Actualités à la une

Immobilier: Prêt à taux zéro (PTZ): quelles opérations immobilières peut-il financer?

Immobilier : propriétaires, que faire face au couac des diagnostics énergétiques ?

  Immobilier : propriétaires, que faire face au couac des diagnostics énergétiques ? Depuis leur mise en place au 1er juillet, de nombreuses anomalies ont été constatés sur les nouveaux diagnostics de performance énergétique (DPE). Des milliers de logements anciens ont été catégorisés, parfois à tort, comme des passoires thermiques. Face à ce gros couac, les propriétaires qui le peuvent sont incités à suspendre provisoirement la vente de leur logement. Explications Ce sont des anomalies qui pourraient coûter cher aux propriétaires, et surtout compliquer leurs transactions. Le 1er juillet dernier, le gouvernement lançait la nouvelle version du diagnostic de performance énergétique (DPE).

pret a taux zero © Brett Jordan / Unsplash pret a taux zero

PRATIQUE- Le PTZ est un prêt immobilier à taux zéro accordé par l’État afin de favoriser l’accession à la propriété. Son attribution dépend des revenus du foyer concerné et de la zone d’habitation.

Le PTZ ou prêt à taux zéro est un dispositif de prêt immobilier créé en 1995 par l’État afin de favoriser l’accession à la propriété pour les ménages modestes. Au cours des années, il a connu diverses évolutions. Rebaptisé PTZ+ en 2011, il regroupait alors le prêt à aux zéro, le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt et le Pass-Foncier, ces deux derniers dispositifs ayant disparu à cette occasion. Pour en finir avec la chronologie, le PTZ+ est redevenu tout simplement le PTZ en 2021. Le montant de ce prêt à taux zéro et sa durée restent variables en fonction des revenus du demandeur, de la zone géographique concernée et du nombre de personnes occupant le futur logement. Autre point important à prendre en compte, le fait que le PTZ doit obligatoirement être complété par au moins un autre crédit immobilier. Il ne peut en aucun cas représenter la seule source de financement d’une opération immobilière. Les banques accordant actuellement des prêts immobiliers à des taux très bas, trouver un complément au PTZ est possible. Cependant, il s'agit d'un point essentiel à prendre en compte au moment de bien calculer son budget.

Prolongation du Pinel et du prêt à taux zéro : les remords tardifs du gouvernement pour soutenir le logement

  Prolongation du Pinel et du prêt à taux zéro : les remords tardifs du gouvernement pour soutenir le logement Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut du management des services immobiliers, revient sur la décision du gouvernement de prolonger le prêt à taux zéro et le dispositif d'investissement locatif Pinel. Des décisions salutaires qui ne doivent toutefois pas faire oublier le manque d'ambition de l'éxecutif pour soutenir le logement durant le quinquennat, souligne l'expert.Il met fin d’abord à des atermoiements bien malvenus, qui témoignaient d’une approche exclusivement budgétaire et myope de la politique du logement.

Le zonage, un point essentiel du PTZ à connaître

La pression immobilière est loin d’être la même partout en France. C’est pourquoi différentes zones géographiques ont été décrétées, à savoir A, A bis, B1, B2 et C. Concrètement, les zones A et A bis couvrent Paris et une grande partie de la proche banlieue ainsi que l’agglomération genevoise française, la Côte d’Azur et plusieurs grandes métropoles. La zone B1 représente la grande couronne parisienne, mais aussi les départements d’outre-mer et les autres grandes agglomérations où le marché immobilier reste tendu. La zone B2 concerne les agglomérations de plus de 50.000 habitants en zone où la tension immobilière est moyenne, tout le reste du territoire se trouvant en zone C.

Placements garantis : misez sur vos vieux PEL et les parts sociales

  Placements garantis : misez sur vos vieux PEL et les parts sociales Si la majorité des produits d’épargne sans risque rapportent peu, certains placements tirent encore leur épingle du jeu. C’est notamment le cas des plans d’épargne logement ouverts avant le 1er février 2015 et des parts sociales des banques mutualistes. En cette période de crise profonde, marquée par une machine économique qui, après avoir été mise à l’arrêt durant de longs mois, peine à redémarrer, beaucoup de Français privilégient l’absence de risque. Une fois leurs livrets défiscalisés remplis, ils placent leurs économies sur des produits d’épargne dont les taux d’intérêt sont garantis par contrat.

Si vous avez un doute concernant votre zonage, vous pouvez utiliser le simulateur de service-public.fr. Savoir dans quelle zone se situe le bien que vous souhaitez acquérir est essentiel puisque le montant du PTZ varie selon les cas, tout comme son plafond. De plus, dans les secteurs les plus tendus, le PTZ n’est accordé que pour un investissement dans de l’immobilier neuf, ce qui n’est pas le cas dans les zones B2 ou C où il est possible d’investir dans l’ancien (sous conditions de travaux importants). Enfin, sachez que le prêt à taux zéro peut représenter jusqu’à 40% du financement total dans les zones allant de A à B1, contre 20% seulement pour les secteurs B2 et C.

Les conditions de revenus, autre point essentiel du PTZ

Le PTZ a été créé pour favoriser l’accession à la propriété. Il ne peut en aucun cas être accordé dans le but d’un investissement locatif. D’ailleurs, le souscripteur du prêt s’engage à ce qu’il s’agisse d’une résidence principale, et à l’habiter durant au moins six ans. Ce dispositif s’adresse donc aux primo-accédants ou à des personnes n’ayant pas été propriétaires depuis au moins deux ans. Ce sont les foyers aux revenus modestes qui sont concernés par ce prêt à taux zéro et c’est pourquoi il se trouve soumis à des conditions de revenus, le nombre de personnes composant le foyer étant également pris en compte.

Crédit immobilier : le jackpot du prêt à taux zéro

  Crédit immobilier : le jackpot du prêt à taux zéro Bonne nouvelle pour les futurs propriétaires : le prêt à taux zéro (PTZ) a été prolongé jusqu’à fin 2023. À la clé ? De très belles économies pour tous les bénéficiaires de ce crédit immobilier. Que tous ceux qui envisagent d’acheter un bien immobilier se rassurent : le Prêt à Taux Zéro ou PTZ, sera maintenu jusqu’en fin d’année 2023. C’est ce qu’a récemment annoncé Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, alors même que le PTZ devait disparaître en 2022.

Concrètement, pour une personne seule souhaitant investir en zone A ou A bis, les revenus annuels ne peuvent excéder 37.000 euros, contre 24.000 euros en zone C. Pour un couple avec deux enfants, le plafond est fixé à 74.000 euros dans les zones les plus tendues et à 48.000 euros en zone C. Vous pouvez obtenir un tableau détaillé de ces différents plafonds via le site service-public.fr.

Crowdfunding immobilier : comment sécuriser le rendement avec l’investissement locatif

  Crowdfunding immobilier : comment sécuriser le rendement avec l’investissement locatif ClubFunding, leader du financement participatif immobilier, permet depuis peu d’investir en crowdfunding pour financer l’acquisition de biens mis en colocation. Simplicité, risque limité, et même fiscalité de faveur… cette solution présente de nombreux avantages. Avec 9,3% de rendement moyen en 2020 et 9,2% au 1er semestre 2021, le crowdfunding immobilier continue d’affoler les compteurs dans le paysage des produits d’épargne, plus morose que jamais en cette période de taux d’intérêt au plancher. Une rémunération alléchante qui n’attire pas encore les grandes foules, le nombre de financeurs étant resté cantonné à ​​environ 50.

Point important à noter, le fait qu’à partir du 1-1-2022 les ressources du demandeur seront prises en compte au moment où le PTZ est demandé, et non plus selon les revenus de l’année N-2 comme auparavant.

D’autres points à connaître pour bien comprendre le PTZ

Comme il a été expliqué ci-dessus, le montant du prêt à taux zéro peut aller de 20 à 40% du coût d’acquisition d’un bien immobilier, en fonction de la zone concernée. Il est néanmoins important de savoir qu’il existe des plafonds ne pouvant pas être dépassés, là encore le nombre de personnes composant le foyer et le zonage étant pris en compte. Autre point essentiel, la durée de remboursement. Celle-ci peut aller de vingt à 25 ans, mais elle varie selon les revenus et la composition du ménage, la zone et le coût de l’opération. Le remboursement du PTZ peut également être différé de cinq, dix, voire quinze ans selon les cas.

Il existe trois cas de figure permettant à un propriétaire de faire une demande de prêt à taux zéro pour acheter un autre logement. C’est le cas s’il est incapable de travailler et dispose d’une carte d’invalidité. Être détenteur d’une allocation adulte handicapé ou avoir un enfant handicapé à charge est également un motif valable. Le dernier cas de figure concerne les catastrophes ayant rendu le logement inhabitable.

(Par la rédaction de l'agence hREF)

Quelles sont les conditions pour bénéficier d'un prêt locatif intermédiaire (PLI)? .
PRATIQUE - Le PLI est un type de prêt destiné aux investisseurs qui s'engagent à louer le bien acquis à des personnes ayant des revenus modestes. Mais quelles sont les conditions pour en bénéficier? Le PLI, ou prêt locatif intermédiaire, permet de financer la construction et l'acquisition de biens, en vue de leur location à des foyers disposant de peu de revenus. Il peut concerner aussi les travaux d'amélioration de ces logements. Visant aussi à faciliter l'investissement locatif des bailleurs sociaux comme des particuliers, l'obtention de ce type de prêt est soumise à des conditions bien précises.

Voir aussi