Entreprise: Volkswagen valorise Porsche entre 70 et 75 milliards d'euros pour son introduction en Bourse

Volkswagen introduit Porsche en Bourse : valorisation colossale en vue

  Volkswagen introduit Porsche en Bourse : valorisation colossale en vue Volkswagen met un nouveau turbo dans le moteur de Porsche. Ce mardi, le groupe a annoncé son intention de mettre en œuvre le projet d'introduction en Bourse de Porsche dévoilé l'hiver dernier, dans ce qui pourrait constituer l'une des plus importantes valorisations mondiales, en dépit de l'inquiétude des marchés à propos de l'inflation record et de la crise énergétique. Dans un communiqué publié lundi soir, le deuxième groupe automobile mondial indique que son directoire, « a décidé avec l'approbation du Conseil de surveillance », de coter les actions de sa filiale Porsche AG « sous réserve de développements ultérieurs sur le marché des capitaux » en v

  Volkswagen valorise Porsche entre 70 et 75 milliards d'euros pour son introduction en Bourse © Fournis par La Tribune

Entre 70 et 75 milliards d'euros. C'est la fourchette de valorisation pour Porsche visée par le groupe Volkswagen dans le cadre de son projet d'introduction en bourse le 29 septembre. Le prix indicatif de l'offre se situera entre 76,50 et 82,50 euros par action, a indiqué dans un communiqué Volkswagen, deuxième constructeur mondial qui avait donné début septembre son feu vert à l'introduction en Bourse de Francfort du fabricant de la mythique 911. Cette opération sera l'une des plus importantes cotations jamais réalisées en Europe, malgré des marchés sur une pente glissante.

Entrée en Bourse de Porsche : décision imminente de Volkswagen

  Entrée en Bourse de Porsche : décision imminente de Volkswagen Le directoire et le conseil de surveillance de Volkswagen annonceront si l'introduction en Bourse du célèbre constructeur automobile allemand aura lieu fin septembre/début octobre. L'entrée en Bourse de Porsche est imminente. Après des mois de réflexion pour savoir si une entrée en bourse du constructeur de voitures de sport était envisageable, le directoire et le conseil de surveillance de Volkswagen annonceront si celle-ci aura lieu fin septembre/début octobre, a indiqué samedi 3 septembre Volkswagen. Par ailleurs, l'approbation de la vente de 25 % de Porsche AG à la holding Porsche SE est en cours de discussion.

Le constructeur allemand avait initialement dévoilé son projet le 24 février au premier jour de l'invasion par l'armée russe de l'Ukraine. Les secousses économiques qui ont suivi, notamment sur les marchés boursiers, avaient jeté un doute sur le calendrier de cette « IPO ».

Montage complexe

Porsche est actuellement détenue intégralement par le groupe Volkswagen. Celui-ci est à son tour contrôlé par une holding financière, nommée Porsche SE, à travers laquelle la famille Porsche-Piëch détient une majorité absolue de droit de vote (environ 54%). La région allemande de Basse-Saxe est aussi directement actionnaire de Volkswagen, à hauteur de 20%, en pouvant donc y exercer son influence.

Cette construction empêchait à ce jour la famille Porsche-Piëch, actionnaire majoritaire de la holding Porsche, d'exercer une influence significative sur le groupe Volkswagen et donc sur la pépite Porsche. Le capital de Porsche a été divisé en 50% d'actions préférentielles, offrant un dividende renforcé mais sans droit de vote, et 50% d'actions ordinaires avec droit de vote.

Bourse, taux d’intérêt, immobilier… “les krachs sont de retour”

  Bourse, taux d’intérêt, immobilier… “les krachs sont de retour” Les taux d’intérêt à long terme devraient continuer de flamber, ce qui pèsera sur la Bourse et l’immobilier. Gare à un krach, avertit notre chroniqueur Marc Touati, économiste, président d’ACDEFI et écrivain. Après une relative accalmie lors de cet été et en dépit de plusieurs tentatives pour retrouver le chemin de la hausse durable, la Bourse continue de baisser. Et ce, notamment à cause de l’aggravation de la stagflation, c’est-à-dire du maintien d’une très forte inflation et du retour de la récession, en particulier aux États-Unis et dans la zone euro.

Des milliards d'euros pour financer le passage à la voiture électrique

Les investisseurs institutionnels pourront souscrire « jusqu'à 25% » des actions préférentielles, pour un prix encore indéterminé. Elles seront aussi proposées au grand public en Allemagne, en Autriche, en France, en Italie, en Espagne et en Suisse, a précisé Porsche. Dans le même temps, les instances de Volkswagen ont approuvé la vente de « 25% plus une action » des actions « ordinaires" de Porsche AG à la holding Porsche SE.  Ainsi le clan Porsche-Piëch va détenir une minorité de blocage dans l'entreprise familiale lancée par l'ingénieur Ferry Porsche après la Seconde guerre mondiale.

En abandonnant une fraction de son contrôle sur Porsche, Volkswagen va obtenir les milliards nécessaires pour financer ses investissements dans la voiture électrique, connectée et autonome.

Sobriété énergétique à Paris: derrière la tour Eiffel, la forêt de logements à rénover d’urgence .
Pour réduire sa facture énergétique la ville de Paris éteint sa tour Eiffel, ses monuments, et baisse la température de ses bâtiments. Mais à Paris, la vraie urgence en matière de sobriété énergétique se situe ailleurs, dans le parc de logement privés, sur lequel la ville tente d'influer sans grands moyens.Mais dans la capitale, les bâtiments publics et services municipaux représentent là encore une part infime de la consommation énergétique parisienne: 4% au total. Le titre du plus gros consommateur d'énergie revient… aux copropriétés privées, qui avalent 40% du gâteau énergétique. Loin devant les bureaux (16%), l’Etat (7%) ou encore les hôtels, cafés et restaurants (6%).

Voir aussi