Actualités à la une

Culture: Rachida Dati : Imbroglio autour d'une escroquerie, l'ex-ministre victime d'un chèque détourné

Comptes de campagne. Le député insoumis Bastien Lachaud mis en examen pour des soupçons escroquerie

  Comptes de campagne. Le député insoumis Bastien Lachaud mis en examen pour des soupçons escroquerie Bastien Lachaud, député de la France insoumise, a été mis en examen en septembre dernier pour des soupçons d’escroquerie dans l’enquête sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon en 2017. Le député de la France Insoumise Bastien Lachaud a été mis en examen le 22 septembre pour notamment des soupçons d’escroquerie dans l’enquête sur les comptes de la campagne présidentielle Prêt illicite de main-d’œuvre, faux, escroquerie…L’élu de Saint-Denis est poursuivi principalement pour « prêt illicite de main-d’œuvre, faux, escroquerie et tentative d’escroquerie », ont précisé à l’AFP des sources proc

Jeudi 25 novembre 2021, le magazine Closer relatait que la soeur de Rachida Dati - ex-ministre de la Justice et actuelle maire du 7e arrondissement de la capitale - aurait été la victime d'un faussaire. En cause ? Un chèque de 3600 euros signé de la maire de Paris, Anne Hidalgo, pour l'aider face à des soucis financiers ! Un document qui aurait été envoyé à son bailleur mais intercepté par un faussaire, qui aurait alors encaissé la somme après une falsification. Une histoire rocambolesque truffée d'erreurs.

Comptes de campagne 2017 : le député LFI Bastien Lachaud est mis en examen

  Comptes de campagne 2017 : le député LFI Bastien Lachaud est mis en examen Le député LFI de Seine-Saint-Denis est poursuivi de «prêt illicite de main-d'oeuvre, faux, escroquerie et tentative d'escroquerie».A quelques mois de l'élection présidentielle, à laquelle Jean-Luc Mélenchon est candidat, l'enquête sur ses comptes de campagne en 2017 semble s'accélérer : le député LFI Bastien Lachaud a été mis en examen, après le prestataire chargé de la logistique et la mandataire financière du chef de file des Insoumis.

En effet, comme l'a appris Purepeople.com ce n'est pas la soeur de Rachida Dati la victime dans cette histoire mais bien la femme politique de droite âgée de 55 ans ! Si le nom de la soeur apparait dans l'affaire, c'est parce que c'est elle qui a été mandatée par l'élue pour aller déposer une plainte en son nom. Plainte également transmise à l'établissement bancaire de la candidate malheureuse des dernières élections municipales.

Rachida Dati, qui s'est récemment illustrée au Conseil de Paris par ses headshots à Anne Hidalgo, a bien été victime d'un chèque détourné mais qu'elle avait signé elle-même. Ce n'est nullement sa meilleure ennemie politique parisienne qui aurait signé quoi que ce soit en sa faveur ou celle de sa soeur... et à quel titre ? Il s'agit d'un chèque qu'elle avait envoyé à son bailleur mais que ce dernier n'a jamais encaissé et sur lequel un individu a mis la main. Un escroc qui a alors récupéré la somme. Reverra-t-elle un jour l'argent versé ? L'affaire suit son cours.

Pour l'heure, Rachida Dati garde un oeil sur la présidentielle. Celle qui est membre du parti Les Républicains attend sans doute, comme les militants, de savoir qui portera les couleurs de la droite. Elle pourra alors pleinement faire campagne pour le leader de son parti lors de l'élection dont le premier tour est prévu pour le 10 avril 2022.

Informations exclusives, toute reproduction interdite dans la mention de Purepeople.com.

Le scénario Taubira, le ticket Jadot-Hidalgo, le temps de parole de Macron .
Le Réveil politique – faits de campagne, analyses, anecdotes… Chaque matin, « l’Obs » décrypte la campagne présidentielle.Emmanuel Macron aime à dire qu’il est le « maître des horloges », mais c’est le CSA qui tient le chronomètre ! Le Conseil supérieur de l’Audiovisuel a rappelé les règles du jeu mardi 14 décembre, après l’annonce par TF1 et LCI de la diffusion d’un long entretien avec le président sortant, ce mercredi soir à 21h05.

Voir aussi