Entreprise: Face à l’inflation, comment Aldi, Lidl et Leclerc tirent leur épingle du jeu

Listeria : Carrefour, Auchan et Système U rappellent du boeuf

  Listeria : Carrefour, Auchan et Système U rappellent du boeuf Les enseignes Carrefour, Système U et Auchan rappellent un lot de salade de museau de bœuf de 1 kg contaminé par la Listeria, agent responsable de la listériose. Système U, Carrefour et Auchan rappellent des sachets de bœuf. Les enseignes retirent de la distribution un lot de salade de museau de bœuf contenant de la Listeria, un agent responsable de la listériose, d'après les informations communiquées mercredi par RappelConso. Le produit, commercialisé entre le 16 et le 23 août dans les grandes surfaces ne doit pas être consommé.Les magasins de toute la France sont concernés.

Du 11 juillet au 7 août, c’est l’entreprise de hard discount allemande Lidl qui a gagné le plus de parts de marché, selon Kantar Worldpanel.  © AFP / Daniel LEAL-OLIVAS Du 11 juillet au 7 août, c’est l’entreprise de hard discount allemande Lidl qui a gagné le plus de parts de marché, selon Kantar Worldpanel. 

En juillet, le chiffre d’affaires total des grandes surfaces alimentaires a reculé, selon l’Insee. La faute à l’inflation, qui grève le pouvoir d’achat des Français. Ces derniers se tournent donc vers les enseignes à bas coûts.

En juillet 2022, le chiffre d’affaires total des grandes surfaces alimentaires a reculé de 0,9 %, selon les chiffres de l’Insee publiés mercredi 31 août. Plus précisément, si les ventes en magasin ont rebondi pour les produits alimentaires (+1,1 %) après avoir baissé en juin (−1,2 %), elles continuent de baisser pour les produits non alimentaires (−1,3 % après −1,1 %).

Epargne: trois solutions pour contrer l'inflation

  Epargne: trois solutions pour contrer l'inflation La hausse des prix, à plus de 6% à fin juillet, rogne le pouvoir d'achat des consommateurs, mais aussi leur épargne. Les meilleurs produits remparts. Depuis le 1er août, le taux du livret A, produit d'épargne préféré des Français avec plus de 55 millions de détenteurs, est passé à 2%. Une deuxième hausse consécutive (après celle de février) louable, après des années pendant lesquelles il a plafonné à 0,75% net.

Pour Pascale Hébel, experte de la consommation et directrice prospective au sein de la société de conseil C-ways, l’explication tient en un mot : l’inflation. « L’inflation continue de progresser. Les consommateurs cherchent à ne pas augmenter le prix de leurs courses en sortant du supermarché. » Pour elle, « depuis six mois, au moment où l’inflation s’est développée, les grands gagnantes sont les enseignes telles que Leclerc, Aldi et Lidl. »

Lire aussi: 2 300 mètres carrés, plus de 100 employés… Le plus grand Lidl de France a ouvert à Nanterre

Montée des enseignes à bas coûts

Du 11 juillet au 7 août, c’est l’entreprise de distribution allemande à bas prix Lidl qui a gagné le plus de parts de marché, selon l’étude Kantar Worldpanel. Lidl a gagné 0,3 point, pour atteindre 7,6 % de la part du gâteau, progressant plus vite que les deux leaders du marché, Leclerc (+0,2 % à 22,5 %) et Carrefour (+0,2 point à 20,2 %). De son côté, Intermarché perd des parts (-0,1 point), tout comme Auchan (-0,2 point). Aldi est resté stable, malgré l’intégration de plus de 500 magasins Leader Price.

Assurances, banque, énergie... Comment maîtriser son budget : les conseils des pros

  Assurances, banque, énergie... Comment maîtriser son budget : les conseils des pros Alimentation, énergie, téléphone… Nos sept experts vous donnent les clés pour reprendre la main sur vos dépenses incontournables et faire baisser vos factures mensuelles. Your browser does not support this video Un abonnement par-ci, une assurance par-là… Sur votre dernier relevé bancaire, plusieurs lignes sont peut-être dédiées à des services que vous n’utilisez jamais. En les résiliant, vous allez économiser plusieurs dizaines d’euros par an.

« Lorsqu’on regarde sur les six derniers mois, c’est Aldi qui fait le plus de croissance, précise Pascale Hébel. Chez Lidl, il y a au moment de la rentrée scolaire des fournitures à un prix imbattable. C’est possible que ce soit par ce rayon-là qu’ils aient fait rentrer récemment un peu plus de monde qu’Aldi, qui ne met en avant que l’alimentaire. »

La spécialiste rappelle que la part de marché des hard-discounters, Aldi et Lidl, qui proposent des produits low-cost, est montée dans les années 90, au moment de la récession économique. « Ce n’est pas un modèle à prix bas. C’est un modèle à bas coûts. Ils arrivent à faire un meilleur rapport qualité-prix grâce à leur modèle économique. Ils achètent des volumes énormes auprès d’un seul fournisseur qui leur fait un prix, alors que Carrefour et Auchan multiplient les fournisseurs, proposent des gammes référencées et dépensent plus dans le marketing. »

Listeria : Carrefour rappelle de la charcuterie, Lidl du saumon

  Listeria : Carrefour rappelle de la charcuterie, Lidl du saumon En raison de la présence de listeria, Carrefour et Lidl ont émis des rappels pour deux de leurs produits. Les rappels de produits se sont multipliés ces dernières semaines pour des risques potentiels ou en raison de présence avérée de listeria, la bactérie responsable de la listériose. C'est aujourd'hui au tour de Carrefour de procéder au rappel de lots de charcuteries, indique le site du gouvernement Rappel Conso ce jeudi 8 septembre. Le produit concerné est une "assiette de charcuterie familiale – jambon sec supérieur, rosette supérieure, pancetta, bacon fumé, coppa" vendue sous la marque Montagne noire.

Lire aussi: Flambée des prix de l’énergie : Lidl pourrait réduire ses horaires d’ouverture « en dernier recours »

Baisse des ventes des hypermarchés

Selon l’Insee, le chiffre d’affaires des ventes en magasins se contracte davantage dans les hypermarchés (−1,4 %) que dans les supermarchés (−0,6 %). Pascale Hébel explique : « Depuis le début des années 2000, la part de marché des hyper est en train de diminuer. Les familles étaient aussi plus grandes dans les années 60, alors qu’aujourd’hui on n’a plus besoin de faire des courses pour quatre enfants. Les hypermarchés sont situés en dehors des villes alors que le prix du carburant a augmenté. Les gens ne veulent plus perdre de temps dans des surfaces trop grandes et ressortir avec des achats qu’ils n’avaient pas prévus. Ils préfèrent se tourner vers des surfaces plus proches d’eux avec moins de choix. »

Pour la spécialiste, cette tendance à la baisse des parts de marché des hypers, au profit des supermarchés, et en particulier des hard-discounters, est amenée à durer au moins jusqu’à la fin 2023. « Avec le contexte de baisse de pouvoir d’achat, Aldi, Lidl et Leclerc - qui a quand même une image de petits prix - vont prendre des parts de marché. On n’est pas prêt à payer plus cher son alimentation. Quand on a des difficultés financières, comme avec les factures de chauffage, c’est bien sur l’alimentation qu’on arrive à dépenser un peu moins. »

Bourse, taux d’intérêt, immobilier… “les krachs sont de retour” .
Les taux d’intérêt à long terme devraient continuer de flamber, ce qui pèsera sur la Bourse et l’immobilier. Gare à un krach, avertit notre chroniqueur Marc Touati, économiste, président d’ACDEFI et écrivain. Après une relative accalmie lors de cet été et en dépit de plusieurs tentatives pour retrouver le chemin de la hausse durable, la Bourse continue de baisser. Et ce, notamment à cause de l’aggravation de la stagflation, c’est-à-dire du maintien d’une très forte inflation et du retour de la récession, en particulier aux États-Unis et dans la zone euro.

Voir aussi