Actualités à la une

Culture: Joséphine Baker au Panthéon : comment va se dérouler la cérémonie ce mardi 30 novembre

REPORTAGE. Cocktails, suite… À Paris, l’hôtel Lutetia honore Joséphine Baker

  REPORTAGE. Cocktails, suite… À Paris, l’hôtel Lutetia honore Joséphine Baker Mardi 30 novembre, elle sera la première femme de couleur à reposer au Panthéon. Le palace parisien, star emblématique de la rive gauche, lui rend hommage entre suite et cocktails. © Hôtel Lutetia Sur le plafond de la suite Joséphine-Baker : un portrait de l’artiste. Il a un goût fumé étonnant ce cocktail. Une longueur en bouche, une danse enivrante sur les papilles. Un voyage gustatif fort d’une dualité inédite : celle de la vodka et de la sauce barbecue. Il porte bien son nom : J’ai deux amours.Bienvenue au Joséphine, le bar très classieux du Lutetia, boulevard Raspail, à Paris.

Le Panthéon. © Daniel Fouray/Ouest-France Le Panthéon.

L’entrée de Joséphine Baker au Panthéon va se dérouler ce mardi 30 novembre 2021, à partir de 17 h 30, en présence d’Emmanuel Macron. Une cérémonie très encadrée qui devrait tout de même réserver des moments de fantaisie.

Elle est la première femme noire à entrer au Panthéon. Résistante, militante antiraciste, artiste, Joséphine Baker va rejoindre, ce mardi 30 novembre 2021 les « grands hommes » et les « grandes femmes », cinq pour l’instant, dont la « patrie reconnaissante » honore la mémoire.

Cette date du 30 novembre n’a pas été choisie au hasard. Elle coïncide avec la date anniversaire du mariage de Joséphine Baker avec Jean Lion. Cette union, qui dura 14 mois, lui a permis de devenir française. À l’époque, c’était automatique ; aujourd’hui, il faut compter cinq ans après un mariage.

Entrée de Joséphine Baker au Panthéon : comment la star des années folles a combattu le nazisme durant la Seconde Guerre mondiale

  Entrée de Joséphine Baker au Panthéon : comment la star des années folles a combattu le nazisme durant la Seconde Guerre mondiale Joséphine Baker, star de l'entre-deux-guerres, s'est mise au service de la France pour lutter contre les nazis. Avec son entregent et son courage, elle a prêté main-forte à la Résistance. © Fournis par franceinfo "J'ai deux amours, mon pays et Paris." Dans sa célèbre chanson, Joséphine Baker clame son attachement à la France et à sa capitale. Lorsqu'elle l'entonne pour la première fois en 1930, elle est une immense star de la Revue nègre, spectacle musical qui a contribué à populariser en France le jazz et la culture noire américaine.

Le cercueil remplacé par un cénotaphe

Prévue pour durer une heure trente, la cérémonie débutera, à 17 h 30, par la remontée de la rue Soufflot d’un cénotaphe sur un tapis rouge, déployé pour l’occasion.

Sa famille ayant refusé que le corps soit déplacé, le cercueil contiendra de la terre des quatre endroits symboliques où Joséphine Baker a passé une partie de sa vie : Saint-Louis, sa ville de naissance aux États-Unis, Paris, sa ville de cœur, les Milandes en Dordogne où elle a possédé un château, et Monaco, où elle repose près de son mari et d’un de ses enfants.

Un portrait de Joséphine Baker datant de 1930 et signé des studios Harcourt. © AFP Un portrait de Joséphine Baker datant de 1930 et signé des studios Harcourt.

Ce cercueil vide sera porté par des aviateurs sur la musique de l’armée de l’air, le corps auquel a appartenu Joséphine Baker pendant la Seconde Guerre mondiale.

Panthéonisation de Joséphine Baker : une consécration pour sa fille adoptive

  Panthéonisation de Joséphine Baker : une consécration pour sa fille adoptive Joséphine Baker va entrer au Panthéon cet après-midi à 17h30, à Paris. Elle sera la première femme noire à être honorée au Panthéon. Une vie riche, en succès, pour l'artiste américaine à la fois chanteuse, danseuse, actrice, meneuse de revue mais aussi résistante, durant la seconde Guerre mondiale Joséphine Baker va "entrer" dans l'Histoire mardi à 17h30 à Paris. Elle sera la première femme noire à être honorée au Panthéon.

Une projection vidéo sur le Panthéon

La voix de Joséphine Baker résonnera durant cette cérémonie où une projection vidéo retracera sur la façade du Panthéon les grandes étapes de la vie et des engagements de l’artiste. S’il n’y aura pas de danse, la musique sera présente.

Un chœur d’enfants reprendra une des chansons de Joséphine Baker. La Marseillaise, incontournable, sera reprise par le chœur de l’armée française et l’orchestre de la Garde républicaine.

Au moment de l’ouverture des portes, retentira l’œuvre musicale que Pascal Dusapin avait composée pour l’entrée de Maurice Genevoix. le 11 novembre 2020.

Deux mille personnes invitées

Hormis de courts textes de l’artiste lus par des membres de sa famille, le seul discours reviendra à Emmanuel Macron, entouré pour l’occasion d’élèves des établissements scolaires qui portent le nom de Joséphine Baker. En tout, deux mille personnes, proches ou anonymes, personnalités du monde de la culture, du monde associatif et de l’armée, assisteront à cette cérémonie.

Le cénotaphe sera placé dans le caveau 13 de la crypte, où se trouve déjà l’écrivain Maurice Genevoix, dans une allée en face de celle où reposent André Malraux, le couple Veil, Jean Moulin… et d’autres personnalités illustres. Le tombeau comportera uniquement le nom, la date de naissance et la date de mort de Joséphine Baker.

Joséphine Baker : sa vraie dernière au Panthéon .
«Me revoilà Paris» : la chanteuse, actrice, meneuse de revue est entrée mardi au Panthéon, première femme noire à rejoindre les grandes figures françaises. Un hommage à sa vie incroyable d'artiste de music-hall, résistante et militante antiraciste. » LIRE AUSSI - Emmanuel Macron oppose la France de Joséphine Baker à la vision décliniste du pays

Voir aussi