Immobilier: Immobilier ancien : légère baisse des prix au troisième trimestre

Immobilier : se dirige-t-on vers une baisse durable des prix ? Cinq experts répondent

  Immobilier : se dirige-t-on vers une baisse durable des prix ? Cinq experts répondent Le marché immobilier commence à tourner le dos à l'euphorie des dernières années et cette tendance devrait se poursuivre en 2023, avancent des professionnels de l'immobilier interrogés par L'Express.

L’immobilier ancien a toujours le vent en poupe, malgré un léger recul des prix. C’est en tout cas ce que révèle le dernier indice Notaires-Insee de référence publié jeudi 24 novembre et relayé par BFMTV. Au troisième trimestre de 2022, la hausse des prix de cette catégorie de biens a ainsi ralenti, avec une augmentation contenue de 6,4 % en France. Pour rappel, celle-ci était de 6,8 % au second trimestre, et de 7,3 % au premier, alors que les prix flambent depuis le début de la pandémie. Pour effectuer leurs calculs, les notaires, qui se sont associés à l’Institut national de la statistique (Insee), n’ont intégré que les ventes définitives.

Les prix de l’immobilier ancien en nette hausse au troisième trimestre 2022

  Les prix de l’immobilier ancien en nette hausse au troisième trimestre 2022 Selon l’indice Notaires-Insee, les prix de l’immobilier ancien sont en hausse de 6,4 % par rapport à l’année dernière au troisième trimestre 2022. L’augmentation est encore plus forte pour les maisons. Les prix de l’immobilier ancien ont augmenté de 6,4 % sur un an au troisième trimestre, la hausse poursuivant son léger ralentissement, selon l’indice Notaires-Insee de référence publié jeudi.Lire aussi : CARTE.

L’immobilier ancien flambe à Marseille

Au troisième trimestre de 2021, avec plus de 1,2 million de ventes, un pic a été atteint, avant de commencer à descendre progressivement, sans s’effondrer, avec 1,13 million de ventes conclues sur la période étudiée par les notaires et l’Insee. Aussi, les maisons se vendent mieux que les appartements : les ventes des premières sont en hausse de 8,2% contre 4,1% au troisième trimestre.

Et sans surprise, les prix les plus élevés se pratiquent en Ile-de-France, avec des augmentations plus contenues que sur le reste du territoire français (2% contre 8,1%). Dans les trois plus grandes villes du pays, les prix des appartements évoluent différemment : à Paris, ils poursuivent leur baisse (-1,2%), alors qu’ils augmentent fortement à Marseille (+10,8%) et légèrement à Lyon (+1,9%).

L’article Immobilier ancien : légère baisse des prix au troisième trimestre est apparu en premier sur Mieux Vivre Votre Argent.

Voici les villes où il est le plus intéressant d'aller travailler en France .
Selon le baromètre "Emploi et logement : le classement des villes où s’installer", Orléans, Mulhouse et Rouen sont les trois métropoles les plus attractives. Vous envisagez de changer de vie et de partir vous installer dans une autre ville ? La 4e édition du baromètre "Emploi et logement : le classement des villes où s’installer", dévoilée par Le Parisien, pourrait vous aider à vous décider. Pour obtenir ce palmarès, le courtier Meilleurtaux et le site de recherche Meteojob ont passé au crible le nombre d’offres d’emploi en CDI par habitant, les prix de l’immobilier, le niveau du salaire médian...

Voir aussi