Entreprise: Quatre ans après l’effondrement du pont de Gênes, un long parcours vers la justice

Tasmanian abandonnent «une inquiétude» pour le marché de la location, REIT indique que

 Tasmanian abandonnent «une inquiétude» pour le marché de la location, REIT indique que Les investisseurs immobiliers © fourni par ABC Business Le nombre de maisons tasmaniennes achetées a chuté de 4,7% au cours du trimestre précédent. (ABC News: Luke Bowden) Il y a des préoccupations croissantes, une baisse des investisseurs achetant dans l'immobilier tasmanien pourrait réduire davantage la disponibilité des propriétés locatives dans l'État. Le nombre d'investisseurs achetant une propriété tasmanienne au cours du trimestre de juin a chuté de 20% par rapport au trimestre précédent.

L’effondrement brutal, en pleine ville, du pont autoroutier qui traversait Gênes le 14 août 2018, a coûté la vie à quarante-trois personnes. © Archives Stefano Rellandini, Reuters L’effondrement brutal, en pleine ville, du pont autoroutier qui traversait Gênes le 14 août 2018, a coûté la vie à quarante-trois personnes.

Le matin du 14 août 2018, le pont de Gênes s’effondrait, entraînant la mort de quarante-trois personnes. Quatre ans plus tard, un méga procès vient finalement de s’ouvrir. Mais les proches des victimes savent que la route sera longue avant que justice soit faite.

Ce 14 août, comme chaque année, Egle Possetti, Piémontaise de 57 ans, sera à Gênes, capitale portuaire de la Ligurie, au nord-ouest de l’Italie, pour rendre hommage aux quarante-trois victimes du pont Morandi. Parmi eux se trouvaient sa sœur, son beau-frère, son neveu et sa nièce : ils traversaient le viaduc autoroutier lorsque celui-ci s’est effondré il y a quatre ans jour pour jour.

Immobilier : les prix s'effondrent... dans le metavers

  Immobilier : les prix s'effondrent... dans le metavers Dans le monde virtuel, les prix de l'immobilier ont connu une chute spectaculaire. Les transactions s’étaient multipliées en 2021 ce qui avait provoqué une forte hausse des cours. Le metavers a connu une grande bulle spéculative immobilière en 2021. Cette dernière a totalement éclaté en 2022, d'après les Échos. Contrairement au monde réel où les prix de l’immobilier continuent à augmenter, ceux du metavers se sont écroulés, perdant 84 et 90 % de leur valeur sur les deux principales plateformes permettant de faire des transactions sur de l'immobilier virtuel.

À la Radura della Memoria, une sorte de clairière réalisée sous le nouveau pont inauguré en août 2020 en attendant l’édification d’un mémorial, la présidente du comité des familles des victimes retrouvera d’autres proches qui, comme elle, n’attendent qu’une chose : que justice soit enfin faite.

Le 7 juillet s’est ouvert un procès gigantesque visant cinquante-neuf prévenus. Parmi eux, des dirigeants et techniciens des sociétés Autostrade per l’Italia (ASPI), gestionnaire de la moitié des autoroutes italiennes, et Spea, chargée de leur maintenance. Les deux sociétés, en revanche, échappent au procès grâce à un accord conclu avec le parquet qui prévoit le paiement de 29 millions d’euros à l’État. Des fonctionnaires du ministère des Infrastructures seront aussi sur le banc des prévenus.

Publicité en ligne : le gouvernement américain s’apprête à attaquer Google en justice

  Publicité en ligne : le gouvernement américain s’apprête à attaquer Google en justice Le département de la Justice des États-Unis devrait intenter une action en justice contre Google dès le mois de septembre 2022. Il lui reproche de dominer le marché de la publicité en ligne de manière illégale. L’entreprise est déjà visée dans un procès du même genre en cours à New York depuis 2020. Google outrepasserait ses droits. C’est l’accusation que porte le département de la Justice des États-Unis envers le géant du Web. D’après un article paru dans Bloomberg mardi 9 août 2022, repris par 01net, le gouvernement américain se prépare à attaquer Google en justice en septembre 2022.

Les accusations sont lourdes : homicide involontaire, atteinte à la sécurité des transports et faux en écriture publique. Ils risquent, pour certains, jusqu’à quinze ans de prison.

Pas de verdict avant 2024

L’enjeu de ce méga procès sera de comprendre si les accusés connaissaient le risque d’écroulement. Eux évoquent un vice de construction caché, impossible à détecter.

Le constat de l’enquête des magistrats est accablant : Entre l’inauguration (du pont) en 1967 et l’effondrement – donc cinquante et un ans plus tard –, il n’a pas été procédé aux interventions de maintenance minimales pour renforcer les haubans du pilier numéro 9, celui qui s’est affaissé le jour du drame. Pour les procureurs, il n’y a aucun doute : les sociétés auraient rechigné à financer des travaux indispensables pour la sécurité, afin de garantir les dividendes des actionnaires. Ces derniers ne seront pas inquiétés en revanche : la loi considère qu’ils n’ont aucune responsabilité. Cela nous laisse un goût amer car ce sont eux qui ont tiré le plus de bénéfices, s’indigne Egle Possetti qui espère que le procès permettra au moins de punir les coupables.

House adopte un projet de loi sur le climat, la taxe et la santé massif, envoyant Biden un élément central de son programme pour signer

 House adopte un projet de loi sur le climat, la taxe et la santé massif, envoyant Biden un élément central de son programme pour signer , la Chambre a adopté un projet de loi sur la taxe, la santé et le climat, surnommée la loi sur la réduction de l'inflation. Son passage a marqué une victoire pour les démocrates et le président Joe Biden moins de trois mois avant les élections pivots à mi-parcours. Biden devrait signer la législation, un élément central de son programme, dans les prochains jours.

D’ici là, il faudra s’armer de patience. Si tout va bien, un premier verdict est attendu en 2024. Des procédures si longues que certains délits, comme le faux en écriture publique, pourraient être prescrits entre-temps, le délai étant de six ans. Egle Possetti évoque un parcours pesant​. Elle comprend d’ailleurs que la plupart des proches de victimes aient préféré s’en écarter. Ils s’épargnent la douleur d’entendre tous les jours ce que les accusés ont fait ou pas fait​, confie-t-elle.

« La pointe visible de l’iceberg »

Avec sa famille, elle a pris la dure décision de rejoindre les 350 parties civiles. Pour ce faire, elle a refusé d’accepter les indemnisations proposées par Autostrade, qui a déboursé plus de 60 millions d’euros à ce titre. Une seule autre famille de victime a eu le courage de faire de même pour pouvoir participer au procès. Il s’agit pour eux de faire émerger la vérité et provoquer un changement. Car avec ce drame, c’est l’état de vétusté de tout le réseau routier qui a été révélé. Depuis, des travaux ont débuté dans certains tunnels liguriens, mais le système de maintenance des infrastructures doit être entièrement repensé, alerte Egle Possetti. Pour elle, le pont Morandi n’est que la pointe visible de l’iceberg.

Mineurs disparus au Mexique : où en sont les recherches lancées depuis deux semaines ?

  Mineurs disparus au Mexique : où en sont les recherches lancées depuis deux semaines ? Alors que les opérations de secours se poursuivent ce jeudi 18 août pour tenter de sauver dix mineurs, piégés dans une mine inondée dans le nord du Mexique depuis deux semaines, les espoirs s’amenuisent face aux échecs des dernières stratégies de sauvetage. On fait le point sur cet accident et les recherches entamées pour retrouver les disparus. Les opérations de secours se poursuivaient au Mexique, jeudi 18 août 2022, pour retrouver dix ouvriers piégés dans une mine inondée, sans perspective d’un sauvetage proche, après deux semaines de recherches et aucun signe de vie de leur part.

C’est l’effondrement de l’un des piliers du pont qui a causé la catastrophe d’août 2018. © Archives Andrea Leoni, AFP C’est l’effondrement de l’un des piliers du pont qui a causé la catastrophe d’août 2018. Un nouveau pont, baptisé San Giorgio, a été inauguré le 8 mars 2020. © IPA/Sipa USA via Reuters Connect Un nouveau pont, baptisé San Giorgio, a été inauguré le 8 mars 2020.

Étudiants. Pourquoi il devient quasi impossible de se loger dans certaines villes .
La rentrée universitaire paraît bien loin. Pourtant, il est déjà très difficile pour les étudiants de trouver des hébergements dans certaines villes particulièrement tendues. ​« Plus de logement étudiant. » « Nous n’avons plus de locations, hormis de chambres meublées en colocation étudiante. » Sur les vitrines de plusieurs agences immobilières du centre-ville d’Angers (Maine-et-Loire), des messages – placardés avant même les résultats du bac, début juillet – affichent la couleur. Impossible, ou presque, de trouver le moindre studio ou T1 si prisé par les étudiants.

Voir aussi