Immobilier: Sous-location: comment bien s'assurer?

Location: peut-on annuler son préavis de départ?

  Location: peut-on annuler son préavis de départ? PRATIQUE - Dans la vie, il est toujours possible de changer d’avis. Néanmoins, dans certains cas, cela peut s’avérer complexe. Qu’en est-il du préavis transmis à un propriétaire? Peut-on l’annuler? Un locataire a le droit de quitter son logement avant la fin du bail s’il s’assure de prévenir son propriétaire dans les délais requis. La plupart du temps, ce délai est fixé à trois mois. Il peut être réduit à un mois, dans des cas particuliers. Les règles sont différentes pour une location meublée ou non meublée, notamment en bail mobilité.

Immobilier © Francois Henry/Rea Immobilier

PRATIQUE - Assurer son logement est la plupart du temps une obligation légale. Cela vise à protéger le propriétaire, mais surtout le locataire. En cas de sous-location, les règles sont particulières.

La sous-location désigne une situation où un locataire souhaite conserver son bail tout en donnant le droit de disposer du logement à un autre occupant. La sous-location n’est possible que dans certains cas. Elle nécessite la plupart du temps de prévenir le propriétaire des lieux de l’intention de faire de la sous-location. Ne pas le faire est une faute qui peut conduire à l’éviction du logement.

Location : un défi face à une offre historiquement basse en Île-de-France

  Location : un défi face à une offre historiquement basse en Île-de-France La rentrée est traditionnellement une période tendue sur le marché de la location immobilière, notamment pour les petites surfaces prisées par les étudiants. Mais cette année, l’écart entre l’offre et L’article Location : un défi face à une offre historiquement basse en Île-de-France est apparu en premier sur Mieux Vivre Votre Argent.

Pourquoi est-ce important de s’assurer lorsqu'on sous-loue?

Avec l’accord du propriétaire, un contrat de sous-location pourra être rédigé. Le montant du loyer est obligatoirement inférieur ou égal au montant payé par le locataire principal. Le locataire qui sous-loue un logement en reste, en partie, responsable. De fait, il doit continuer d’assurer son logement, même en son absence. Ce dernier est considéré comme sa résidence principale. Pour être parfaitement en règle, il est vivement conseillé de contacter son assureur et de lui faire part du projet de sous-location. En raison de cette modification au contrat, il se peut que le montant annuel de l’assurance augmente légèrement. La loi n’impose pas au sous-locataire de s’assurer de son côté si le locataire principal fait les démarches auprès de son assurance. Néanmoins, en tant que sous-locataire, il peut être intéressant de s’assurer pour éviter d’éventuels problèmes en cas d’incidents dus à une négligence.

Immobilier : cette entreprise met des logements à louer... aux enchères

  Immobilier : cette entreprise met des logements à louer... aux enchères L'entreprise qui a mis en place cette nouvelle solution de location assure que le plus offrant ne remporte pas forcément la mise. Les prix restent encadrés. On connaissait déjà les enchères dans l'immobilier pour la vente de biens. Mais cette solution proposée par l'entreprise Wizi, que nous détaille RMC, va encore plus loin en proposant des appartements aux enchères… à la location. Dans un contexte de forte tension dans le secteur, et où dans certaines villes, il est très compliqué de pouvoir louer un logement.

Comment bien s’assurer?

Le sous-locataire doit avoir en main la preuve que le logement est assuré. En cas de litiges, certains problèmes peuvent survenir entre sous-locataire et locataire principal, notamment si ce dernier n’est pas assuré adéquatement. Les contrats d’assurance ont des spécificités et sont proposés avec des options obligatoires et facultatives. Si l’incident qui survient n’est pas prévu dans le contrat, il se peut que le locataire se tourne vers le sous-locataire pour le remboursement du préjudice. Avant d’éviter toute déconvenue, le mieux est de s’assurer quelles que soient les circonstances.

Lire aussiImmobilier : que contiennent les charges de copropriété?

Le sous-locataire reste ainsi maître de ses choix et a le loisir de prendre une assurance tous risques et de se prémunir des mauvaises surprises en cas de sinistre. De nombreuses possibilités de contrat sont offertes par les assurances. Il est important de bien spécifier qu’il s’agit d’une sous-location et d’en indiquer la durée. Il faut aussi prévoir tous les risques, notamment d’incendie, de dégâts des eaux, de vol… Il ne faut pas hésiter à communiquer avec plusieurs compagnies d’assurances pour faire des comparatifs. Une fois les papiers en main, il faut également penser à transmettre une copie des documents au propriétaire.

Par la rédaction de l’agence hREF

Nos conseils pour bien vendre en viager .
Continuer à habiter son logement en percevant un complément de revenu, c’est ce que permet le viager. Un choix à bien peser avant de se décider. Etre propriétaire de sa résidence principale à la retraite, c’est bien. Mais au fil des ans, l’entretien du logement familial peut devenir trop coûteux au regard des revenus. Auquel cas il est toujours possible de vendre, pour habiter un logement mieux adapté, ou encore de louer une partie de la maison pour alléger les frais. Et pour ceux qui veulent absolument rester dans leurs murs, le viager peut apporter une solution.

Voir aussi