Actualités à la une

France: Droits d'auteur : que risque Zemmour avec sa vidéo de candidature à la présidentielle ?

« Elle tourne au fiasco » : la précampagne de Zemmour en plein trou d’air

  « Elle tourne au fiasco » : la précampagne de Zemmour en plein trou d’air L’essayiste est censé officialiser sa candidature à la présidentielle dans les tout prochains jours, avant un grand meeting de lancement dimanche. Et pourtant, entre polémiques, gestes déplacés et sondages en berne, rien ne va plus.A l’approche du meeting censé lancer la campagne, dimanche 5 décembre au Zénith de Paris, nombre de soutiens attendus manquent à l’appel. Philippe de Villiers a fait savoir qu’il ne viendrait pas, de peur que sa présence au côté du polémiste d’extrême droite « ne nuise à la réputation du parc du Puy du Fou ». « C’est un ami qui ne tient pas sa parole », déplore Zemmour.

La déclaration d'Eric Zemmour à l'élection présidentielle est truffée d'extraits vidéo réutilisés sans les droits appropriés. Le néo-candidat risque des poursuites judiciaires.

Déclaration de candidature d'Eric Zemmour, extrait de sa vidéo YouTube, le 30 novembre 2021. © Capture d'écran Youtube @Éric Zemmour Déclaration de candidature d'Eric Zemmour, extrait de sa vidéo YouTube, le 30 novembre 2021.

En stagnation dans les sondages, lâché par un conseiller de son premier cercle, surpris à faire un doigt d'honneur en public... Dans le but de relancer sa campagne, en pleine dérive après des débuts explosifs, Eric Zemmour a officialisé mardi sa candidature à l'élection présidentielle. Sur le fond, son discours, long d'une dizaine de minutes et publié sur YouTube, a peu surpris : le polémiste se dresse en homme providentiel, sauveur d'une France en déclin. La forme, largement empruntée à l'appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle, a suscité beaucoup plus de commentaires.

Éric Zemmour annonce officiellement sa candidature à l’élection présidentielle

  Éric Zemmour annonce officiellement sa candidature à l’élection présidentielle Celui qui s’est fait connaître comme polémiste à la télévision a confirmé ce que tout le monde pressentait depuis des semaines : il est bien candidat à l’élection présidentielle 2022, a-t-il annoncé ce mardi 30 novembre 2021 dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. « J’ai décidé de me présenter à l’élection présidentielle ». Éric Zemmour est bien candidat à l’élection présidentielle. Après des semaines de flottement autour de sa candidature putative, il l’a annoncé officiellement ce mardi 30 novembre 2021 via une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux.

LIRE AUSSI>> Présidentielle : Zemmour, quand se dire candidat ne suffit pas

Mais 2021 n'est pas 1940. Alors, dans une rare tentative de coller à son époque, le nouveau candidat de l'extrême droite a aussi puisé dans un bon nombre d'archives, afin d'illustrer en permanence son propos. Exemple : "Vous vous souvenez du pays de Jeanne d'Arc et de Louis XIV, le pays de Bonaparte et du général de Gaulle, pays des chevaliers et des gentes dames, le pays de Victor Hugo, de Pascal, de Descartes...". A chaque référence culturelle ou historique citée se colle une image.

Des films comme Jeanne d'Arc, Un Singe en hiver, "Les Choses de la vie", "Quai des brumes", "L'éclipse" ou encore A bout de souffle. Puis, surtout, des extraits documentaires, empruntés à Quotidien (TMC), France Télévisions, l'INA, Canal+, BFM TV, à des journalistes indépendants et même à l'astronaute Thomas Pesquet. Plusieurs dizaines d'images de ce genre sont utilisées durant la vidéo, parfois pour moins d'une seconde. Problème : pour un certain nombre d'entre elles, le polémiste ne disposait d'aucune autorisation, pourtant nécessaires pour cette séquence à visée politique. Selon Les Jours, BFMTV et LCI ne diffusent donc plus la vidéo d'Eric Zemmour. Ce mercredi matin, YouTube hébergeait toujours le contenu, vu par deux millions de personnes jusqu'ici. Pour combien de temps encore ?

Les réactions politiques à la candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle

  Les réactions politiques à la candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle Voici de premières réactions politiques à l'annonce par Éric Zemmour de sa candidature à la présidentielle. © Thomas SAMSON / AFP Fini l'entre-deux. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le polémiste d'extrême droite Eric Zemmour a officialisé mardi sa candidature à la présidentielle pour "sauver" la France. "Il n'est plus temps de réformer la France, mais de la sauver. C'est pourquoi j'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle", a-t-il déclaré dans cette pastille d'une dizaine de minutes préparée par son équipe aux accents dramatiques et nostalgiques.


Vidéo: Zemmour candidat à la présidentielle : «Il veut apparaître comme le sauveur de la France» (Dailymotion)

Atteinte au droit moral

Les ayants droit peuvent d'ores et déjà effectuer une réclamation auprès de Google, propriétaire de la plateforme de streaming, pour suspendre la vidéo. Auprès de L'Obs, Benjamin Montels, avocat au barreau de Paris et spécialiste en droit de la propriété intellectuelle, confirme qu'il s'agit bien d'une "atteinte aux droits patrimoniaux d'auteur et une attaque au droit moral puisque cette intégration (des extraits de film) peut être considérée comme dénaturant le message de l'auteur".

Ce droit moral est primordial, a fortiori dans une vidéo à visée politique, défendant des idées d'extrême droite. Afin d'emprunter une oeuvre, la personne doit l'utiliser "dans des conditions les plus proches possibles de celles qu'a voulues l'auteur", et ainsi respecter son "esprit", note le ministère de l'Economie. Ce qui ne semble pas être le cas ici.

Présidentielle 2022 : Condamné pour racisme et plusieurs fois relaxé… Où en est Eric Zemmour avec la justice ?

  Présidentielle 2022 : Condamné pour racisme et plusieurs fois relaxé… Où en est Eric Zemmour avec la justice ? Les sorties controversées et provocatrices d’Eric Zemmour sur l’islam ou les immigrés lui ont valu une quinzaine de procédures judiciaires et plusieurs condamnations © BUFKENS CEDRIC/SIPA Eric Zemmour lors d'un meeting.

NOTRE PODCAST>> Présidentielle : Zemmour VS Le Pen, la course dans la course

Selon le ministère de la Culture, le titulaire du droit d'auteur dispose donc "de l'action en contrefaçon qu'il peut exercer soit devant les juridictions civiles ou administratives pour obtenir réparation, soit devant les juridictions répressives pour obtenir des sanctions pénales". La sanction peut être lourde : jusqu'à "300 000 euros d'amende et trois ans d'emprisonnement", d'après la même source.

Facture salée en vue ?

Les médias et les sociétés de production spoliés pourraient très vite hausser le ton. France 24 a indiqué mardi "s'opposer par principe à l'utilisation de ses images et de son logo dans tout clip de campagne politique" et dit étudier des recours légaux. "Nous allons étudier toutes les options qui s'ouvrent à nous", a également déclaré un porte-parole du distributeur Gaumont. De leur côté, France Télévisions, l'Ina et Radio France ont déclaré conjointement : "Il conviendra qu'Éric Zemmour s'acquitte des droits des images reprises comme tout le monde".

Candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle : on fait le point sur les procédures judiciaires contre le polémiste

  Candidature d'Eric Zemmour à la présidentielle : on fait le point sur les procédures judiciaires contre le polémiste Depuis treize ans, Eric Zemmour a accumulé une dizaine de dossiers judiciaires contre lui. Certaines procédures sont toujours en cours, d'autres se sont soldées par des condamnations définitives, notamment pour "provocation à la haine raciale", ou par sa relaxe.C'est la fin d'un suspense qui régnait depuis plusieurs mois. Eric Zemmour a annoncé, mardi 30 novembre, sa candidature à l'élection présidentielle de 2022. Avec cette déclaration, le polémiste d'extrême droite se lance officiellement sur la scène politique, lui qui s'est d'abord fait connaître auprès du grand public sur les plateaux de télévision.

Le Huff Post et Quotidien, dont certaines images sont reprises brièvement, ont annoncé leur intention de porter l'affaire devant la justice. "L'argent que nous recevrons de Zemmour sera reversé aux associations qui viennent en aide aux migrants", a commenté l'animateur Yann Barthès, mardi soir, dans son émission. Son équipe aurait estimé le coût - si l'équipe d'Eric Zemmour avait consenti à tout régler - à environ 100 000 euros. Dans les faits, de simples autorisations auraient pu suffire. Mais celles-ci auraient été difficiles (et plutôt fastidieuses au regard du nombre d'extraits choisis) à obtenir, en référence au fameux "droit moral" permettant aux auteurs de ne pas être cités dans ce genre de production.

Au 20H de TF1, mardi soir, Eric Zemmour a décrit des "querelles de juristes". "Moi je ne m'occupe pas de cela." Peut-être le devrait-il ? Dans un clip de soutien, cette fois réalisé par Génération Zemmour, le chanteur Woodkid a dénoncé l'usage illégal de sa chanson Iron. "Génération Zemmour, groupe de soutien à la candidature de Monsieur Eric Zemmour aux prochaines élections présidentielles a publié une vidéo de propagande utilisant, de manière totalement illicite, ma musique et j'entends clairement engager des poursuites dans ce cadre", a réagi le chanteur sur Twitter. Attention, quand même, à ne pas cumuler les accusations.

Elysée 2022 : le comportement de Léa Salamé face à Eric Zemmour sidère les téléspectateurs .
Ce jeudi 9 décembre, Léa Salamé et Laurent Guimier recevaient Eric Zemmour sur le plateau de l'émission politique "Elysée 2022" (France 2). Au cours de la soirée, certains téléspectateurs ont pointé du doigt le comportement de la journaliste face au candidat à l'élection présidentielle.Soirée politique sur France 2. Ce jeudi 9 décembre, Léa Salamé et Laurent Guimier accueillait Eric Zemmour sur le plateau de l'émission Elysée 2022. Alors qu'il a récemment officialisé sa candidature à la prochaine élection présidentielle, l'écrivain et polémiste est venu aborder différents thèmes sociétaux ou économiques.

Voir aussi