Actualités à la une

France: Afflux de migrants dans la Manche : les tensions entre la France et le Royaume-Uni en cinq actes

Libya Migrant Raid blesse au moins 15 ans, tue 1 à 5 000 personnes autour de la répression de la répression

 Libya Migrant Raid blesse au moins 15 ans, tue 1 à 5 000 personnes autour de la répression de la répression La répression de la Libye sur les migrants qui ont commencé vendredi ont conduit à au moins 5 000 personnes, parmi lesquelles des centaines de femmes et d'enfants, sont arrondis, selon un Nations Unies Tally obtenue par la presse associée.

Des migrants dans une embarcation pneumatique tentent de rejoindre l’Angleterre en traversant la Manche le 4 août 2021. © PETER NICHOLLS/REUTERS Des migrants dans une embarcation pneumatique tentent de rejoindre l’Angleterre en traversant la Manche le 4 août 2021.

Plus de 1 400 migrants secourus : c’est le bilan de ces trois derniers jours dans la Manche. Alors que les embarcations qui tentent de rejoindre les côtes britanniques se font plus nombreuses, la question migratoire cristallise les tensions entre la France et le Royaume-Uni. On vous résume la polémique en cinq actes.

Les tensions entre la France et le Royaume-Uni sur la question migratoire ne datent pas d’hier. Ce week-end, le sujet est revenu sur le devant de la scène diplomatique entre les deux États voisins. Plus de 1 000 migrants ont été secourus par les autorités britanniques lors de leur traversée de la Manche en trois jours. De quoi faire enfler la polémique entre les deux pays. Retour en 4 actes sur ces tensions entre la France et le Royaume-Uni.

La Biélorussie ne réduira plus les migrants qui traversent l'UE en tant que représailles pour les sanctions

 La Biélorussie ne réduira plus les migrants qui traversent l'UE en tant que représailles pour les sanctions Le Parlement de la Biélorussie ont voté mardi pour refuser les migrants de réentraîner le pays de la Union européenne , suspension d'un accord avec le UE en représailles pour des sanctions, la Approché associé signalé. © Czarek Sokolowski / Associated Press Biélorussie Parlement vote contre les migrants de réadmission de l'Union européenne. 1er septembre 2021, migrants Après avoir traversé la frontière de Biélorussie en Pologne à Usnarz Gorny, en Pologne.

Acte I. Plus de 1 400 migrants secourus en trois jours dans la Manche

Le chiffre parle de lui-même. Les autorités britanniques ont secouru 1 115 migrants dans la Manche entre vendredi 8 et dimanche 10 octobre alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Angleterre à bord d’embarcations de fortune. Elles ont récupéré 491 personnes lors de 17 opérations survenues samedi, et 624 personnes lors de 23 opérations vendredi.

Côté français, la préfecture maritime indique à l’AFP avoir secouru 95 personnes vendredi et 76 samedi. Dimanche 10 octobre, ce sont 342 migrants qui ont été récupérés au large du détroit du Pas-de-Calais par les autorités françaises.

Ce week-end est représentatif du nombre croissant de traversées de la Manche depuis début 2021. Selon l’agence de presse britannique PA, plus de 17 000 migrants ont réussi depuis le début de l’année à faire la traversée jusqu’en Angleterre à bord de petites embarcations, soit plus du double du chiffre de l’ensemble de l’année 2020.

pousse des gardes morts six migrants au centre de détention en Libye: l'OIM

 pousse des gardes morts six migrants au centre de détention en Libye: l'OIM gardes ont tiré six migrants morts dans un centre de détention surpeuplé Tripoli vendredi, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a dit, les dernières violences contre les migrants suite à l'arrestation ces derniers jours.

Acte II. Le gouvernement britannique met en cause la France

À peine ces chiffres rendus publics, le commandant Dan O’Mahoney, chargé de la « menace clandestine » en Manche, a souligné la détermination du gouvernement britannique à lutter contre la « hausse inacceptable » de ces dangereuses traversées. Un projet de loi controversé est en cours d’adoption outre-Manche : il réforme le système d’asile et prévoit de durcir les sanctions, en portant à la prison à vie, contre quatorze ans actuellement, la peine maximale encourue par les passeurs.

D’après le Guardian, cette loi permettrait aussi de condamner toute personne qui est entrée en Angleterre par une voie illégale jusqu’à quatre ans de prison. Elle serait privée de tout recours à des fonds publics et les membres de sa famille seraient interdits de la rejoindre.

Face à l’arrivée croissante de ces migrants sur les terres anglaises, les autorités britanniques s’agacent et n’hésitent pas à pointer du doigt la responsabilité de la France.

Autorités mexicaines Signaler plus de 600 migrants dans des camions près des États-Unis frontière

 Autorités mexicaines Signaler plus de 600 migrants dans des camions près des États-Unis frontière Les autorités mexicaines ont déclaré avoir trouvé plus de 600 migrants jeudi soir dans des camions près de la frontière des États-Unis près de la presse associée au . © Getty Getty Images Autorités mexicaines Signaler de plus de 600 migrants dans des camions près de nous frontières Les migrants ont été trouvés dans six remorques à proximité d'un point de contrôle militaire sur une autoroute dans l'état de tamaulipas, le débouché signalé.

Dans un reportage, Sky News s’interroge d’ailleurs de l’inaction des forces de l’ordre alors que des dizaines de migrants mettent une embarcation pneumatique à l’eau sur une plage du Pas-de-Calais, vendredi 8 octobre. « Ils ont fait ça sous le nez de la police française », détaille le journaliste de la chaîne britannique, dont les images sont reprises dans le JT de 20 h de France 2 . « Elle a tout vu et n’a rien fait », appuie-t-il. Le journaliste de Sky News explique, dans son article, demander aux policiers français pourquoi ils n’interviennent pas. « Nous sommes huit et ils sont 80 », répond l’un d’eux. Réponse qui laisse le reporter anglais dubitatif.

Acte III. Gérald Darmanin monte au créneau

Face aux accusations, le ministre de l’Intérieur français a répondu aux Britanniques samedi 9 octobre.

En visite à Loon-Plage (Hauts-de-France), entre Calais et Dunkerque, Gérald Darmanin a rappelé que le Royaume-Uni n’avait toujours pas versé les 62,7 millions d’euros pour financer le renforcement des forces de l’ordre françaises sur les côtes. Cet engagement avait été pris fin juillet. « Le gouvernement [britannique] n’a pas payé pour l’instant ce qu’il nous a promis », a affirmé le ministre de l’Intérieur. « Nous appelons les Anglais à tenir leur promesse de financement puisque nous tenons la frontière pour eux », a-t-il ajouté lors de son déplacement, comme on peut le voir dans ce tweet vidéo :

Bébé nouveau-né sauvé après neuf heures en mer - comme le migrant dit que la police française les regardait

 Bébé nouveau-né sauvé après neuf heures en mer - comme le migrant dit que la police française les regardait un nouveau-né a été sauvé par le RNLI après avoir survécu à un parcours de neuf heures sur la chaîne faite par un groupe de migrants samedi. © Sky News Screen Grab Un bébé nouveau-né était parmi ceux qui arrivent à Kent aujourd'hui Sky News ont été témoins du nouveau-né, nommé Ayyan et enveloppé dans une couverture, étant remis à un agent de police sur le rivage de Dungeeness, Kent, après avoir fait le voyage potentiellement perfide.

Selon la presse d’outre-Manche, la ministre britannique de l’Intérieur Priti Patel avait cependant menacé début septembre de ne pas verser cette somme, face aux arrivées records de migrants traversant illégalement la Manche.

Ce lundi, le gouvernement britannique a annoncé qu’il allait verser l’argent dans « les prochaines semaines », indique la BBC, par la voix de son secrétaire d’Etat chargé de l’Intérieur britannique, Damian Hinds. Il a également déclaré que c’était un « processus administratif » plutôt qu’une « question politique » qui avait retardé l’obtention de l’argent par la France.

Gérald Darmanin a aussi tenu à rappeler que la France était « un allié de la Grande-Bretagne et pas son vassal. Nous sommes là pour tenir une frontière, c’est vrai. Mais nous sommes pour le faire en complémentarité avec nos amis britanniques ». Selon le ministre de l’Intérieur, les interpellations d’embarcations clandestines ont progressé de 15 points ces trois derniers mois, passant « de 50 % à 65 % de bateaux interpellés ».

Après une prise de vue mortelle, les migrants de la Libye veulent juste laisser

 Après une prise de vue mortelle, les migrants de la Libye veulent juste laisser après avoir échappé, avec des centaines d'autres, d'un centre de détention libyenne surchargé où les gardes ont tiré sur six migrants, le réfugié soudanais Halima Mokhtar Bshara a déclaré qu'elle veut juste quitter le pays.

Acte IV. La France réclame un traité avec ses voisins britanniques sur les questions migratoires

À la suite de ces nouvelles frictions, le ministre de l’Intérieur français estime qu’il est temps de mettre en place un traité entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne sur la question migratoire. « Il faut que nous négociions un traité, puisque [Michel] Barnier ne l’a pas fait lorsqu’il a négocié le Brexit qui nous lie sur les questions migratoires », a lancé Gérald Darmanin, lors de son déplacement à Loon-Plage. « Je l’ai dit au gouvernement britannique et on attend sa réponse pour engager ces discussions », a-t-il ajouté.

La France, qui prendra la présidence de l’Union européenne en janvier et pour six mois, compte bien porter ce projet à ce moment-là.

Acte V. La maire de Calais en appelle à Emmanuel Macron

Natacha Bouchart, maire LR de Calais, a réclamé sur Franceinfo une intervention du président de la République pour mettre fin aux tensions entre la France et le Royaume-Uni. L’élue estime qu’il est temps « qu’une réunion, qui n’a jamais eu lieu, soit organisée » par le chef de l’État avec les ministres de l’Intérieur, de la Justice, de l’Économie et des Affaires étrangères et elle-même.

« La maire de Calais et les Calaisiennes et les Calaisiens subissent chaque jour et chaque nuit les conséquences de ces pseudos accords », affirme-t-elle, faisant référence à l’engagement financier pris par le et pas encore honoré. La maire réclame aussi plus de fermeté vis-à-vis de « certaines associations » mais aussi des Britanniques et des passeurs.

Natacha Bouchart dénonce également, sur Franceinfo, le double discours des Britanniques qui, selon elles, favorisent « le travail illégal » de ces migrants. « Ils ne peuvent pas continuer à nous imposer leurs règles de vie alors qu’ils nous accusent et que, dans le même temps, ils sont incapables de régler leur Code du travail et la façon dont ils accueillent les migrants », appuie l’élue LR.

Elizabeth II malade : Contrainte au repos forcé, la reine annule un voyage officiel .
Elizabeth II serait-elle souffrante ? La reine a été contrainte d'annuler un voyage officiel à la dernière minute sur ordre de ses médecins. Une décision qui ne ressemble pas du tout aux habitudes de la reine et qui pourrait indiquer un sérieux problème de santé ... 1/21 DIAPOSITIVES   Elizabeth II malade : Contrainte au repos forcé, la reine annule un voyage officiel 2/21 DIAPOSITIVES © BestImage La reine Elizabeth II d'Angleterre arrive à un service d'action de grâce à l'abbaye de Westminster pour marquer le centenaire de la Royal British Legion, à Londres.

Voir aussi