Actualités à la une

Immobilier: L’inflation est de retour : serez-vous gagnant ou perdant ?

Immobilier : le prix du neuf en France atteint des records

  Immobilier : le prix du neuf en France atteint des records Le nouveau baromètre du Laboratoire de l'immobilier, partagé par BFM Business, pourrait réfréner l'envie d'être propriétaire de plus d'un Français.Dans les communes cumulant plus de 45 000 habitants, le mètre carré est estimé à 5 195 euros en moyenne. La crise sanitaire, l'absence de structures ou encore l'augmentation des coûts des matières premières justifieraient de cette flambée côté habitat.

L’essence a augmenté de 22 % en un an. © Guillaume SALIGOT/Ouest-France L’essence a augmenté de 22 % en un an.

On n’avait pas vu ça depuis dix ans. Les prix ont augmenté de 2,8 % en un an. D’où l’indemnité inflation de 100 € versée à partir de décembre 2021. Pas sûr qu’elle suffise à apaiser les inquiétudes.

C’est une donnée économique nouvelle : l’inflation est de retour après dix ans d’évolution mesurée des prix, entrecoupée d’un pic en 2018. Quelles conséquences ? Voici des éléments de réponses.

Qui sont les perdants ?

L’inflation affecte d’abord les ménages modestes, ​souligne Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste au cabinet BDO. Plus le revenu d’un ménage est faible, plus l’énergie et l’alimentation pèsent dans son budget. ​La flambée de l’énergie est le principal combustible de l’actuelle fièvre des prix (+50 % pour le gaz sur un an), confirme l’Insee. Quant aux prix de l’alimentaire, ils n’ont progressé « que » de 0,7 % sur un an. Mais cette moyenne dissimule l’envolée de produits essentiels : 5 à 12 % sur les pâtes et la farine, en raison de la hausse des matières premières », ​observe Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour, sur France Info.

La pénurie de logements neufs fait exploser les prix

  La pénurie de logements neufs fait exploser les prix Acheter un appartement neuf, aujourd’hui, en France, quelle galère! Car il s’en construit de moins en moins. Et pire, ils sont de plus en plus chers. Les acheteurs doivent donc être de plus en plus riches et être prêts à s’installer là où il en reste à vendre. Challenges vous donne des pistes sur les villes où les prix flambent et les autres.Car ces acheteurs, souvent de jeunes ménages, ont de plus en plus de difficultés à boucler leur budget. D’abord à cause des banques, qui s’attachent désormais, sur les ordres de la Banque de France, à ce que les remboursements des emprunteurs ne dépassent pas 30% de leurs ressources. Ensuite, parce que les prix du neuf sont entrés dans une spirale inflationniste infernale.

L’évolution des prix à la consommation pour les ménages français. © Infographie Ouest-France L’évolution des prix à la consommation pour les ménages français.

Rappelons que l’inflation, c’est la hausse générale des prix, donc la perte de valeur de la monnaie. Avec la même quantité d’argent, on peut acheter moins de biens. Pour le calculer, l’Insee contrôle mensuellement 160 000 produits. Sur ce panier, la perte de pouvoir d’achat s’élève à 2,8 % de novembre 2020 à novembre 2021. Un niveau inédit depuis dix ans.

Et ça devrait durer : Je n’envisage pas de baisse des prix avant fin 2022 »,​estime Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie. Pour aider les Français à passer ce cap, l’État a instauré un blocage du tarif réglementé du gaz, une limitation de la hausse de l’électricité… Ou encore une indemnité inflation de 100 € versée d’ici début 2022 à 38 millions de personnes. Une mesureélectoraliste ​selon la majorité de droite du Sénat.

Et si vous achetiez une PME ? Nos conseils pour saisir ces opportunités

  Et si vous achetiez une PME ? Nos conseils pour saisir ces opportunités L’incertitude liée au Covid incite certains chefs d’entreprise à passer la main. Même si leur société est saine. Nos conseils pour saisir ces opportunités. Mars 2020: Béatrice Pommeret est une cadre sup de 55 ans au chômage qui s’interroge sur son avenir alors que le premier confinement débute. Retrouver un job? Pas simple à son âge. Créer une activité toute seule ? Pas évident quand on a longtemps dirigé des équipes. Malgré la pandémie, cette ancienne déléguée générale d’associations professionnelles a alors décidé de racheter une PME.

Et les gagnants ?

L’inflation peut être favorable aux emprunteurs. Si les salaires progressent en fonction de la hausse des prix, le poids relatif de votre remboursement peut diminuer d’année en année par rapport à vos revenus, ​calcule Philippe Crevel, le directeur du Cercle de l’épargne. C’est ce qu’il s’est passé dans les années 1970-1980. ​C’est moins le cas aujourd’hui. En 2019, le salaire net moyen dans le privé n’a crû que de 1,2 % en tenant compte de l’inflation. Le gain reste donc limité, même s’il est deux fois plus élevé que les vingt années précédentes (+0,6 % par an en moyenne). Néanmoins, la période semble propice pour s’endetter, en vue d’un achat immobilier, car les taux d’intérêt restent très bas. Cela pourrait ne pas durer. Si l’inflation devient excessive, il n’est pas exclu que la banque centrale augmente les taux en 2022.

Et les autres ?

Les allocataires de pensions ne conservent leur pouvoir d’achat que si leurs revenus suivent l’inflation,​note Philippe Crevel. Si l’indexation est partielle, ils sont perdants. ​ L a revalorisation de la retraite complémentaire du privé a, par exemple, été limitée à 1 %, en novembre. Le Smic a, lui, été augmenté de 2,2 % en octobre . La logique est la même pour les épargnants. Certains produits, comme les actions, suivent l’inflation, ​ajoute l’expert. En revanche, les détenteurs d’un Livret A (0,5 % d’intérêt) perdent du pouvoir d’achat.

Et l’État ? L’inflation va un peu alourdir un peu sa charge d’intérêts. Environ 10 % de la dette de l’État sont indexés sur l’inflation,​précise François Ecalle, spécialiste des finances publiques. On peut s’attendre à un surcoût de quelques centaines de millions d’euros (sur 38 milliards). Néanmoins, les recettes, comme la TVA, vont elles aussi augmenter car elles suivent l’inflation.

Assurance-vie, livrets : comment préserver votre capital? .
Avec un taux d'inflation supérieur à 2%, les détenteurs de livrets et d'assurance-vie placée en fonds en euros vont perdre du pouvoir d'achat. Quelle stratégie adopter. © Getty Images Il faut remonter à 2008 pour trouver un chiffre d’inflation supérieur à celui d’octobre : selon l’Insee, les prix à la consommation ont augmenté de 2,6 % sur douze mois glissants. Si ce phénomène se ressent dans les dépenses de la vie courante, il a aussi un impact sur l’épargne.

Voir aussi