Actualités à la une

Immobilier: Crédit immobilier: le taux maximum sur 20 ans dépassera les 3,5% au 1er janvier

“L’immobilier en France fonce-t-il vers un krach ?”

  “L’immobilier en France fonce-t-il vers un krach ?” Alors que dans l’immobilier, les ventes plongent, les prix des biens accusent le coup. A Paris, la chute des prix de l'immobilier depuis le pic dépasserait déjà 10%. Et ce n’est pas fini, avertit notre chroniqueur Marc Touati, président d’ACDEFI. Nous l’annoncions ici même depuis plusieurs mois, souvent seuls contre tous, et ce n’est désormais plus une prévision mais la réalité : les prix des biens immobiliers anciens baissent dans la grande majorité des villes françaises de plus de 100.000 habitants. Et, une fois n’est pas coutume, ce sont les professionnels de l’immobilier eux-mêmes qui le disent et le diffusent.

  Crédit immobilier: le taux maximum sur 20 ans dépassera les 3,5% au 1er janvier © 414751553/Tiko - stock.adobe.com

Le taux maximum légal du crédit immobilier, aussi appelé taux d’usure, augmentera au 1er janvier pour passer de 3,05% à 3,57% pour un emprunt de 20 ans et plus, selon l’avis publié mercredi dans le Journal officiel. Destiné à protéger les particuliers de conditions d’emprunt abusives, ce taux plafonne l’ensemble des frais d’un prêt immobilier: taux de crédit pratiqué par la banque, éventuelle commission des courtiers, assurance emprunteur. Le calcul du taux est réalisé chaque trimestre par la Banque de France, qui prend en compte les taux moyens pratiqués par les banques au cours des trois derniers mois augmentés d’un tiers. Il y a autant de taux d’usure que de types de crédits.

Immobilier : le marché de la vente en net recul en France

  Immobilier : le marché de la vente en net recul en France Sur l'année écoulée, le nombre de ventes immobilières a baissé de 6 % dans la quasi-totalité des régions, rapporte BFMTV.Dans le détail, le nombre de ventes immobilières a le plus baissé en Normandie, en Bretagne et dans les Pays de la Loire, trois régions où elles avaient pourtant le plus augmenté ces dernières années. À l'inverse, la ville de Metz est celle qui a vu le nombre de recherches d'achat de maison faire le plus grand bond, avec une hausse de 48 %.

» LIRE AUSSI - Crédit immobilier: un tiers des dossiers rejetés car l’endettement est trop lourd

Ainsi, pour un emprunt inférieur à 10 ans, le taux maximum légal d’un crédit immobilier passera en janvier à 3,41% (contre 3,03% actuellement) et celui pour un emprunt entre 10 et 20 ans passera à 3,53% (contre 3,03%) Ces taux plafonds se sont retrouvés cet été sous le feu des critiques, notamment des courtiers qui y voyaient un frein à l’accès au crédit immobilier. Un de leurs syndicats était même allé jusqu’à manifester le 20 septembre devant le siège de la Banque de France à Paris, pour demander à la banque centrale de faire un geste.

Taux moyen à 2,25%

Lors de son dernier relèvement au 1er octobre, la Banque de France n’avait jugé «ni souhaitable ni nécessaire (...) un relèvement exceptionnel» des taux plafond, dont le rôle «est de protéger les emprunteurs». Car relever le taux d’usure a pour conséquence de rendre les nouveaux crédits immobiliers plus chers pour les particuliers. La remontée des taux d’intérêt des nouveaux crédits immobiliers est sensible depuis le printemps, les banques répercutant le resserrement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), via une hausse de son taux directeur, afin de combattre l’inflation.

Le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers en France (toutes durées confondues) s’est établi à 2,25% en novembre, un plus haut depuis au moins sept ans, selon le tableau de bord de l’observatoire Crédit Logement/CSA. En novembre 2021, le taux d’intérêt moyen s’élevait à 1,06%.

Immobilier : les villes où les prix devraient baisser en 2023 .
Le marché immobilier pourrait tourner à l’avantage des acheteurs dans certaines villes en 2023, prédit le réseau Orpi. Les vendeurs devront consentir à des baisses de prix s’ils souhaitent réaliser leur transaction. Le marché se régule enfin. Après deux années d’euphorie, le secteur de l’immobilier a connu un retour à la normale en 2022, souligne le réseau Orpi dans son rapport publié le 21 décembre 2022. Face à une hausse des prix de 6% sur l’année, la baisse des compromis de vente s’évalue à 10% au niveau national. “Un atterrissage en douceur, signe que l’optimisme a toujours sa place sur le marché immobilier”, estime Orpi.

Voir aussi