Entreprise: Yuga Labs prévoit la pénétration de Web3 avec une nouvelle nomination

Frédéric Oudéa, patron sur le départ de la Société Générale, sera le futur président de Sanofi

  Frédéric Oudéa, patron sur le départ de la Société Générale, sera le futur président de Sanofi Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé lundi dans un communiqué qu'il allait proposer la nomination comme président non exécutif de son conseil d'administration de Frédéric Oudéa, actuel directeur général de Société Générale qui doit quitter ses fonctions en mai 2023. Sanofi indique que Frédéric Oudéa a été nommé le 2 septembre dernier censeur par le conseil d'administration du groupe, et que sa nomination en tant qu'administrateur seraSanofi indique que Frédéric Oudéa a été nommé le 2 septembre dernier censeur par le conseil d'administration du groupe, et que sa nomination en tant qu'administrateur sera proposée lors de la prochaine assemblée générale - vraisemblablement au printemps prochain - à la suit

Yuga Labs a commencé à faire des percées dans l'écosystème de jeu de Web3 avec la dernière nomination de son directeur de jeu. Selon l'annonce , cette nomination est la toute première de la société alors qu'elle continue de se pencher aux demandes de ses utilisateurs. Selon l'annonce, Spencer Tucker, l'exécutif récemment embauché, assumera le rôle dans les prochains jours. L'annonce affirme que Tucker sera en charge des projets de jeu qui devraient être lancés sur le Metaverse.

  Yuga Labs plans Web3 penetration with new appointment © Fourni par Cryptopolitan La société souhaite lancer d'autresside dans l'écosystème de jeu

Selon le communiqué de Yuga Labs, la société fait actuellement l'objet de plans pour actualiser le lancement de son projet de jeu, AUTHIDE, dans le Metaverse. Au début de l'année, d'autres sirole ont laissé une marque massive sur le marché de la cryptographie après avoir pris en commun 561 millions de dollars au cours des 24 premières heures, il a fait ses débuts dans le secteur de la NFT.

Un proche d'Emmanuel Macron pourrait bientôt être nommé commissaire aux Participations de l’État

  Un proche d'Emmanuel Macron pourrait bientôt être nommé commissaire aux Participations de l’État Mercredi 14 septembre, la nomination d'Alexis Zajdenweber au poste de commissaire aux Participations de l’État (APE) devrait être entérinée en Conseil des ministres. Alors que le nouveau directeur général d'EDF n'a pas encore été nommé, celui qui sera chargé de piloter la renationalisation de l'entreprise est déjà connu. D'après les informations de BFMTV, Alexis Zajdenweber, un proche d'Emmanuel Macron, va devenir commissaire aux Participations de l’État (APE). La personne à la tête de cette administration est chargée de la gestion des parts de l'État dans les entreprises publiques ou cotées en Bourse.

Il a été lancé dans Ethereum et a fait valoir un dossier en haut en ce qui concerne les transactions au cours de cette période. Nicked a déjà eu de l'expérience dans le domaine des jeux après avoir quitté son rôle de président de la division des jeux à Scopey et Gree. À partir de cela, il était également vice-président du département de produits.

Yuga Labs considère les jeux comme un secteur vital

dans sa réaction à la nomination, Tucker a mentionné sur LinkedIn qu'il était satisfait de la nomination. Il a mentionné que Yuga Labs a bien évolué sur le marché au cours des dernières années, les cryptopunks NFT Company créant également le MEEBITS NFT. Tucker a estimé que l'avenir du jeu est entre des mains sûres car il pense que donner aux joueurs le droit de créer leur expérience changera la donne dans le monde du jeu.

Yuga Labs a réitéré au cours des derniers mois qu'il a reconnu les jeux comme l'un des aspects vitaux de l'entreprise et se concentrerait sur celui-ci au cours des prochaines années. C'est un bon exploit pour l'entreprise, qui se classe actuellement en position la plus élevée dans les collections NFT. Yuga Labs est toujours en croissance, l'entreprise terminant récemment un tour de financement qui a vu sa évaluation près de 4 milliards de dollars. L'entreprise a également intégré plus de 60 employés depuis le début de 2022, le nombre total prévu à un pouce de près de 100 avant la fin de l'année.

Voilà où la start-up française Hopium va construire ses voitures à hydrogène .
La La start-up française prévoit d'ouvrir une usine en Normandie à l'horizon 2025 et pourrait embaucher jusqu'à 1.500 personnes."Les infrastructures seront mises en service à la fin de l’année 2024 pour une inauguration prévue début 2025", indique la start-up dans un communiqué. Hopium avait présenté en juin 2021 sa voiture de luxe "Machina", qui promet une autonomie de 1.000 kilomètres pour une puissance de 500 chevaux. L'hydrogène utilisé comme carburant présente pour avantage de n'émettre que de la vapeur d'eau, ce qui en fait une piste importante pour remplacer les hydrocarbures, intégrée dans de nombreux plans de relance à travers le monde.

Voir aussi