Actualités à la une

Immobilier: Jean Castex préoccupé par la situation du logement en France

Cinq applis clés pour faciliter ses projets immobiliers

  Cinq applis clés pour faciliter ses projets immobiliers Accélérer et sécuriser les transactions, aider les jeunes ou les précaires, simplifier la vie des propriétaires… Une flopée de start-up réinventent l'immobilier au profit de leurs clients. Banc d'essai non exhaustif.Lire aussiLes prix de l'immobilier à Paris et en régions

Jean Castex, premier ministre © LUDOVIC MARIN/AFP Jean Castex, premier ministre

Jean Castex est préoccupé. Une fois n’est pas coutume, par la situation du logement en France. Devant le Sénat, le premier ministre a pointé du doigt les maires qui construisent moins. «La situation du logement dans notre pays est préoccupante», admet le chef du gouvernement (voir le tweet ci-dessous). «Les maires sont des bâtisseurs, mais pas tous. À l’issue des municipales, certaines équipes ont fait comme profession de foi de moins construire. C’est regrettable», explique Jean Castex qui cible «les grandes agglomérations». On peut y voir une pique adressée aux maires écologistes de Lyon, Bordeaux ou encore Strasbourg fraîchement élus en juin 2020 et accusés par les experts de l’immobilier de freiner la relance.

Dans cette métropole, il suffit de travailler 4 ans pour pouvoir acheter un logement

  Dans cette métropole, il suffit de travailler 4 ans pour pouvoir acheter un logement Où faut-il travailler le moins longtemps pour pouvoir devenir propriétaire ? La société de services financiers UBS révèle les pires et les meilleurs élèves du classement. © iStock Un couple qui achète un logement dans l'immobilier. L'achat immobilier fait rêver les Français. Pour 92% d'entre eux, être propriétaire de son logement est une étape importante, voire fondamentale de l'existence*. Et ce souhait ne faiblit pas malgré la crise sanitaire : parmi les projets qui leur tiennent le plus à cœur pour 2022, les Français placent l'acquisition d'un bien sur la troisième marche du podium**.

» LIRE AUSSI - Des maires de plus en plus réticents à bâtir

Le marché du logement neuf, dont les ventes baissent depuis plusieurs années, ne réussit toujours pas à surmonter les effets de la crise sanitaire notamment en raison de la baisse des permis de construire accordés, selon la Fédération des promoteurs immobiliers. Il n’y a toujours pas de «mécanique de rattrapage», a expliqué Pascal Boulanger, président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) lors d’une conférence de presse, alors même que les indicateurs sont au vert.

Entre juillet et septembre, les promoteurs, l’une des deux grandes branches du logement neuf avec les constructeurs de maisons, ont vendu 28.247 logements, soit 3% de moins qu’un an plus tôt. Mais comparé au niveau d’avant-crise, la baisse s’élève à 23,2%. L’année 2019 n’avait pas non plus été exceptionnelle pour le logement neuf. Avec les élections municipales 2020 qui arrivaient, le nombre d’autorisations de permis de construire avait chuté, un phénomène cyclique habituel pour le secteur.

APL : le nouveau mode de calcul, un vrai casse-tête pour les jeunes actifs

  APL : le nouveau mode de calcul, un vrai casse-tête pour les jeunes actifs Depuis l’entrée en vigueur de la réforme du calcul des aides au logement, les jeunes actifs ont du mal à anticiper l’évolution trimestrielle de leurs droits. Un manque de visibilité renforcé par les approximations du simulateur officiel de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), qui serait bien moins précis depuis la mise en place du nouveau système. Comme on pouvait s’y attendre, la réforme des aides personnelles au logement, les APL, a fait bien plus de perdants que de gagnants.

» LIRE AUSSI - L’avantage fiscal Pinel + va faire flamber le coût des logements neufs

Concrètement, «en rythme annuel, les maires autorisent aujourd’hui 50.000 logements collectifs de moins qu’en 2017. Si la reprise nous échappe, c’est donc le résultat d’un choix collectif implicite et subi, celui de la rareté du neuf dans les villes attractives», développe la FPI. «Le vrai sujet c’est l’acceptabilité de l’acte de construire», estime Pascal Boulanger qui constate une réticence des maires découlant du blocage des populations à accepter de nouvelles constructions dans leurs environs.

» LIRE AUSSI - Pour construire plus, l’État mise sur... les communes

«Nous attendons de l’État qu’il incite fortement les maires à reprendre les stylos pour signer les permis de construire», affirme le président de la FPI, saluant toutefois le renforcement des aides aux maires bâtisseurs. «Nous avons redéployé au sein du Plan de Relance, 175 millions d’euros pour faciliter l’exercice de construction. Ça concerne les territoires les plus sensibles», a rappelé Jean Castex.

DPE : ce que la réforme va vraiment changer pour les propriétaires .
Dans sa chronique juridique du Grand rendez-vous de l'immobilier (Capital / Radio immo) de novembre, Roselyne Conan, directrice général de l'Anil nous dit tout des enjeux du nouveau diagnostic de performance énergétique. Le fameux DPE ! Le DPE : comme vous le savez l’actualité de ces dernières semaines a mis en lumière le DPE, il a évolué au 1er juillet en devenant plus lisible et opposable.

Voir aussi