Actualités à la une

France: Candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle : on fait le point sur les procédures judiciaires contre le polémiste

« Elle tourne au fiasco » : la précampagne de Zemmour en plein trou d’air

  « Elle tourne au fiasco » : la précampagne de Zemmour en plein trou d’air L’essayiste est censé officialiser sa candidature à la présidentielle dans les tout prochains jours, avant un grand meeting de lancement dimanche. Et pourtant, entre polémiques, gestes déplacés et sondages en berne, rien ne va plus.A l’approche du meeting censé lancer la campagne, dimanche 5 décembre au Zénith de Paris, nombre de soutiens attendus manquent à l’appel. Philippe de Villiers a fait savoir qu’il ne viendrait pas, de peur que sa présence au côté du polémiste d’extrême droite « ne nuise à la réputation du parc du Puy du Fou ». « C’est un ami qui ne tient pas sa parole », déplore Zemmour.

Éric Zemmour . , né le à Montreuil (actuelle Seine-Saint-Denis), est un journaliste politique, écrivain, essayiste, chroniqueur et polémiste français, généralement classé à l 'extrême droite de l’échiquier politique français.

Eric Zemmour a officialisé sa candidature à l 'élection présidentielle de 2022 dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, mardi 30 novembre. Capture écran youtube. En se déclarant mardi, le polémiste , qui ambitionne de rassembler les électeurs de droite et d’extrême droite, parasite au passage le processus d’investiture en cours au sein des Républicains (LR), qui départagent de mercredi à samedi leurs cinq prétendants. Ceux-là doivent débattre une dernière fois à la télévision mardi soir, juste après le journal télévisé de 20 heures, sur France 2 et France Inter.

Depuis treize ans, Eric Zemmour a accumulé une dizaine de dossiers judiciaires contre lui. Certaines procédures sont toujours en cours, d'autres se sont soldées par des condamnations définitives, notamment pour "provocation à la haine raciale", ou par sa relaxe.

  Candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle : on fait le point sur les procédures judiciaires contre le polémiste © Fournis par franceinfo

C'est la fin d'un suspense qui régnait depuis plusieurs mois. Eric Zemmour a annoncé, mardi 30 novembre, sa candidature à l'élection présidentielle de 2022. Avec cette déclaration, le polémiste d'extrême droite se lance officiellement sur la scène politique, lui qui s'est d'abord fait connaître auprès du grand public sur les plateaux de télévision.

Éric Zemmour annonce officiellement sa candidature à l'élection présidentielle de 2022 (VIDEO)

  Éric Zemmour annonce officiellement sa candidature à l'élection présidentielle de 2022 (VIDEO) C'est désormais officiel. Éric Zemmour a annoncé ce mardi 30 novembre à la mi-journée sa candidature à l'élection présidentielle de 2022. Depuis des mois, la rumeur bruissait autour d'une possible candidature d'Éric Zemmour à l'él Face à cette éventualité, début septembre, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel avait même demandé aux médias de décompter le temps de parole du polémiste lors de ses interventions portant sur le débat politique national, pour respecter l'égalité entre les futurs candidats.

« Il y a dans la candidature d ’ Eric Zemmour une volonté permanente de fracturer, de diviser, de parler de déclinisme, de “grand remplacement”, de ne donner aucun espoir à la nouvelle génération », a dénoncé le patron des députés LR à l ’Assemblée, Damien Abad. souligné sur BFM-TV, en référence à l ’échange du polémiste avec une passante lors d’un déplacement à Marseille. Fabien Roussel, candidat à l ’élection présidentielle pour le Parti communiste français (PCF), a, quant à lui , rappelé qu’il déposerait, jeudi, une résolution à l ’Assemblée nationale afin que toute personne condamnée pour

Eric Zemmour a officialisé sa candidature à la présidentielle en jouant toujours plus sur les peurs. Son discours fait référence à la France des années 50, images d’archives à l ’appui entrecoupées par celles, actuelles, de violences et d’émeutes urbaines, le tout sur le 2e mouvement de la 7e symphonie de Beethoven.

Ses prises de parole, notamment en tant que chroniqueur, en ont aussi fait un habitué des prétoires. Depuis treize ans, l'homme de 63 ans a accumulé une dizaine de dossiers judiciaires. Certaines procédures sont toujours en cours, d'autres se sont soldées par des condamnations définitives, notamment pour "provocation à la haine raciale", ou par sa relaxe. Franceinfo récapitule.

Condamné pour "provocation à la haine raciale" et "provocation à la haine religieuse"

En février 2011, le tribunal correctionnel de Paris condamne Eric Zemmour dans deux procédures pour "provocation à la haine raciale". Il écope de 2 000 euros d'amende avec sursis. Cette condamnation fait suite, d'une part, à des propos tenus le 6 mars 2010, sur le plateau de l'émission de Canal+ "Salut les Terriens". Eric Zemmour y déclare au sujet des contrôles au faciès : "Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois ? Pourquoi ? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes ! C'est comme ça, c'est un fait..." D'autre part, le même jour, sur France Ô, il explique que les employeurs "ont le droit" de refuser des Arabes ou des Noirs. Dans les deux procédures, le tribunal correctionnel relaxe cependant Eric Zemmour du délit de "diffamation publique", comme l'explique à l'époque Le Monde (article payant). Le polémiste n'a pas fait appel.

Eric Zemmour officiellement candidat à l’élection présidentielle

  Eric Zemmour officiellement candidat à l’élection présidentielle Depuis plusieurs semaines, le polémiste d’extrême droite ne faisait plus grand secret de ses ambitions présidentielles, et entretenait un faux suspense sur une éventuelle annonce de sa candidature. Eric Zemmour, 63 ans, doit tenir son premier véritable meeting de campagne dimanche après-midi au Zénith de Paris. La CGT, Solidaires et des militants antifascistes ont déjà promis une manifestation pour faire « taire Zemmour » à 13 heures dans la capitale.

Éric Zemmour a officialisé sa candidature à l 'élection présidentielle ce mardi, via une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, quelques heures seulement avant un ultime débat des candidats LR. "J'ai décidé de me présenter à l 'élection présidentielle ", a-t-il déclaré, "pour que nos enfants ne Le polémiste a donc finalement choisi de sortir de l'ambiguïté après plusieurs semaines agitées. Le soutien retiré du milliardaire Charles Gave, des visites compliquées à Londres et Genève, ou encore un déplacement chahuté à Marseille, conclu par une doigt d'honneur adressé en réponse à une habitante.

Éric Zemmour sur le plateau de BFMTV, le 17 novembre 2021. Bertrand guay / afp. Le polémiste devrait se déclarer candidat aux alentours de midi, avant de s'exprimer le soir au 20 heures de TF1. Il passe à la vitesse supérieure. Et retrouver ainsi la dynamique qui l'a porté ces derniers mois, au point de l'installer solidement dans le trio de tête des intentions de vote pour l'élection présidentielle . Le donnant régulièrement au second tour face à Emmanuel Macron.

En septembre 2019, il est cette fois condamné à 3 000 euros d'amende pour "provocation à la haine religieuse" concernant des propos tenus sur France 5, dans "C à vous". Il y affirmait, en septembre 2016, que la France subissait "depuis trente ans une invasion", avec dans certaines banlieues une "lutte pour islamiser un territoire", et qu'il faudrait donner aux musulmans "le choix entre l'islam et la France". Après avoir vu son pourvoi en cassation rejeté, Eric Zemmour a saisi la CEDH (Cour européenne des droits de l'homme) en décembre 2019, estimant que la France violait sa liberté d'expression. Au regard de la loi française, sa condamnation est toutefois considérée comme définitive.


Vidéo: Procès des emplois fictifs : 5 ans de prison dont 4 avec sursis requis contre François Fillon (Dailymotion)

Des procédures en cours notamment pour "injure raciste" ou "contestation de crimes contre l'humanité"

La dénonciation du prénom d'Hapsatou Sy. Eric Zemmour est poursuivi par la chroniqueuse Hapsatou Sy, dont il avait qualifié le prénom "d'insulte à la France" sur le plateau de "Salut les Terriens", en septembre 2018. L'animatrice, qui a quitté le groupe Canal+, a porté plainte pour "injure raciste". Le procès devrait avoir lieu en septembre 2022.

Candidature d’Éric Zemmour : de l’extrême gauche à l’extrême droite, une avalanche d’attaques

  Candidature d’Éric Zemmour : de l’extrême gauche à l’extrême droite, une avalanche d’attaques L’annonce par Éric Zemmour de sa candidature à l’élection présidentielle dans une vidéo publiée sur YouTube ce mardi 30 novembre 2021, a rapidement fait réagir le monde politique. Les premiers retours étrillent, tant sur le fond que sur la forme, sa déclaration de candidature. Mais l’utilisation d’images non autorisées a déclenché aussi un début de polémique dans la sphère publique. Les premières critiques du monde politique n’ont pas tardé, peu après l’annonce de la candidature du polémiste d’extrême droite Éric Zemmour à l’élection présidentielle.

Eric Zemmour répond au doigt d’honneur que lui avait adressé une opposante, à Marseille, le 27 novembre 2021. Nicolas tucat / afp. « Fiasco », « disqualifié », appel à la « dignité »… L’échange de doigts d’honneur du polémiste d’extrême droite Eric Zemmour avec une opposante était au La candidate à l ’investiture des Républicains (LR) à la présidentielle , Valérie Pécresse, a estimé lundi que la « précandidature » d ’ Eric Zemmour était « en train de tourner au fiasco », après son doigt d’honneur à Marseille samedi 27 novembre, un « geste totalement indigne » selon la présidente de la

La défense du maréchal Pétain. En 2019, des poursuites ont été engagées contre lui pour "contestation de crimes contre l'humanité", après ses propos sur le maréchal Pétain qui a, selon lui, "sauvé" les juifs français durant l'Occupation. Eric Zemmour est relaxé en février dernier en première instance. Toutefois, les parties civiles, dont la Licra, ont fait appel de cette décision, et l'audience est fixée au 20 janvier 2022.

Des propos virulents lors de la Convention de la droite. En septembre 2019, lors de la Convention de la droite, organisée par des proches de l'ex-députée d'extrême droite Marion Maréchal, le polémiste prononce un discours virulent. Il y affirme, entre autres, que "tous nos problèmes aggravés par l'immigration sont aggravés par l'islam", qu'une "inversion de la colonisation" est en cours pour atteindre une "extermination de l'homme blanc hétérosexuel catholique". Il est condamné en première instance à une amende de 10 000 euros pour "injure" et "provocation à la haine", avant d'être relaxé par la cour d'appel de Paris en septembre dernier. Le parquet général et les parties civiles se sont pourvus en cassation.

Vidéo de candidature bafouant les droits d’auteur : la facture s’annonce salée pour Zemmour

  Vidéo de candidature bafouant les droits d’auteur : la facture s’annonce salée pour Zemmour Le candidat d’extrême droite à la présidentielle semble n’avoir demandé aucune autorisation pour la cascade d’images d’archives et d’extraits de films qui illustrent son crépusculaire clip d’entrée en campagne.Début novembre, l’option d’une candidature lors d’un déplacement au Mont-Michel, soutenue par la direction de campagne et sa conseillère Sarah Knafo, semblait encore tenir la corde, écrivait « le Monde ». Comme en son temps Nicolas Sarkozy, qui avait choisi le rocher granitique pour lancer sa campagne victorieuse en janvier 2007.

Une diatribe contre les mineurs isolés. Le 29 septembre 2020, lors d'un débat dans "Face à l'info" sur CNews, Eric Zemmour avait déclaré au sujet des mineurs isolés : "Ils n'ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs (...)." En novembre dernier, Eric Zemmour a été jugé devant le tribunal correctionnel de Paris pour "provocation à la haine" et "injure raciale". Son avocat a demandé la relaxe. Le parquet a, de son côté, requis 10 000 euros d'amende, avec possibilité d'emprisonnement en cas de non paiement. La décision du tribunal sera rendue le 17 janvier.

Des accusations contre Taha Bouhafs. En novembre 2020, le polémiste qualifie le journaliste Taha Bouhafs de "militant islamiste" sur CNews. Celui-ci porte plainte en février contre Eric Zemmour et la chaîne pour "injure publique". Selon Arié Alimi, avocat de Taha Bouhafs contacté par franceinfo, l'instruction est en cours.

Relaxé dans plusieurs affaires

Tous les procès n'ont pas débouché sur une condamnation. Eric Zemmour a évité les sanctions dans plusieurs affaires. Dès 2008, il est poursuivi pour "diffamation" par l'ancien président du Conseil représentatif des associations noires (Cran), Patrick Lozès, avant d'être relaxé en juillet 2012. La décision est confirmée en appel en juin 2013.

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour « se place comme l’homme providentiel qui va essayer de rétablir l’âge d’or »

  Présidentielle 2022 : Eric Zemmour « se place comme l’homme providentiel qui va essayer de rétablir l’âge d’or » Pour « 20 Minutes », Benjamin Tainturier revient sur l'annonce de la candidature d'Eric Zemmour. Selon le spécialiste de la droite radicale, le candidat à l'Elysée a voulu dans sa vidéo « défendre une espèce d’image de France immémoriale » © Thomas SAMSON / AFP Eric Zemmour a annoncé sa candidature à la présidentielle de 2022 dans une vidéo diffusée le 30 novembre 2021. INTERVIEW - Pour « 20 Minutes », Benjamin Tainturier revient sur l'annonce de la candidature d'Eric Zemmour.

Par la suite, en 2014, c'est dans le quotidien italien Corriere della Sera qu'Eric Zemmour déclare que les musulmans "ont leur Code civil, c'est le Coran", et qu'ils "vivent entre eux, dans les banlieues. Les Français ont été obligés de s'en aller." Il est condamné en première instance en 2015 pour "provocation à la haine" envers les musulmans, avant d'être finalement relaxé en novembre 2018 par la cour d'appel de Paris.

En septembre 2015, Eric Zemmour est également relaxé des poursuites pour "incitation à la haine raciale" après ses propos tenus en 2014 sur des "bandes" d'étrangers "qui dévalisent, violentent ou dépouillent", sur RTL. En juin 2016, la cour d'appel de Paris confirme la relaxe.

Enfin, en mai 2016, toujours sur RTL, Eric Zemmour accuse Cécile Duflot d'être à l'origine des révélations de Mediapart sur l'affaire Denis Baupin. Le polémiste évoque une "vengeance politicienne" de la part de l'ancienne ministre. Poursuivi pour diffamation, il est finalement relaxé en février 2018, relève France Inter.

Bruno Le Maire et Eric Zemmour s’opposent lors d’un débat houleux .
Le candidat d’extrême droite à la présidentielle et le ministre de l’économie se sont livrés jeudi, dans l’émission politique « Elysée 2022 » sur France 2, à un débat agité sur l’état du pays, son histoire et leur conception de la nation. © Fournis par Le Monde Bruno Le Maire, ministre de l’économie (à gauche), face à Eric Zemmour (à droite), candidat d’extrême droite à l’élection présidentielle 2022, sur le plateau de l’émission « Elysée 2022 » sur France 2, jeudi 9 décembre à Paris. Des échanges tour à tour courtois et musclés.

Voir aussi