fête des mères... Les sorties de la semaine !

  Solo: A Star Wars Story, Gueule d'ange, La Fête des mères... Les sorties de la semaine ! Solo: A Star Wars Story de Ron Howard Avec Alden Ehrenreich , Woody Harrelson , Emilia Clarke Le saviez-vous ? La production de Solo : A Star Wars Story ne s'est pas faite sans difficultés : Phil Lord et Christopher Miller ont quitté le navire en plein milieu du tournage pour, officiellement, "divergences créatives". Ils ont été remplacés par Ron Howard qui aurait retourné plus de 80% du film. Gueule d'ange de Vanessa Filho Avec Marion Cotillard , Ayline Aksoy-Etaix , Alban Lenoir Le saviez-vous ? L'écriture de Gueule d'ange a duré plusieurs années. Une fois le premier traitement de son scénario achevé, Vanessa Filho a collaboré avec Diastème pour le développer, l'adapter et le dialoguer. Sur la dernière partie du film, François Pirot est venu en consultant : "Nos échanges pluriels ont contribué à rendre les émotions encore plus palpables, notamment la dépression de Marlène, sans pour autant jamais la commenter". La Fête des mères de Marie-Castille Mention-Schaar Avec Audrey Fleurot , Clotilde Courau , Olivia Côte Le saviez-vous ? Marie-Castille Mention-Schaar a eu envie avec La Fête des mères de se pencher sur la maternité, une thématique riche qui imposait à ses yeux la forme du film choral : "Je suis une grande amatrice du genre : ce sont des films que j’aime revoir pour découvrir à chaque fois des petits détails qui m’avaient parfois échappés. Ceux qui lient les personnages, qui lient une scène à l’autre.

En août 2017, Ron Howard tient à rassurer les fans. "C'est un script fantastique, un casting génial et j'ai une expérience créative fantastique avec ce projet", déclare l'éternel Richie Cunningham de la série Happy Days, devenu au fil des ans un réalisateur hollywoodien de premier rang. Très présent sur les réseaux sociaux, celui-ci ne cesse de partager son enthousiasme, alors que des dégats collatéraux au changement derrière la caméra poussent la production à couper au montage l'acteur Michael K. Williams pour le remplacer par Paul Bettany.

Finalement, Ron Howard boucle à temps le tournage de ce spin-off pas comme les autres, qui obtient son titre officiel au mois d'octobre : ce sera Solo: A Star Wars Story. Un film dont on apprend, selon certaines sources, qu'il aurait été "presque entièrement retourné" par le cinéaste (au final, il s'agirait d'environ 70%). Dans la foulée, Phil Lord et Christopher Miller reviennent sur une période derrière la caméra qu'on imagine volontiers compliquée en déclarant sans s'apesantir sur la question que "le fossé était trop important" mais que "l'expérience de tournage avait été extraordinaire."

Solo, a Star Wars Story : Emilia Clarke et Alden Ehrenreich étaient-ils fans de la saga avant d'en faire partie ? Ils répondent (VIDEO)

  Solo, a Star Wars Story : Emilia Clarke et Alden Ehrenreich étaient-ils fans de la saga avant d'en faire partie ? Ils répondent (VIDEO) INTERVIEW. C'est aujourd'hui que débarque en salles Solo : a Star Wars Story, nouveau film dérivé issu de la franchise intergalactique. De passage au Festival de Cannes, nous avons eu la chance de (rapidement) rencontrer quelques protagonistes du projet : Emilia Clarke, Alden Ehrenreich ou encore Donald Glover ... Après Rogue One : a Star Wars Story en 2016, voici que sort en salles le second film spin-off issu de la saga la plus intergalactique et culte d'Hollywood.

Cannes 2018 - Star Wars : "J'ai beaucoup pensé à Steve McQueen pour notre Han Solo" confie Ron Howard

Un film retourné en majeure partie, un "fossé trop important"... Il n'en faut pas plus pour que les rumeurs les plus alarmantes se propagent sur la toile au sujet de cette oeuvre qui flirterait avec le western et le film de gangsters. Selon certains, Disney redouterait un "accident industriel." Pour d'autres, Alden Ehrenreich, peu convaincant, serait accompagné par un coach d'acting. Impossible de confirmer ou d'infirmer ces bruits de couloir. Le 5 février, à seulement deux mois et demi de la sortie en salles, la toute première bande-annonce de Solo: A Star Wars Story débarque aux quatre coins du globe. La promotion est lancée et le long métrage n'appartient désormais déjà plus à ses créateurs...

Avec une genèse aussi chaotique, quelle saveur aura donc ce Solo: A Star Wars Story passé entre six mains de cinéastes ? Après une présentation cannoise en grandes pompes il y a quelques jours, le blockbuster intergalactique se dévoile aujourd'hui au grand public. Aux spectateurs, désormais, de livrer leur verdict, alors que deux autres films dédiés à ce personnage culte seraient déjà dans les cartons...

Cannes 2018 : Chewbacca superstar !



Han Solo, l'éternel deuxième de la saga «Star Wars» .
Le capitaine du Faucon Millenium est sans doute l'un des personnages principaux les moins intéressants de «Star Wars».Septième personnage le plus cool de tous les temps selon Entertainment Weekly, quatorzième plus grand héros de cinéma pour l’American Film Institute, quatrième plus grand personnage ciné d'après le magazine Empire, deuxième plus grand personnage de Star Wars –derrière Dark Vador– dans le classement d'IGN.

Voir aussi