Immobilier: Achat immobilier : quelles précautions prendre ?

Après Evergrande, Fantasia est dans la tourmente, l’immobilier en Chine inquiète !

  Après Evergrande, Fantasia est dans la tourmente, l’immobilier en Chine inquiète ! Le promoteur immobilier chinois Fantasia ne parvient pas à rembourser sa dette. Une nouvelle qui secoue encore plus le marché immobilier chinois, déjà fortement inquiété par le cas d'Evergrande.Cette annonce intervient alors que la société de gestion Country Garden Services Holdings a indiqué de son côté qu'une filiale de Fantasia n'avait pas remboursé un prêt de 700 millions de yuans (93 millions d'euros), prévoyant un possible défaut du groupe immobilier.

Un achat immobilier est un investissement d’envergure dans la vie d’une personne. À ce titre, il doit faire l’objet d’une attention particulière avant sa réalisation. En effet, tout placement étant un risque, il importe de prendre de nombreuses mesures préventives afin d’effectuer une acquisition satisfaisante tout en économisant au mieux de l’argent. Quelles sont donc les précautions à prendre ? On vous en parle.

image6 © Fournis par Le journal de la Maison image6

Un achat immobilier est un investissement d’envergure dans la vie d’une personne. À ce titre, il doit faire l’objet d’une attention particulière avant sa réalisation. En effet, tout placement étant un risque, il importe de prendre de nombreuses mesures préventives afin d’effectuer une acquisition satisfaisante tout en économisant au mieux de l’argent. Quelles sont donc les précautions à prendre ? On vous en parle.

Immobilier : “un dégonflement de la bulle de la Chine à la France ?” La chute des prix jusqu’où ?

  Immobilier : “un dégonflement de la bulle de la Chine à la France ?” La chute des prix jusqu’où ? Un dégonflement de la bulle de l'immobilier est à craindre en Chine. Et en France, "une simple reconnexion entre les prix de l’immobilier en France et le revenu des ménages justifierait une baisse d’environ 20%", relève notre chroniqueur Marc Touati, président du cabinet ACDEFI. Même si on l’oublie souvent, en particulier sur les marchés financiers et dans le secteur immobilier, il existe une règle immuable qui régule l’économie, pour ne pas dire la vie au sens large, depuis toujours : les arbres ne montent pas au ciel ! L’économie chinoise et son secteur immobilier sont en train de le prouver une nouvelle fois.

Bien choisir son assurance de prêt

Avant tout achat immobilier, les réflexions se focalisent d’abord sur le financement. Dans ce cadre, la plupart des investisseurs se tournent vers les banques en vue d’obtenir un prêt. Celles-ci imposent une multitude de conditions avant de décaisser les fonds. Parmi ces conditions figure en bonne place l’assurance de prêt immobilier.

Bien qu’elle ne soit pas théoriquement ou légalement obligatoire, l’assurance de prêt immobilier constitue dans la pratique un critère incontournable en vue d’emprunter de l’argent. Elle constitue la garantie pour l’établissement bancaire d’obtenir le remboursement de la dette en cas de décès, d’invalidité ou de perte d’emploi du débiteur.

Évidemment, les banques n’imposent ce critère qu’en matière de lourds décaissements notamment pour une acquisition immobilière. Toutefois, disposant elles-mêmes d’offres d’assurances, elles profitent généralement de ce type de souscription pour se faire des bénéfices énormes. Obtenez d’amples détails à ce propos sur maaf.fr. Il semble alors convenable de bien choisir son assurance pour éviter au mieux de dépenser inutilement.

Sinic, cet autre géant immobilier chinois incapable de rembourser un emprunt

  Sinic, cet autre géant immobilier chinois incapable de rembourser un emprunt L'état du marché immobilier chinois a de quoi inquiéter alors qu'un troisième promoteur a annoncé qu'il ne pouvait pas rembourser ses dettes faut de liquidité. Il pourrait ébranler tout le secteur. © Noel Celis / AFP Les promoteurs immobilier chinois en crise C'est le troisième promoteur immobilier chinois dans la tourmente. Sinic a averti qu'il ne pourrait pas rembourser un emprunt "faute de liquidités". Il n'est pas le seul groupe à rencontrer de graves difficultés financières puisque lundi, le groupe Fantasia, qui peine également à rembourser ses dettes, a vu partir deux directeurs.

Les critères pour déterminer le bon contrat d’assurance de prêt immobilier sont :

  • Les garanties proposées (généralement une couverture en cas de décès, d’invalidité et de chômage)
  • Le type d’indemnisation (forfaitaires ou indemnitaires, ces catégories sont à comparer vis-à-vis du montant de la souscription. Vous pouvez banalement obtenir une meilleure couverture à moindre coût en souscrivant l’assurance ailleurs que chez votre banquier).
  • Le délai de la franchise (90 jours ordinairement)

À cette liste s’ajoute la limite d’âge (70 à 85 ans selon le type de couverture).

Passer par un chasseur immobilier

Pendant que vous menez les démarches pour régler le volet financement, vous pouvez également penser à optimiser votre achat en passant par un chasseur immobilier. Ce professionnel a pour mission de vous trouver le bien idéal selon les besoins que vous aurez exprimés. Il met à votre disposition son expérience dans l’immobilier pour vous dénicher la perle rare, au meilleur coût et en un temps record.

Prêt à taux zéro (PTZ): quelles opérations immobilières peut-il financer?

  Prêt à taux zéro (PTZ): quelles opérations immobilières peut-il financer? PRATIQUE- Le PTZ est un prêt immobilier à taux zéro accordé par l’État afin de favoriser l’accession à la propriété. Son attribution dépend des revenus du foyer concerné et de la zone d’habitation. Le PTZ ou prêt à taux zéro est un dispositif de prêt immobilier créé en 1995 par l’État afin de favoriser l’accession à la propriété pour les ménages modestes. Au cours des années, il a connu diverses évolutions. Rebaptisé PTZ+ en 2011, il regroupait alors le prêt à aux zéro, le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt et le Pass-Foncier, ces deux derniers dispositifs ayant disparu à cette occasion.

Les intérêts de solliciter une telle prestation sont multiples. Déjà, vous courrez moins de risque d’erreur sur la qualité du logement. À vrai dire, fort de son expertise, le chasseur immobilier n’a quasiment aucune marge pour se tromper.

Ensuite, il vous permet un gain considérable de temps surtout lorsque vous cherchez votre bien dans une zone dite tendue (où la demande est très forte comparativement à l’offre). Enfin, étant au parfum de toutes les actualités dans son domaine, il sélectionne pour vous les offres les plus avantageuses financièrement ; un gain énorme d’argent.

Examiner les détails de l’offre

Si passer par un chasseur immobilier se révèle rassurant d’un point de vue technique, il n’est toutefois pas recommandé de rester entièrement en marge des procédures. Vous devez vous alléger la tâche sans perdre le contrôle sur les détails de l’offre. Ceci passe par les vérifications au niveau du contrat, puis le sérieux de la visite.

Au niveau du contrat, examinez profondément les caractéristiques du bien en vue de vous assurer de la conformité avec vos exigences. La superficie, le prix, l’emplacement, l’aspect fiscal… correspondent-ils à vos besoins. Tout ceci pourrait paraitre superflu, mais sachez qu’il n’y a pas de marche arrière possible si vous négligez les détails de l’offre.

Immobilier : frais rabotés, tarifs préférentiels... nos solutions pour payer moins cher

  Immobilier : frais rabotés, tarifs préférentiels... nos solutions pour payer moins cher Frais rabotés, tarifs préférentiels ou financement de l’apport personnel : découvrez comment éviter d’avoir à vous loger plus loin, ou moins grand. A de rares exceptions près, les prix de la pierre sont partout orientés à la hausse. Tandis que les banques, elles, resserrent le robinet du crédit. Heureusement, des initiatives apparaissent, pour réduire la facture. Tantôt réservées aux plus modestes, tel le bail réel solidaire, tantôt ouvertes à tous, comme le financement d’apport, elles permettent de 5 à 40% de rabais sur son budget d’acquisition. Notre tour d’horizon.

En ce qui concerne la visite, vous devez avoir l’œil vif. Contrôlez déjà la présence et le bon fonctionnement des accessoires exigés (ascenseur, parking ou garage, balcon, terrasse, jardin, piscines, etc.). Ensuite, prenez le temps d’analyser le voisinage en vue de vérifier la proximité de services, le confort d’habitation, le calme, etc. Si tous ces éléments vous conviennent, vous devez penser à tous les coûts.

Penser à tous les coûts

Le prix d’achat de votre habitation implique des coûts qu’il est souvent facile d’oublier. En premier lieu, il y a les frais de notaire qui s’élèvent généralement à 7 % de la valeur du bien. Cette transaction permet non seulement de rémunérer le notaire pour ses prestations au cours de l’acquisition, mais également de couvrir diverses taxes dont les frais de mutation pour la commune.

Ensuite, nous avons les petits travaux à réaliser pour bien nous installer surtout lorsque le logement n’est pas complètement neuf. Pensez donc à la rénovation énergétique ou toutes les dépenses éventuelles que l’habitation effective du logement pourrait nécessiter.

Comment se calcule le fameux « pouvoir d’achat » ? .
Le pain, la bière, l’électricité, le gaz… Les prix montent. Les statistiques annoncent pourtant que le pouvoir d’achat est en hausse. Le portefeuille des Français le ressent plutôt en baisse. Qu’en est-il sur ces dix dernières années ? Explications sur la méthode de calcul du fameux pouvoir d’achat. En 2007, le pouvoir d’achat s’est hissé pour la première fois en tête des préoccupations des Français devant l’emploi et le chômage. Près de quinze ans an plus tard, il est encore sur toutes les bouches. Selon différents observatoires économiques, il serait en hausse. Pourtant, les Français affirment le voir fondre comme neige au soleil.

Voir aussi