Actualités à la une

Entreprise: Orange : le PDG du groupe va démissionner

Nucléaire. « Emmanuel Macron ne peut pas commander des réacteurs seul », dénonce Corinne Lepage

  Nucléaire. « Emmanuel Macron ne peut pas commander des réacteurs seul », dénonce Corinne Lepage Emmanuel Macron n’a pas le pouvoir légal de décider seul la commande de nouveaux réacteurs nucléaires, comme il a annoncé vouloir le faire, mardi 9 novembre, dénonce l’ancienne ministre de l’Environnement, ancienne députée européenne et célèbre avocate spécialisée dans l’écologie, Corinne Lepage. Le président de la République doit tout d’abord saisir le Parlement afin de se conformer à la Programmation pluriannuelle de l’énergie. Alors que les débats de la Cop26 de Glasgow rappellent chaque jour l’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique, et que le coût de l’énergie payé au quotidien par les Français flambe avec la hausse des prix du gaz, des carbu

Orange : le PDG du groupe va démissionner © Orange Orange : le PDG du groupe va démissionner

Condamné en appel à un an de prison avec sursis dans le cadre de l'affaire de l'arbitrage Tapie, Stéphane Richard devrait annoncer sa décision dans la soirée.

Stéphane Richard est sur le point de partir. Le PDG d'Orange, condamné mercredi 24 novembre à un an de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, devrait annoncer, selon les informations d'Europe 1, sa démission lors du conseil d'administration. Reste à savoir quand sera annoncée la fin de ses fonctions, alors que son mandat devait prendre fin au mois de mai prochain. Selon les informations de nos confrères, il pourrait conserver l'intérim jusqu'à ce que son successeur soit connu.

HERTZ: Le stock original meme se lève des cendres de la faillite

 HERTZ: Le stock original meme se lève des cendres de la faillite long avant que le gamestop et le Wall Street de Reddit sont devenus synonymes, la plate-forme Social-Media a été amoureuse d'un autre stock: Hertz. © Insider Insider La société de location de voitures est devenue la cible des commerçants de Reddit-alimenté à l'été 2020 après son annonce qu'il déposerait pour la faillite .

Si dans l'entreprise, une "passation sereine" est plébiscitée, la tâche n'est pas simple, car le groupe avait déjà entériné le fait que la fonction de PDG disparaisse au profit de nouveaux postes : président et directeur général. Cela fait donc deux personnes à nommer. Le gouvernement, lui, souhaiterait un départ "d'ici la fin de l'année", selon Europe 1. Si le nom de Fabienne Dulac a été évoqué, note Le Point, elle qui est directrice générale d'Orange France, le directeur financier, Ramon Fernandez, pourrait aussi avoir son mot à dire. D'autres noms sont encore cités comme Jean-François Fallacher (directeur général d'Orange Espagne) ou Michaël Trabbia (responsable de l'innovation).

>> A lire aussi - Arbitrage Tapie/Crédit Lyonnais : 1 an de prison avec sursis pour Stéphane Richard

Gorillas, Meta, Uber, Amazon: Casino et Carrefour fourbissent leurs armes pour mener la bataille du digital

  Gorillas, Meta, Uber, Amazon: Casino et Carrefour fourbissent leurs armes pour mener la bataille du digital DECRYPTAGE Mardi 9 novembre, Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, a dévoilé la feuille de route du groupe dans le digital d'ici 2026. Cinq jours plus tôt, Jean-Charles Naouri, PDG et propriétaire de Casino, annonçait un partenariat avec la start-up du quick commerce Gorillas. Le premier a plus de moyens, mais le second a un temps d'avance.Deux ans après l'apparition du Covid-19, la vague du numérique s'est transformée en raz-de-marée, les Français sont définitivement tombés dans les bras du e-commerce et les dernières digues qui freinaient les achats alimentaires en ligne sont tombées.

Pourvoi en cassation

Condamné donc à un an de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende pour "complicité de détournement de fonds publics", Stéphane Richard voudrait se pourvoir en cassation. Rappelant qu'il avait été "totalement relaxé en première instance", il déplore la présence "d'aucun élément nouveau dans ce procès en appel". Et l'affirme : "Les accusations de complicité de détournement de fonds publics sont sans aucun fondement et ne sont basées sur aucune preuve."

Jugeant la sanction "profondément injuste", le PDG d'Orange estime que "c'est à n'y rien comprendre" et n'aurait qu'"exécuté la décision ministérielle d'aller à l'arbitrage", une décision "assumée par Christine Lagarde", selon lui. Il rappelle que, de son côté, elle n'a été condamnée que "pour une simple négligence". Il fustige enfin "les griefs [qui] sont passés d'escroquerie à complicité puis à la relaxe totale et aujourd'hui de nouveau à une relaxe sur la complicité d’escroquerie… mais une condamnation pour complicité de détournement public…"

>> A lire aussi - Orange pourrait réaliser une grosse acquisition en Belgique !

« On nous laisse tomber ! » 1 900 emplois menacés chez un prestataire d’Orange .
L’opérateur telecoms Orange n’a pas renouvelé son contrat avec Scopelec, son prestataire depuis 50 ans et lui préfère notamment un groupe luxembourgeois. La coopérative risque de perdre la moitié de ses effectifs. 1900 emplois seraient menacés. On se doutait bien qu’on perdrait des parts de marché, mais de là à ce qu’on nous laisse tomber !​, lance Frédéric Mazars, délégué syndical FO chez Scopelec.

Voir aussi