Immobilier: Immobilier. Pourquoi le marché bat des records, malgré la crise

Crédit immobilier : emprunter après 55 ans, c’est possible, mais à quelques conditions

  Crédit immobilier : emprunter après 55 ans, c’est possible, mais à quelques conditions A l’approche de la retraite, le crédit immobilier devient plus difficile à décrocher. Il est pourtant possible de rassurer les banques méfiantes. C’est l’âge charnière, celui auquel les banques exigent des justificatifs lors d’un crédit immobilier. “A partir de 55 ans, la quasi-totalité des banques demandent une estimation du montant de la retraite qui sera versée. Document dont il faut faire la demande auprès de son organisme de retraite”, précise Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer.

Pour le moment, ce type de placement reste l'un des meilleurs du marché en termes de couple rendement / risque, comme nous l'annoncions dans notre palmarès des meilleurs placements pour 2021. Une potentielle augmentation des défaillances. Ces excellents chiffres sont toutefois à relativiser, car il existe un décalage temporel entre l'investissement et le rendement. Or, les conséquences de la crise pourraient commencer à se faire sentir dans les 2 ans qui viennent. Car si le crowdfunding immobilier se porte bien, l' immobilier neuf est un peu à la peine du fait de la pandémie.

En Chine, son principal marché national, ses ventes ont crû de 29,5 % à 35 899 unités le mois dernier, essentiellement grâce à son modèle Q5 et la version limousine de son A6. Sur les 10 premiers mois de l'année, Audi a déjà dépassé ses ventes record en Chine l'an dernier, a précisé le responsable des ventes et du marketing de la marque allemande, Luca De Meo, cité dans le communiqué. Envoyer l'article à un ami. Audi bat des records malgré la crise . Merci d'avoir partagé cet article avec vos amis.

Le nouveau centre médico-social, situé dans le complexe immobilier Éolie de la Gare à Lorient. © Ouest-France Le nouveau centre médico-social, situé dans le complexe immobilier Éolie de la Gare à Lorient.

La barre du million de transactions a été franchie. La pandémie n’a pas freiné l’attrait pour la pierre, elle a même rebattu les cartes du marché immobilier. Les prix flambent, la pénurie d’offre s’accentue.

Qui l’eut cru ? Avec 1,08 million de logements anciens vendus entre mars 2020 et mars 2021, le nombre de transactions immobilières a signé un record historique… en pleine pandémie. Le dernier datait de 2019 (1,07 million).

Le premier confinement a pourtant empêché les visites, fait chuter de 75 % les transactions, ralentit de nombreux projets… Rien ne laissait présager ces chiffres spectaculaires​, souligne Cécile Roquelaure, directrice des études d’Empruntis. Mais l’attrait des Français pour la pierre a permis un rattrapage fulgurant​, rétorque Loïc Cantin, président adjoint de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim).

Bourse, or, immobilier... quel est le meilleur placement sur le long terme ?

  Bourse, or, immobilier... quel est le meilleur placement sur le long terme ? Bourse et or constituent des placements très rentables (quoique volatils) sur longue période, même en tenant compte de l’inflation, souligne notre chroniqueur Marc Touati, président du cabinet ACDEFI. Pour autant, investir dans une résidence principale reste un “must”, selon lui. C’est la question que tous les épargnants et investisseurs se posent en permanence : quel est le meilleur placement sur long terme (c’est-à-dire sur au moins 8-10 ans) tant en matière de rentabilité que de fiabilité ? Cette question est d’autant plus importante actuellement que, depuis un an, l’épargne des particuliers a flambé dans la totalité des pays développés,

Malgré la baisse continue des taux d'intérêts, le montant des crédits immobiliers accordés par les banques aux particuliers a encore plongé au troisième trimestre. La baisse atteint 24,3 % par rapport à la même période de 2011, selon une étude de l'Observatoire Crédit Logement-CSA publiée hier. "En août, la production a fortement reculé ( ), puis en septembre, alors que le marché retrouve habituellement de la vigueur avec la rentrée, la reprise a été très molle", indique Crédit Logement dans son étude. Pour les neuf premiers mois de 2012, la chute est encore plus brutale, avec une baisse de

A la regarder dans le blanc des chiffres, quelque chose, en tout cas, n'y tourne pas rond. Le déficit budgétaire se creuse, le pouvoir d'achat chancelle, l'activité se traîne, nos parts de marché s'effritent, l'inflation galope, le moral des Français pique du nez, la consommation s'étiole, mais l'emploi, lui bat des records . Selon l'Insee, notre pays a créé l'année dernière 328 000 postes de travail salariés dans le secteur concurrentiel, de loin son meilleur score depuis la folle année 2000 (4% de croissance et 561 000 jobs supplémentaires).

Des conditions optimales

Il faut dire que le marché partait sur de bonnes bases, avec des ventes en hausse constante depuis 2015, grâce à des taux d’intérêt exceptionnellement bas. De l’ordre de 1,1 % pour un emprunt sur vingt ans, selon les derniers chiffres du courtier Empruntis. Pour rappel, ces taux dépassaient les 5 % en 2008, et les 2 % jusqu’en 2016. « Le Covid n’a pas cassé la dynamique. Il a même généré des envies supplémentaires chez les emprunteurs » , confirme Cécile Roquelaure.

Rééquilibrage territorial

Ces envies nouvelles se traduisent par un attrait pour les grands espaces, avec jardin et pièce en plus pour le télétravail, à l’extérieur des centres urbains… mais sans trop s’isoler, tout de même. Les premières villes concernées sont celles desservies par une ligne à grande vitesse​, affirme Loïc Cantin, énumérant Rennes, Angers, Laval, Orléans, Poitiers, etc.

Crédit immobilier : de nouvelles contraintes pour les banques dès cet été ?

  Crédit immobilier : de nouvelles contraintes pour les banques dès cet été ? Les établissements qui ne respectent pas les recommandations du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) en matière d'octroi de crédits immobiliers pourraient être contraints de le faire. Avec des taux de crédits toujours aussi bas, le marché de l'immobilier se porte comme un charme. "Nous répondons à un nombre de demandes hallucinant depuis cinq mois", affirme un courtier auprès des Échos. Mais cette tendance pourrait bientôt être freinée.

Les ventes de Ferrari battent des records malgré la crise . Les + lus : Immobilier . Ces coins d’Ile-de-France où les prix des maisons flambent le plus vite depuis 20 ans. Crise , reconfinement pourquoi le marché immobilier risque de se replier. Succession : quels frais dois-je payer sur l’héritage d’un bien immobilier ?

A contre-courant du reste du marché , Ferrari tient une forme olympique dans de nombreux pays développés, avec des immatriculations en hausse de 14,6% en Amérique du Nord, son plus gros marché (plus de 2.000 voitures écoulées sur l'année). Les chiffres sont aussi impressionnants On en oublierait presque que la filiale de Fiat est à la peine sur son marché historique, l'Italie. Les ventes y ont en effet plongé de 46% l'an dernier. Avec seulement 318 véhicules écoulés, la Botte ne représente plus que 4,3% des ventes de Ferrari… Ecoutez 21 millions, le podcast de Capital sur les cryptomonnaies.

À l’inverse, les transactions dans l’ancien ont chuté de 12 % en Île-de-France, qui n’apparaît plus comme la locomotive du marché, là où la province a tiré le marché​, constatent les Notaires de France, dans une note de conjoncture.

Les prix flambent

Cette fièvre acheteuse se répercute sur les prix, qui côtoient des sommets. Le mètre carré a grimpé de 5,9 % sur un an. La progression est plus marquée pour les maisons (+6,5 %) que les appartements (+5,1 %), chose qui n’était pas arrivée depuis 2016.

Un sondage réalisé en mars par Meilleurs Agents montre que 70 % des Français voient l’achat d’une maison comme « le Graal », avec un budget moyen de 262 000 €. Pas toujours suffisant pour s’offrir une résidence individuelle dans les zones en tension… Comptez 5 871 € le mètre carré pour le Grand Paris, 4 076 € dans la métropole de Nantes, 3 872 € pour celle de Rennes et 2 747 € à Brest, selon le baromètre Se Loger.

Crédit immobilier : le gouvernement veut-il freiner l’accession à la propriété ?

  Crédit immobilier : le gouvernement veut-il freiner l’accession à la propriété ? Pour tenter de faire baisser les prix tout en sécurisant les banques et les emprunteurs face au risque de défaut de paiement, l’exécutif voudrait encore durcir les critères d’accès au crédit. Une stratégie qui complique un peu plus l’investissement locatif, dénonce Henry Buzy-Cazaux, le président de de l’Institut du management des services immobiliers. La menace est brandie : le Haut conseil de stabilité financière, autorité de régulation des crédits présidée par le ministre de l’Economie, pourrait bien restreindre encore l’accès au crédit immobilier pour les ménages.

Le marché immobilier , créateur de 2 millions d’emplois directs et 500 000 emplois indirects, est un secteur très important en France qui génère en moyenne 15% du PIB et autour de 75 milliards de recettes fiscales. Un Covid-19 arrivant sur un marché immobilier “euphorique”. Il reste bon de mentionner que la crise sanitaire internationale dans laquelle nous nous trouvons est arrivée en période plus que faste pour l’industrie immobilière qui, rappelons-le, en 2019 a battu tous les records (1 million de transactions dans l’ancien et près de 250’000 dans le neuf).

Côté appartements, dans ces trois métropoles de l’Ouest, les prix ont bondi d’au moins 9 % ces douze derniers mois !

La fièvre va-t-elle retomber ?

Deux facteurs semblent pouvoir freiner la ruée vers l’immobilier. D’abord, la pénurie d’offre. Ça devient hyper compliqué de trouver un bien qui remplit tous ses critères. Tout le monde veut une pièce en plus, les gens se ruent sur les annonces​, indique Loïc Cantin.

Ensuite, voyant la crise économique se profiler, les banques resserrent l’accès au crédit. Il y a deux ans, 20 % des primo-accédants achetaient sans apport. Aujourd’hui, neuf banques sur dix refusent de prêter s’il n’y a pas apport​, pointe Cécile Roquelaure. Le montant moyen de l’apport est d’ailleurs passé de 65 590 € en 2019 à 68 422 € en 2020.

La qualité du dossier est examinée dans ses moindres détails : Les banques ne regardent plus seulement la profession de l’emprunteur, mais aussi la bonne santé de son entreprise. Le risque de défaillance sera un vrai sujet cette année​, conclut l’experte.

Votre bien immobilier peut-il perdre de la valeur en raison de la réforme du DPE ? .
La réforme du diagnostic de performance énergétique (DPE) entrera en vigueur le 1er juillet. Avec le nouveau mode de calcul, certains logements verront leur note énergétique dégradée, tandis que d’autres verront la leur améliorée… Voici les changements à venir pour les propriétaires. Plus que quelques jours avant le grand chamboulement. Le 1er juillet 2021, entrera en vigueur la réforme du diagnostic de performance énergétique, le fameux DPE. Ce document, qui est obligatoirement établi à la vente ou la mise en location d’un bien immobilier, donne une estimation de sa consommation énergétique.

Voir aussi