Entreprise: Johnson & Johnson : des millions de doses du vaccin vont être jetées

Covid-19: à Hong Kong, un appartement à gagner pour les vaccinés

  Covid-19: à Hong Kong, un appartement à gagner pour les vaccinés Malgré la forte reprise de l’épidémie dans les pays voisins, notamment à Taïwan et Singapour, et malgré la possibilité qui leur est offerte de choisir entre deux vaccins de technologie différente, les Hong-Kongais boudent la vaccination. Mais un groupe de promoteurs immobiliers vient de mettre sur la table un argument auquel un certain nombre de Hongkongais risque d’être sensible. Avec notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy LesAvec notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy

Johnson & Johnson : des millions de doses du vaccin vont être jetées © Vincenzo Izzo / Getty Images Johnson & Johnson : des millions de doses du vaccin vont être jetées

Des millions de doses du vaccin anti-Covid-19 de "J&J" produites par une usine américaine sont inutilisables et vont partir à la poubelle.

"Plusieurs lots" de vaccins contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, fabriqués dans une usine de Baltimore dont la production avait dû être stoppée il y a plusieurs semaines, devront être jetés, ont annoncé vendredi 11 juin les autorités sanitaires américaines. Selon le New York Times, cette décision concerne quelque 60 millions de doses.

En mars, des tests de contrôle avaient déjà révélé que 15 millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson avaient été gâchées dans cette usine gérée par l'entreprise partenaire Emergent BioSolutions. En plus du vaccin de "J&J", il y était alors aussi fabriqué celui d'AstraZeneca, et les produits entrant dans la composition du second avaient été mélangés par erreur au premier, provoquant la contamination de ces 15 millions de doses et les rendant inutilisables. Elles n'ont jamais quitté l'usine pour être distribuées, avaient rassuré à l'époque les autorités.

Agent immobilier Bans Acheteurs vaccinés de la vue Propriété

 Agent immobilier Bans Acheteurs vaccinés de la vue Propriété Un Australian Agent immobilier a interdit aux acheteurs potentiels qui ont reçu un vaccin contre Covid-19 de Touring une propriété. © Scott Heins / Getty Un travailleur hospitalier reçoit le vaccin Covid-19 le 14 décembre 2020, à Long Island, New York. Un agent immobilier australien a interdit aux personnes vaccinées de regarder une propriété sur le marché.

>> A lire aussi - Belgique : le vaccin Covid-19 de Johnson & Johnson (Janssen) limité aux plus de 40 ans après un décès


Vidéo: Vaccin : des doses d'AstraZeneca jetées ? (Dailymotion)

L'Agence américaine des médicaments (FDA) avait alors dépêché sur place des experts pour y mener une inspection des lieux et du reste des doses produites. Vendredi, l'Agence a finalement donné son feu vert à "deux lots" de vaccins de Johnson & Johnson fabriqués dans cette usine, qui pourront être utilisés "aux Etats-Unis ou être exportés à l'étranger". Cela équivaut à 10 millions de doses, a déclaré à l'AFP une source proche du dossier.

En revanche, "la FDA a déterminé que plusieurs autres lots ne peuvent être utilisés", a-t-elle déclaré. Selon le New York Times, il s'agit de 60 millions de doses, pour lesquelles l'Agence a informé l'entreprise qu'elles devaient être jetées. "Des lots supplémentaires sont toujours en train d'être examinés", a précisé la FDA. La production du remède d'AstraZeneca a été définitivement retirée de cette usine, et celle du vaccin de Johnson & Johnson y a été suspendue en attendant une décision des autorités sanitaires. La FDA a déclaré vendredi "ne pas être encore prête" à y relancer la production, et "continuer à y travailler sur des problèmes" avec des responsables de Johnson & Johnson et d'Emergent BioSolutions.

>> A lire aussi - L'EMA dévoile ses recommandations pour le vaccin Johnson & Johnson

Par ailleurs, au moins 60 millions de doses d'AstraZeneca qui avaient également été produites dans cette usine attendent toujours le feu vert de la FDA pour pouvoir être envoyées à l'étranger. L'exécutif américain a promis de faire don de ces doses à des pays défavorisés, dans le cadre d'un total de 80 millions de doses devant être distribuées d'ici fin juin, en majorité via le dispositif de partage Covax.

"Mes 45 propositions pour vraiment sauver les entreprises en difficultés" .
Alors que les soutiens aux entreprises mis en place pendant la crise vont progressivement s’éteindre, de nombreuses TPE-PME s’apprêtent à souffrir pendant de longues années. Or, le recours aux procédures de prévention est un échec selon Sébastien Laye, chercheur associé à l’Institut Thomas More. L’économiste publie 45 propositions pour refonder le système d’accompagnement des entreprises en difficulté. Les petites et moyennes entreprises françaises vont-elles survivre à la crise du Covid ? S’il est encore trop tôt pour dresser un bilan précis - l’économie ayant été mise en pause pendant de longs mois avec un soutien massif apporté par l’Etat aux TPE-PME -

Voir aussi