Actualités à la une

Immobilier: MaPrimeRénov' : saviez-vous que cette aide est cumulable avec d'autres subventions ?

Rénovation énergétique : ces villes qui vous exonèrent de taxe foncière

  Rénovation énergétique : ces villes qui vous exonèrent de taxe foncière Entre hausse des coups de l’énergie et interdiction progressive de la location des passoires thermiques, la rénovation énergétique des logements est en plein boom. Mais pour de nombreux propriétaires, la facture L’article Rénovation énergétique : ces villes qui vous exonèrent de taxe foncière est apparu en premier sur Mieux Vivre Votre Argent.

Logo Ma Prime Renov © © Gouv.fr © Fournis par Clubic Logo Ma Prime Renov © © Gouv.fr
© Gouv.fr

Depuis deux ans, l'État propose une prime pour la rénovation énergétique : MaPrimeRénov'.

Qui peut en bénéficier ? Quels sont les travaux concernés ? Est-elle cumulable avec d'autres aides ?

MaPrimeRénov', c'est quoi ?

Avec l'explosion des coûts de l'énergie, nombreux sont ceux à vouloir optimiser le confort de leur logement en mettant à jour l'isolation des murs par l'extérieur ou en installant un chauffe-eau solaire. Aussi, le gouvernement a mis en place une aide spécifique pour cette rénovation énergétique : MaPrimeRénov'.

Cette prime a été lancée au début de l'année 2020 et se veut accessible à tous les propriétaires ainsi qu'à toutes les copropriétés de logement d'au moins 15 ans. Elle est également ouverte aux logements construits depuis au moins deux ans, pour ce qui est du remplacement d'une chaudière au fioul.

A Paris, les demandes pour faire de la rénovation énergétique explosent

  A Paris, les demandes pour faire de la rénovation énergétique explosent Les inscriptions sur la plateforme CoachCopro, qui accompagne les copropriétaires pour faire de la rénovation énergétique, ont été multipliées par dix en octobre par rapport à l’an dernier HYPE - Les inscriptions sur la plateforme CoachCopro, qui accompagne les copropriétaires pour faire de la rénovation énergétique, ont été multipliées par dix en octo C’est un véritable boom, et un intérêt grandissant.

MaPrimeRénov' permet ainsi de financer les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement en habitat collectif, à condition que les travaux soient effectués par des entreprises reconnues garantes pour l'environnement. Tous les travaux qui ont fait l'objet de devis et ont commencé depuis le 1er octobre 2020 sont éligibles aux nouvelles modalités de l'aide.

Le cumul des aides énergétiques, c'est possible !

L'autre bonne nouvelle, c'est que cette prime est bel et bien cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique. Par exemple, il est tout à fait possible de la cumuler avec l'aide des certificats d’économie d’énergie (CEE), avec les aides des collectivités locales, ou encore avec celles d'Action logement.

L’Ile-de-France réduit ses aides aux copropriétés

  L’Ile-de-France réduit ses aides aux copropriétés La région bascule le dispositif d’aides à la rénovation énergétique vers le tertiaire. Le service que proposait Ile-de-France Energies était inestimable pour toute copropriété de plus de 50 lots qui voulait lancer des travaux de rénovation énergétique. Cette société d’économie mixte (SEM), créée en 2013 par la région, offrait une aide unique, depuis l’audit, jusqu’au suivi de chantier, en passant par un accompagnement qui permettait de s’y retrouver dans le fatras des aides. Des prêts permettaient même aux plus âgés de suivre à moindre coût.

Et ce n'est pas tout ! MaPrimeRénov' peut également être cumulée avec un écoprêt à taux zéro (éco-PTZ), lequel permet de financer les travaux d’économie d’énergie (jusqu'à 30 000 euros) de son logement. Sans compter que les travaux en question bénéficient également d'une TVA réduite à 5,5 %.

Pour les intéressés, il existe un outil d'estimation des aides (Simul'aides) qui permet de définir le niveau d'aides nationales (mais pas locales) auxquelles vous êtes susceptibles d'avoir droit.

Source : economie.gouv.fr

Passoires thermiques : jeu de dupes entre locataires, propriétaires et agences .
Les pires passoires thermiques deviendront impropres à la location en 2023. Les agences immobilières et les propriétaires s’y préparent depuis plusieurs mois. Les intérêts sont parfois divergents dans un contexte où le spectre d'une crise immobilière guette.Et pour cause : son appartement fait partie de la classe la plus énergivore, - surnommée la G+ par les professionnels du secteur -, celle dont la consommation finale dépasse les 450 kWh/m2 par an. A partir du 1er janvier 2023, tous les logements G+ seront considérés comme indécents en cas de conclusion d'un nouveau bail.

Voir aussi