Entreprise: L'assureur Allianz voit son bénéfice baisser au deuxième trimestre

Google ralentit au deuxième trimestre, pénalisé par la baisse des budgets publicitaires

  Google ralentit au deuxième trimestre, pénalisé par la baisse des budgets publicitaires Alphabet, la maison mère de Google, a vu son bénéfice net diminuer de 13% sur un an, chiffre somme toute meilleur que prévu dans un contexte de resserrement des budgets publicitaires à cause de la crise économique. Google ralentit au deuxième trimestre mais limite la casse.

L'assureur Allianz voit son bénéfice baisser au deuxième trimestre © Secret Pilgrim/Flickr L'assureur Allianz voit son bénéfice baisser au deuxième trimestre

Allianz, le géant de l'assurance, a annoncé au 2e trimestre un bénéfice net en baisse, ses fonds gérés pour compte de tiers ayant baissé de 6% sur la période.

Allianz a fait état ce vendredi 5 août d'un bénéfice net au deuxième trimestre en recul de 23% à 1,7 milliard d'euros et vu ses clients retirer des fonds dans la gestion d'actifs, qui ressort d'un lourd contentieux. Le résultat opérationnel, l'Ebit, s'est établi à 3,5 milliards d'euros, en hausse de 5%, en dépassant les attentes d'un panel d'analystes interrogé par Factset. Ce chiffre doit toujours atteindre selon les prévisions du groupe 13,4 milliards d'euros sur l'année avec une marge à la hausse ou à la baisse d'un milliard d'euros. Les ventes totales progressent sur un an de 8%, à 37,1 milliards d'euros, en étant portées par tous les métiers sauf la gestion d'actifs qui a quasiment stagné (+0,8%).

Assurance habitation : pour être indemnisé, comptez vos pièces avec précision

  Assurance habitation : pour être indemnisé, comptez vos pièces avec précision Obligatoire lors de la souscription de votre assurance habitation, le décompte des pièces n’est pas si évident qu’il n’y paraît. Une erreur, même involontaire, peut vous faire perdre gros. La question vous sera forcément posée : “Combien de pièces composent le bien que vous souhaitez assurer ?” La plupart du temps, la réponse est évidente puisqu’il suffit d’additionner les pièces de vie - chambres, salons, garages - pour l’obtenir et d’exclure les salles de bains, les couloirs, cuisines et toilettes. Pourtant, certains biens sont plus difficiles à évaluer.

Dans cette branche secouée par un litige américain en 2021 et récemment soldé à raison de près de 6 milliards de dollars d'amende à payer, les fonds gérés pour compte de tiers ont baissé de 6% sur le trimestre, pour retomber à 1.769 milliards d'euros. La branche américaine Pimco en particulier a subi 28,7 milliards d'euros de retraits nets de fonds contre 5,1 milliards d'euros pour Allianz GI, la division allemande au coeur du litige aux Etats-Unis portant sur des pratiques frauduleuses pendant la pandémie du Covid-19.


Vidéo: Dette souveraine: la BCE s'accorde sur des mesures pour aplanir les écarts de taux (AFP)

Le patron du groupe satisfait au global

"Nous sommes bien placés pour gérer l'impact d'une inflation élevée et des pressions économiques qui sont particulièrement évidentes en Europe", a néanmoins commenté le patron du groupe Oliver Bäte, dans un communiqué, se montrant particulièrement satisfait de la performance globale qui repose en bonne partie sur la branche phare de l'assurance dommages. D’avril à juin, cette division a progressé de 21% à 1,65 milliard d'euros, alors que les remboursements liés aux catastrophes naturelles ont diminué sur un an, à 453 millions d'euros, en étant notamment liés à une série de tempêtes de grêle en Europe entre mai et juin.

Les ventes de primes ont elles progressé de 16% notamment grâce aux filiales AGCS dans les risques industriels et Allianz Partners dans l'assurance voyage. A la Bourse de Francfort, le titre reculait vendredi lors des premiers échanges de 2,5% à 174,90 euros, dans un Dax stable.

Alibaba voit son action chuter face à la menace d'expulsion des bourses américaines .
L'action du géant chinois du commerce en ligne a terminé la séance en baisse de plus de 5 %, son niveau le plus bas depuis mai, après avoir été ajoutée à la liste de surveillance des États-Unis. L'action d'Alibaba a continué sa chute, lundi 1er août, après avoir été ajoutée à la liste de surveillance des États-Unis imposant des contrôles plus stricts au risque de se faire radier de la Bourse de New York. L'action du géant chinois du commerce en ligne a terminé la séance en baisse de plus de 5 %, son niveau le plus bas depuis mai, faisant tomber par la même occasion l'indice Hang Seng Tech de la bourse de Hong Kong.

Voir aussi