Entreprise: Le patron de JP Morgan qualifie les cryptos de "systèmes de Ponzi"

A la Société générale, un nouveau patron hors du sérail

  A la Société générale, un nouveau patron hors du sérail Slawomir Krupa, directeur général de la banque d'investissement, a été désigné à l'unanimité par le conseil d'administration pour succéder au patron sortant Frédéric Oudéa, en mai 2023. Cette nomination d'un "pur produit maison" rompt avec la tradition de recruter des dirigeants issus des grands corps de l'Etat, inspection des finances et Polytechnique. Et c'est un camouflet pour Sébastien Proto, inspecteur des Finances, qui lorganit le poste et pourrait poursuivre sa carrière ailleurs. De deux, il n’en resta plus qu’un.

Le patron de JP Morgan qualifie les cryptos de © Michael Wuensch/Pixabay Le patron de JP Morgan qualifie les cryptos de "systèmes de Ponzi"

Jamie Dimon a fait part de son scepticisme, mercredi 21 septembre, devant le Congrés, alors que les autorités américaines intensifient leurs efforts pour élaborer une réglementation sur les cryptomonnaies.

Le patron de JP Morgan n'est clairement pas un fan des cryptomonnaies. Mercredi 21 septembre, lors d'un témoignage devant le Congrés américain, Jamie Dimon a fait part de son scepticisme à leurs propos, n'hésitant pas à les comparer à des "systèmes de Ponzi", rapporte Bloomberg. "Je suis un grand sceptique concernant les jetons cryptographiques, que vous appelez monnaie, comme Bitcoin. Ce sont des systèmes de Ponzi décentralisés", a-t-il précisément lancé, alors que les autorités planchent actuellement sur l'instauration d'une législation.

Société Générale : Slawomir Krupa nouveau patron, il va succéder à Frédéric Oudéa

  Société Générale : Slawomir Krupa nouveau patron, il va succéder à Frédéric Oudéa Le conseil d'administration de Société Générale a choisi le directeur général adjoint en charge des activités de financement et d'investissement Slawomir Krupa pour remplacer en mai prochain Frédéric Oudéa à la tête du groupe Le conseil d'administration de Société Générale a officialisé, vendredi 30 septembre, la nomination du directeur général adjoint en charge des activités de financement et d'investissement Slawomir Krupa à la tête du groupe, pour remplacer en mai prochain Frédéric Oudéa.

En revanche, selon le PDG de JPMorgan Chase & Co, les stablecoins - actifs numériques liés à la valeur du dollar américain ou d'autres devises - ne poseraient pas de problème avec une réglementation appropriée, a-t-il déclaré, alors que JPMorgan est actif dans la blockchain. En effet, la banque utilise sa propre blockchain et son jeton personnalisé, le JPM Coin, pour conclure des accords de rachat intrajournaliers, ce qui permet à d'autres institutions financières de contracter des prêts à court terme en bénéficiant de meilleures garanties. JPMorgan a également été la première banque de Wall Street à se lancer dans le métaverse en février dernier.

À lire aussi
JP Morgan, BNP Paribas... Les 12 banques qui pèsent le plus au niveau mondial

Ce n'est pas la première fois que Jamie Dimon s'attaque aux cryptomonnaies. Comme le rappelle Bloomberg, il avait déjà par le passé qualifié le Bitcoin de "fraude" avant de finalement revenir sur ses propos. Il y a quelques mois, le patron de JP Morgan avait également déclaré que selon lui, les cryptomonnaies ne valaient rien, mais qu'il suivrait les clients. Plus récemment, le dirigeant a néanmoins reconnu que la finance décentralisée était bien "réelle".

Rachat de Twitter : les actionnaires votent pour le projet d'Elon Musk

  Rachat de Twitter : les actionnaires votent pour le projet d'Elon Musk Les actionnaires du réseau social ont approuvé l'accord de rachat de la plateforme par Elon Musk, à un mois de l'ouverture du procès que Twitter a lancé contre le multimilliardaire pour l'obliger à honorer son engagement. Les actionnaires de Twitter ont approuvé, mardi 13 septembre, l'accord de rachat de la plateforme par Elon Musk pour 44 milliards de dollars, un engagement auquel le multimilliardaire a mis fin unilatéralement, accusant l'entreprise de lui avoir menti. Le vote consolide la position du réseau social à un mois de l'ouverture du procès qu'il a lancé contre M. Musk pour le forcer à honorer son engagement.

À lire aussi
Cryptomonnaies : pourquoi les cours chutent après “The Merge” d’Ethereum?

Jamie Dimon n'est pas le premier à faire part de son scepticisme concernant les cryptomonnaies. En mai dernier, Bill Gates avait fait savoir sur Reddit qu'il ne possédait aucune monnaie numérique. "J'aime investir dans des choses qui ont de la valeur. La valeur des entreprises est basée sur la façon dont elles fabriquent d'excellents produits. La valeur de la crypto est juste basée sur ce qu'une personne décide combien une autre personne paiera pour cela", avait expliqué le milliardaire.

OnePoint : Atos rejette l'offre de rachat de sa branche Evidia .
Malgré une dégringolade en Bourse depuis des mois, le géant informatique français a refusé cette offre "non sollicitée". OnePoint lui demande de "reconsidérer sa position"."Je demande au conseil d'administration d'Atos de reconsidérer sa position", a déclaré dans une vidéo conférence organisée à la hâte jeudi soir David Layani, le patron de Onepoint (3.000 collaborateurs). Il s'agit d'une "offre parfaitement amicale", qui doit permettre de constituer "un nouveau champion français de la stratégie, du conseil, de la tech et de la 'data' (donnée)", a-t-il déclaré. Selon lui, son offre devrait permettre à Atos de de créer "20.000 emplois en Europe" et "10.

Voir aussi