Entreprise: SNCF, RATP, Free, EDF… comment les entreprises font face à la canicule

Livret A industrie, crédit participatif... les pistes des députés pour flécher votre épargne vers les entreprises

  Livret A industrie, crédit participatif... les pistes des députés pour flécher votre épargne vers les entreprises 15 élus de la majorité à l’Assemblée ont remis à Bruno Le Maire une série de propositions visant à mobiliser l’épargne des Français pour financer les entreprises. Ces mesures ont de très bonnes chances d’être intégrées au futur plan de relance présenté fin août. Ce n’est un secret pour personne, les Français ont épargné massivement pendant le confinement et continuent depuis de mettre de l’argent de côté. Selon l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), l’accumulation supplémentaire d’épargne pendant les 16 semaines qui ont suivi le confinement, soit jusqu’au 26 juin, atteint pas moins de 75 milliards d’euros.

SNCF, RATP, Free, EDF… comment les entreprises font face à la canicule © Pixabay SNCF, RATP, Free, EDF… comment les entreprises font face à la canicule

Les entreprises fourmillent d'idées pour lutter contre l'impact de la canicule sur leur activité.

SNCF, RATP, BTP, Iliad (Free)... Alors que la canicule s'installe, les entreprises ne restent pas inactives ou impuissantes et travaillent à limiter l'impact des fortes chaleurs sur leur activité. La SNCF a activé son plan pour faire face aux périodes de fortes chaleurs, qui prévoit une surveillance renforcée des matériels et infrastructures. L'effet de la canicule sur l'acier des rails ou les câbles d'alimentation peut perturber la circulation des trains. Côté voyageurs, si la climatisation "ne marche pas, le train ne partira pas", a récemment assuré le PDG de SNCF Voyageurs Christophe Fanichet. Coronavirus oblige, une attention particulière est donnée à l'entretien des filtres.

Hinkley Point: EDF écope d'une amende de 5 millions, 50.000 euros contre Henri Proglio

  Hinkley Point: EDF écope d'une amende de 5 millions, 50.000 euros contre Henri Proglio Entre 2013 et 2014, le groupe industriel français, dirigé à l'époque par Henri Proglio, a fait état d'une information que l'Autorité des marchés financiers a jugée fausse concernant le financement du projet des deux réacteurs de type EPR. De fait, EDF a transmis à ses actionnaires un schéma par dette garantie erroné, selon l'AMF.Il a également prononcé "une sanction pécuniaire de 50.000 euros à l'encontre de M. Henri Proglio, président-directeur général d'EDF à la date du communiqué litigieux", selon un communiqué de l'AMF.

De son côté, la RATP autorise ses 17.000 conducteurs de bus et tramways à porter un bermuda ou une jupe - proposés dans le vestiaire maison - à partir de 28 degrés, entre le 1er mai et le 30 septembre. Les recommandations sanitaires interdisent les ventilateurs s'ils sont utilisés en collectivité, à cause du risque de transmission du Covid-19. Quant aux climatiseurs, ils ne sont autorisés que s'ils permettent d'apporter de l'air "neuf" venant de l'extérieur.

>> A lire aussi - Chaleur au travail : que dit la loi en cas de canicule

Philippe Hoang n'ose même pas faire un courant d'air entre l'arrière de son bar-tabac et la rue du Faubourg Montmartre dans le centre de Paris. "Je préfère éviter toute circulation de l'air et j'ai arrêté l'activité de brasserie car il y a trop de dangers avec ce virus", raconte le gérant de La Pia Hour. Dans le passage Choiseul, galerie couverte du 2e arrondissement de Paris, l'absence de courant d'air et la verrière chauffée par le soleil rendent l'atmosphère particulièrement lourde. Peu informée sur les risques que présentent les ventilateurs, une commerçante a posé un petit engin à hélice au ras du sol de sa boutique. "J'exige le masque pour entrer et pas plus de trois personnes à la fois, j'espère que le virus ne circule pas trop", raconte-t-elle.

Retards de paiement : très grosse amende pour Cora

  Retards de paiement : très grosse amende pour Cora L'une des plus grosses amendes de ces dernières années vient d'être infligée à l'entreprise de grande distribution pour des retards de paiement. Une amende très salée. La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) d'Ile-de-France vient de lourdement sanctionner la société Cora pour des retards dans le paiement des factures de ses fournisseurs. L'enseigne de grande distribution va ainsi devoir s'acquitter de deux millions d'euros d'amende en application des articles L. 441-16 a) et L. 470-2 du code de commerce.

La canicule peut affecter la production des centrales nucléaires d'EDF, parfois contraint d'arrêter ou de baisser la puissance de ses réacteurs. L'électricien utilise l'eau des fleuves pour refroidir les réacteurs avant de la rejeter, mais elle ne doit pas dépasser une certaine température, afin d'éviter des conséquences néfastes pour la flore et la faune aquatiques. Du côté de la consommation d'électricité, le gestionnaire du réseau RTE n'attend pas de record pour cette période de canicule. L'activité économique tourne au ralenti en août et les effets de la pandémie se font encore sentir, limitant la hausse de la consommation.

>> A lire aussi - Arctic Cube, Cool Air... Les mini-climatiseurs cube protègent-ils bien de la canicule ?

Dans la ferme mayennaise de Léo Colas, le bâtiment est équipé de ventilateurs et davantage d'abreuvoirs ont été installés. Les 90 vaches laitières ne quittent leur bâtiment que la nuit, et disposent aussi, depuis deux ans, de brumisateurs au-dessus de leurs auges. "Elles viennent plus facilement manger, elles sont tout le temps détendues", remarque l'éleveur de 25 ans en conversion biologique avec ses parents. "On a moins de problèmes liés à la chaleur voire plus du tout, et on arrive à limiter la baisse de production" de lait saisonnière.

Canicule : comment les entreprises s’organisent pour éviter les coups de chaud

  Canicule : comment les entreprises s’organisent pour éviter les coups de chaud Déjà accoutumées aux fortes chaleurs à l’été 2019, les entreprises rusent pour minimiser l’impact de la canicule sur leurs salariés. Commerçants, conducteurs de train, électriciens… Face à ce nouvel épisode de canicule, dont le pic de chaleur devrait être atteint vendredi 7 août, toutes les professions s’organisent pour en minimiser les effets en entreprise.La SNCF a par exemple prévu d’activer vendredi son plan pour faire face aux périodes de fortes chaleurs, qui prévoit une surveillance renforcée des matériels et des infrastructures de 12H00 à 20H00.

Dans le secteur du BTP, les risques ne portent pas que sur la santé des employés, ils sont aussi techniques: la canicule est un très mauvais moment pour couler du béton, qui ne doit pas être fait par plus de 30°C. Par forte chaleur, le béton durcit plus rapidement et s'avère moins solide: en s'évaporant trop vite, l'eau risque de laisser des fissures. La solution est d'introduire des composants chimiques qui retardent la prise ou, si les chaleurs sont très fortes, de poser son béton à des heures plus fraîches.

>> Retrouvez ici nos Conseils Bourse du jour

Les équipements des centres de données produisent énormément de chaleur et doivent être refroidis. Scaleway, la filiale de services en ligne ("cloud") d'Iliad/Free, a par exemple conçu pour l'un de ses quatre centres un système de refroidissement dit adiabatique, basé sur l'évaporation d'une eau préalablement purifiée. "On fait évaporer des quantités infimes d'eau, et ça produit du froid, sur le même principe que la transpiration", explique Arnaud de Bermingham, président-fondateur de la société.

Coronavirus. Pourquoi les banques mettent des milliards de côté .
Le secteur bancaire a provisionné près de 10 milliards d’euros pour risque de crédit impayés sur la première moitié de l’année. Une manière d’anticiper les difficultés économiques à venir. Mieux vaut prévenir que guérir. Face à la crise économique qui se profile, les banques anticipent une vague de crédits impayés et font des provisions en conséquence. Sur la première moitié de l’année (de janvier à juin), les six principales banques françaises ont mis de côté 9,9 milliards d’euros. C’est deux fois plus qu’à la même période en 2019.

Voir aussi