Immobilier: Les prix immobiliers des maisons grimpent deux fois plus vite que celui des appartements

Immobilier ancien : les prix continuent de grimper

  Immobilier ancien : les prix continuent de grimper En légère décélération, la hausse des prix de l'immobilier ancien se poursuit malgré les incertitudes économiques. Dans la continuité du dynamisme de l'immobilier ancien depuis la pandémie, ils ont augmenté sur un an au troisième trimestre 2022 de 6,4% contre 6,8% du deuxième et aux 7,3% du premier, selon l'indice Notaires-Insee dévoilé ce jeudi qui fait référence. Surprise des professionnels Les prix continuent à être tirés par un important volume de transaction qui reflue légèrement avec 1,13 million de ventes scellées sur les douze derniers mois, après un sommet atteint au 3e trimestre 2021 (plus de 1,2 million de ventes).

La province reste plus dynamique que l’Île-de-France. © /js-photo - stock.adobe.com La province reste plus dynamique que l’Île-de-France.

Au troisième trimestre 2022, la hausse des prix des logements anciens en France se poursuit: +1,5 % par rapport au deuxième trimestre 2022, selon l’indice Notaires-Insee publié jeudi. Sur un an, les prix augmentent de 6,4% au troisième trimestre, la hausse poursuivant ainsi son léger ralentissement.

Cette hausse reste plus conséquente pour les maisons (+8,2 % sur un an au troisième trimestre 2022) que pour les appartements (+4,1 %). Les prix des maisons ont donc augmenté deux fois plus vite que ceux des appartements. Les maisons tirent les tarifs vers le haut depuis le quatrième trimestre 2020. Elles sont plus demandées depuis la sortie des confinements, les Français ayant envie de vert et d’espace.

Immobilier : se dirige-t-on vers une baisse durable des prix ? Cinq experts répondent

  Immobilier : se dirige-t-on vers une baisse durable des prix ? Cinq experts répondent Le marché immobilier commence à tourner le dos à l'euphorie des dernières années et cette tendance devrait se poursuivre en 2023, avancent des professionnels de l'immobilier interrogés par L'Express.

À Paris, les prix des appartements restent quasiment stables sur un trimestre pour le troisième trimestre consécutif:-0,1 % au troisième trimestre 2022 après +0,1 % au deuxième trimestre et une stabilité au premier trimestre. Sur un an, les prix des appartements parisiens sont néanmoins en baisse (-1,2 %).

Le nombre de transactions en baisse

Quant à la province, elle reste plus dynamique que l’Île-de-France. Au troisième trimestre 2022, les prix des logements anciens en province augmentent de 1,8 % sur un trimestre. Là aussi, le prix des maisons (+8,6 % sur un an augmente plus fortement que celui des appartements (+7,1 %) alors que c’était tout l’inverse en 2019 et en 2020.

Le nombre de transactions annuelles toutes régions confondues décroît légèrement fin septembre 2022. Fin septembre 2022, le nombre de transactions réalisées au cours des douze derniers mois est estimé à 1.133.000, après 1.155.000 fin juin 2022.

Les banques européennes pourraient souffrir de la baisse des prix de l'immobilier .
Les prêts immobiliers représentent généralement entre 30% et 50% de l'ensemble des portefeuilles de crédit des banques en Europe, précise S&P Global.Les prêts immobiliers représentent généralement entre 30% et 50% de l'ensemble des portefeuilles de crédit des banques en Europe, précise S&P Global. L'agence estime qu'une dégradation de la conjoncture économique conduirait sans doute le secteur à une augmentation du coût du risque. "La montée du risque de crédit dans les portefeuilles de prêts immobiliers conduira à une hausse marquée des provisions (pour risque de défaut) des banques et à un impact direct sur leurs perspectives de bénéfices", poursuit S&P Global.

Voir aussi