Actualités à la une

Immobilier: Avantages fiscaux : ces nouveautés en 2023

Rénovation énergétique : le calendrier des interdictions de location

  Rénovation énergétique : le calendrier des interdictions de location C’est en janvier 2023 que les premières passoires thermiques seront exclues du marché locatif. Le calendrier d’interdiction de location s’étend jusqu’à 2034. En voici les différentes échéances. Obligation de rénovation, interdiction de location… à échéances 2023, 2025, 2028… et même 2034 ! Vous n’y comprenez plus rien ? Ne vous inquiétez pas, c’est normal. Entre ce que prévoyaient les textes passés, ce qu’a proposé la Convention citoyenne pour le climat et les dispositions finalement retenues dans la loi Climat et résilience… il y a franchement de quoi s’y perdre.

Rénovation énergétique : une carotte fiscale renforcée

Le plafond de déduction des déficits fonciers sur les autres revenus imposables du foyer, fixé à 10 700 euros par an, est doublé pour les contribuables qui font réaliser des travaux de rénovation énergétique dans un logement loué d’ici à la fin de 2025. Pour bénéficier de ce rehaussement, vous devez être propriétaire d’un logement qualifié de passoire énergétique. C’est-à-dire dont le diagnostic de performance énergétique (DPE) présente une mauvaise classe énergétique (lettre E, F ou G), et faire réaliser des travaux qui permettent d’améliorer son classement (passage en lettre A, B, C ou D).

Abri de jardin, piscine : on est obligé de les déclarer ?

  Abri de jardin, piscine : on est obligé de les déclarer ? Faire des travaux pour agrandir ou aménager son chez-soi ? C’est tentant mais avant de se lancer mieux vaut connaître les impôts et des taxes auxquels on s'expose.Agrandir ou aménager son chez-soi, c’est tentant, mais cela entraîne parfois des impôts et des taxes auxquels on ne s’attendait pas.

La mesure s’applique pour les devis acceptés à compter du 5 novembre 2022 et les dépenses doivent être effectuées entre le 1er janvier 2023 et le 31 décembre 2025. Les bailleurs qui ne seront pas en mesure de prouver que les travaux ont permis d’améliorer le classement de leur bien pourront être redressés. Les déficits déduits à tort seront alors remis en cause et leurs impôts recalculés en conséquence.

Coup de boost pour le crédit d’impôt garde d’enfants

Bonne nouvelle pour les parents qui font garder leurs enfants âgés de moins de six ans à l’extérieur de leur domicile. Les frais payés en 2022 à une assistante maternelle agréée ou à une halte-garderie ouvrent droit à un crédit d’impôt majoré de 50 % cette année. Il atteindra au maximum 1 750 euros par enfant (la moitié pour les mineurs en garde partagée), contre 1 150 euros jusqu’à présent.

Crédit immobilier : il sera plus facile d’en obtenir un à partir de janvier 2023

  Crédit immobilier : il sera plus facile d’en obtenir un à partir de janvier 2023 Des taux de prêt trop peu attractifs, un taux d’usure considéré trop bas… L’accès au crédit immobilier n’est pas des plus simples en cette fin d’année 2022. Mais la tendance L’article Crédit immobilier : il sera plus facile d’en obtenir un à partir de janvier 2023 est apparu en premier sur Mieux Vivre Votre Argent.

Investissements dans les PME : pas de précipitation !

Comme en 2020 et en 2021, le taux de la réduction d’impôt pour souscription de parts de PME, en principe égal à 18 %, va être porté à 25 % en 2023, à compter d’une date à préciser par décret. Mieux vaut donc patienter un peu avant d’investir afin de profiter du bonus maximal. Pour mémoire, le plafond de souscription est fixé à 50 000 euros par an pour les célibataires et à 100 000 euros pour les couples mariés ou pacsés.

Presse : fin anticipée du crédit d’impôt

Le crédit d’impôt de 30 % accordé aux contribuables qui souscrivent un premier abonnement à un journal papier ou en ligne d’information générale et politique devait s’appliquer jusqu’au 31 décembre 2023. Les pouvoirs publics ont toutefois décidé de le supprimer dès le 1er janvier, avec un an d’avance. Rappelons qu’il avait déjà été resserré sur les contribuables modestes depuis le 13 juin 2022.

Assurances : des hausses modérées en 2023, mais pas pour tous

  Assurances : des hausses modérées en 2023, mais pas pour tous Si les hausses devraient être moins importantes que l'inflation l'année prochaine, pour certaines catégories, la note flambe. Combien allez-vous payer vos assurances en 2023 ? Lisa, qui préfère rester anonyme, est "doublement mécontente". En plus de la suppression du mois offert sur son assurance auto dont elle avait pu bénéficier en 2022, le montant va bondir de près de 22% en 2023. Une hausse qui contraste avec la promesse du secteur de modérer les tarifs.

Quotient familial : du mieux pour les veuves

Les conditions d’octroi de la demi-part supplémentaire de quotient accordée aux veuves d’anciens combattants sont élargies. Peuvent désormais en profiter celles de plus de 74 ans dont le conjoint décédé après 60 ans était simple titulaire de la carte du combattant. Jusqu’ici, seules les personnes dont le conjoint décédé bénéficiait lui-même de la demi-part fiscale supplémentaire des anciens combattants après ses 74 ans ou bien percevait la retraite du combattant de son vivant (à partir de 65 ans) étaient concernées.

Avantage fiscal modifié pour les bois et forêts

Les réductions et crédits d’impôt attachés à certains investissements forestiers, prévus initialement pour s’éteindre à la fin de l’année 2022, sont prorogés pour trois ans, jusqu’à la fin de 2025. Les avantages existants sont remplacés par un crédit d’impôt unique, au taux de 25 % ou de 76 % selon le type d’investissement réalisé. Certains plafonds de dépenses sont également revus à la hausse (6250 euros pour un célibataire pour l’acquisition de bois, forêt ou terrain à boiser, 12 500 euros pour un couple).

L’article Avantages fiscaux : ces nouveautés en 2023 est apparu en premier sur Mieux Vivre Votre Argent.

Immobilier : les villes où les prix devraient baisser en 2023 .
Le marché immobilier pourrait tourner à l’avantage des acheteurs dans certaines villes en 2023, prédit le réseau Orpi. Les vendeurs devront consentir à des baisses de prix s’ils souhaitent réaliser leur transaction. Le marché se régule enfin. Après deux années d’euphorie, le secteur de l’immobilier a connu un retour à la normale en 2022, souligne le réseau Orpi dans son rapport publié le 21 décembre 2022. Face à une hausse des prix de 6% sur l’année, la baisse des compromis de vente s’évalue à 10% au niveau national. “Un atterrissage en douceur, signe que l’optimisme a toujours sa place sur le marché immobilier”, estime Orpi.

Voir aussi