Entreprise: Quick appartient désormais au fonds américain HIG Capital, revendu par Groupe Bertrand

Salariés, indépendants, intérimaires… ce que la réforme de la santé au travail va changer pour vous

  Salariés, indépendants, intérimaires… ce que la réforme de la santé au travail va changer pour vous Ce lundi, députés et sénateurs ont trouvé un accord en commission mixte paritaire sur la proposition de loi réformant le système de santé au travail. Voici les principaux changements à venir avec ce texte. Un accord a été trouvé. Ce lundi 19 juillet, députés et sénateurs se sont entendus, en commission mixte paritaire, sur une version commune de la proposition de loi visant à renforcer la prévention en santé au travail, portée notamment par les députées LREM Charlotte Parmentier-Lecocq et Carole Grandjean. Ce texte a déjà été adopté par le Sénat, ce mardi.

Quick appartient désormais au fonds américain HIG Capital, revendu par Groupe Bertrand © Kévin Comte Quick appartient désormais au fonds américain HIG Capital, revendu par Groupe Bertrand

Quatre ans après la revente des restaurants Quick en Belgique et au Luxembourg, Groupe Bertrand a revendu l'enseigne à un fonds américain. Le montant de la transaction s'élèverait à 240 millions d'euros.

L'enseigne de restauration rapide Quick vient d'être cédée. Groupe Bertrand, premier groupe de restauration indépendante en France avec quelque 850 restaurants, a revendu l'enseigne Quick au fonds américain HIG Capital, annonce ce dernier lundi, quatre ans après la revente des restaurants Quick en Belgique et au Luxembourg.

Bonus Pinel : c’est maintenant qu’il faut vous lancer !

  Bonus Pinel : c’est maintenant qu’il faut vous lancer ! L’extinction progressive du dispositif Pinel ne devrait pas commencer avant 2023. Mais face à la pénurie actuelle de programmes neufs, les investisseurs immobiliers doivent préparer leur projet dès aujourd’hui. Mode d’emploi détaillé de ce bonus fiscal, avec les invités du "Grand rendez-vous de l’épargne" (Capital / Radio Patrimoine), Léa Salem, directrice de l’agence parisienne du groupe Quintésens, et Kurt Vural, directeur commercial de Selexium.

HIG "prévoit de finaliser cette acquisition d’ici la fin de l'année après obtention de l'autorisation des autorités de la concurrence", précise un communiqué, sans indiquer le montant de la transaction. Le réseau de 107 restaurants Quick Restaurants S.A. que compte l'Hexagone, qui sert environ 36 millions de repas par an - uniquement de la viande halal, dans laquelle il s'est spécialisé au fil des années -, est racheté "auprès de Burger King France", filiale de Groupe Bertrand, indique HIG, et va donc passer dans l'escarcelle du fonds américain.

Le montant de la transaction serait de 240 millions d'euros, selon l'Agefi, qui en janvier indiquait que Groupe Bertrand souhaitait finaliser la cession de ses restaurants Quick en France. Il en avait pris l’engagement après avoir décroché la franchise de Burger King dans l'Hexagone. "Notre investissement permettra de soutenir l’équipe de management de Quick durant la phase de transition vers un groupe indépendant et surtout d’accélérer l’expansion du réseau de restaurants avec l’objectif d’en doubler le nombre dans les prochaines années", a déclaré Olivier Boyadjian, directeur général d'H.I.G. Capital, cité par le communiqué.

Le Mans, Reims, Versailles... ces villes qui attirent de plus en plus les Parisiens

  Le Mans, Reims, Versailles... ces villes qui attirent de plus en plus les Parisiens Sous la pression de la demande, même les maisons avec défaut se vendent en quelques jours. Et dans des villes de plus en plus éloignées. Depuis le premier déconfinement, c’est à un jeu de chaises musicales que s’adonnent les propriétaires d’Ile-de-France. Les Parisiens migrent en effet vers la première couronne, tandis que les habitants de cette première couronne passent à la deuxième, et qu’une partie de la deuxième couronne file en province. Attention toutefois, car de l’avis des professionnels, la pénurie de maisons est partout prononcée.

>> Achetez et vendez vos placements (actions, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique

Outre Quick jusqu'ici, le groupe fondé par Olivier Bertrand détient l'enseigne de restauration rapide Burger King mais aussi de grandes brasseries parisiennes comme Lipp, La Coupole ou Le Vaudeville. Fin 2015, il avait annoncé racheter la chaîne de restauration rapide Quick, présente dans l'Hexagone depuis 1980, s'emparant de 401 restaurants, répartis en France, Belgique, Luxembourg, mais aussi dans les territoires d'Outre-mer, en Tunisie, en Turquie et au Maroc.

Mais trois mois plus tard, il mettait en vente les restaurants Quick belges et luxembourgeois, avant de lancer mi-2016 en France, un plan de conversion des restaurants Quick sous la bannière américaine Burger King, un processus qui devait s'achever l'an dernier et dont la première étape a été la cession des 101 restaurants Quick belges et luxembourgeois à la société QSR Belgium. "Les restrictions sanitaires nous (ont) ralenti dans ce projet" de conversion de restaurants Quick sous bannière Burger King, déclarait en janvier à l'Agefi Jérôme Tafani, responsable des deux enseignes en France au sein de Groupe Bertrand.

HIG possède quelque 45 milliards de dollars d’actifs sous gestion, et s'est spécialisé dans "l’investissement en fonds propres et en dette dans les entreprises de taille intermédiaire", précise le communiqué.

À lire aussi
Un quart des restaurateurs “ne se remettra pas” de la crise, selon le patron de Groupe Bertrand

Immobilier : le télétravail va-t-il faire baisser les prix dans les grandes villes ? .
Avec la crise et le recours massif au télétravail, la demande de logements dans les métropoles a fléchi, au profit des villes moyennes. De quoi rééquilibrer l'aménagement du territoire français, espère Henry Buzy-Cazaux, le président de l’Institut du management des services immobiliers. Oui, la crise historique dans laquelle notre pays et le monde entier sont entrés avait toutes les raisons de faire baisser le prix de l’immobilier, qu’il soit d’ailleurs tertiaire, commercial ou résidentiel. La logique était simple : la quasi-totalité des ménages allait se retrouver avec des revenus fragilisés ou réduits. Les prix devaient s’ajuster.

Voir aussi