Actualités à la une

France: Covid-19 : Didier Raoult échappe à la radiation de l'Ordre des médecins

Docteurs contractuels malaisiens Sortez pour rechercher un traitement plus juste

 Docteurs contractuels malaisiens Sortez pour rechercher un traitement plus juste Kuala Lumpur, Malaisie (AP) - Des centaines de médecins contractuels ont quitté leur emploi dans les hôpitaux du gouvernement malaisien lundi, exigeant un traitement plus équitable pour plus de 20 000 médecins qui travaillent sans postes permanents et jouent Un rôle clé dans la lutte contre la pandémie de coronavirus d'aggravation du pays.

Последние твиты от Didier Raoult (@ raoult _ didier ). Directeur de l 'IHU Méditerranée Infection. Professeur de médecine. Infectiologue. Trois dossiers de patients ont été transmis, par des confrères, sans le consentement de ces patients : un à l 'Express, deux à Mediapart. C'est honteux et contraire à toutes les règles de déontologie. Cette crise amène certains à transgresser toutes les règles de la morale.

Covid - 19 : le couvre-feu à 19h "maintenu jusqu'à nouvel ordre". 6medias, publié le mercredi 02 septembre 2020 à 19h30. Le très médiatique professeur marseillais pourrait encourir jusqu' à la radiation définitive. Coup dur pour le désormais célèbre professeur Didier Raoult . Selon les informations du Figaro, le scientifique marseillais, qui s'est fait connaître pendant la crise sanitaire du coronavirus pour son protocole controversé à base notamment d'hydroxychloroquine, se retrouve aujourd'hui visé par une plainte déposée auprès du Conseil départemental de l ' Ordre des médecins

L'infectiologue marseillais a écopé d'un "blâme" par la chambre disciplinaire pour avoir fait la promotion de l'hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.

Le professeur Didier Raoult, directeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU), le 27 août 2020 à Marseille © afp.com/Christophe SIMON Le professeur Didier Raoult, directeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU), le 27 août 2020 à Marseille

Le couperet est tombé. Le professeur Didier Raoult a été sanctionné vendredi à Bordeaux d'un "blâme" par la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins pour avoir enfreint le code de déontologie médicale en promouvant l'hydroxychloroquine contre le Covid-19, malgré l'absence d'effet prouvé. La chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine, où l'audience avait été dépaysée loin de Marseille, n'a pas publié ses motivations, qu'elle réservera aux avocats, pour avoir prononcé cette sanction, la deuxième en importance après le simple avertissement alors que sa décision pouvait aller jusqu'à l'interdiction d'exercer.

Bleus : Deschamps prêt à contrarier Zidane

  Bleus : Deschamps prêt à contrarier Zidane Pressenti pour reprendre les rênes de l'équipe de France après la coupe du monde 2022, Zinedine Zidane pourrait bien se heurter à Didier Deschamps. © Fournis par Football 365 Deschamps-Zidane, deux hommes pour un poste Libre de tout engagement depuis son départ du Real Madrid au terme de la saison passée, Zinedine Zidane est un homme courtisé.

Le professeur Didier Raoult , figure contestée de l ’épidémie due au coronavirus en France, fait face à plusieurs accusations, émanant de la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf). Selon Le Figaro, qui a révélé l’information, la Spilf a déposé plainte, en juillet, contre le Alors que Didier Raoult a multiplié les sorties à propos de l ’hydroxychloroquine, présentée comme un remède miracle au Covid - 19 , la Spilf estime qu’il a fait la promotion d’un traitement « sans qu’aucune donnée acquise de la science ne soit clairement établie à ce sujet, et en infraction avec les recommandations

microbiologiste et infectiologue français. Langue. Suivre. Modifier. Didier Raoult , né le , à Dakar au Sénégal, est un microbiologiste français, spécialiste des maladies infectieuses, professeur des universités-praticien hospitalier au sein d’Aix-Marseille Université et des Hôpitaux universitaires de

"On s'attendait" à cette décision car "il était difficile de prononcer une interdiction étant donné que le professeur Raoult n'exerce plus", a expliqué à l'AFP Me Philippe Carlini, avocat de l'Ordre des médecins, qui n'aura les motivations de la chambre qu'en "début de semaine prochaine". Le conseil de l'ordre des Bouches-du-Rhône doit se réunir lundi pour analyser cette sanction. Interrogé vendredi soir par Le Parisien, Didier Raoult a salué "une décision qui ménage l'honneur de tous". "Je peux continuer à faire mon métier et le conseil de l'Ordre ne se désavoue pas. [...] Si ceci peut ramener de la paix, c'est bien", a également réagi le patron de l'Institut hospitalier universitaire (IHU) de Marseille. Depuis fin 2020, l'infectiologue marseillais de 69 ans était visé par deux plaintes déposées par l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône et le conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom).

Coronavirus : Le professeur Raoult va savoir s’il est sanctionné par ses pairs

  Coronavirus : Le professeur Raoult va savoir s’il est sanctionné par ses pairs Marché de Noël de Strasbourg: le non-respect des gestes barrières "inquiète" les soignants

Didier Raoul lors d'une conférence de presse à Marseille, le 27 août 2020. Le controversé professeur marseillais doit être entendu vendredi matin par la chambre disciplinaire de l ' Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine. Deux plaintes ont été déposées contre lui. Près de deux ans après le début de l 'épidémie de Covid - 19 dans le Cette chambre disciplinaire de l ' Ordre des médecins à Bordeaux, présidée par un magistrat administratif, peut décider de sanctions contre l'infectiologue marseillais allant d'un simple avertissement à une radiation . Selon Me Philippe Carlini, avocat du conseil de l ' Ordre

Convoquée devant le Conseil de l ’ Ordre des médecins du Lot, suite à sa démission en mai 2020, le Dr Magali Roussilhe a confirmé son auto- radiation ; s’enlevant elle-même le droit d’exercer la médecine. Quatre mois après cette démarche, qui a connu un écho national, notamment à partir d’un article diffusé sur Actu-Lot, nous sommes revenus à la rencontre de Magali Roussilhe. Lors de notre précédent entretien, vous aviez évoqué les travaux du Professeur Didier Raoult ; votre position à son égard ?

LIRE AUSSI>> Publication d'études : comment l'IHU et Didier Raoult font fi de la loi et l'éthique scientifique

Vidéo: Didier Raoult: L'infectiologue s'explique devant la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins (Dailymotion)

Il lui était reproché d'avoir fait la promotion de l'hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, "sans données scientifiques établies", ce qui s'apparente à du "charlatanisme", avait affirmé la rapporteure de la chambre disciplinaire lors de l'audience le 5 novembre à Bordeaux. Le chercheur était aussi accusé d'avoir pris des "risques inconsidérés" en soignant des patients avec ce traitement "non éprouvé par la science", avait-elle ajouté. Déposées sur la base de plusieurs signalements initialement effectués par la société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf), les plaintes accusaient également le Pr Raoult d'avoir enfreint, par sa communication, l'article 56 du code de déontologie, en "manquant à son devoir de confraternité" envers d'autres médecins. Présent début novembre devant la chambre par "respect pour cette institution", Didier Raoult, à la retraite depuis le 31 août comme professeur d'université praticien hospitalier, s'était estimé "pas concerné" par d'éventuelles "sanctions".

Didier Raoult et l’hydroxychloroquine : l’Ordre des médecins lui inflige un «blâme»

  Didier Raoult et l’hydroxychloroquine : l’Ordre des médecins lui inflige un «blâme» Fan inconditionnel ou détracteur, voilà qui constituera une pièce de plus dans l’épais dossier du professeur Didier Raoult. La chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins a rendu sa décision ce vendredi : elle inflige un blâme au directeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU), estimant qu’il avait enfreint le code de déontologie médicale en faisant une intense promotion de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19. La sanction pouvait aller d’un simple avertissement à une radiation, en passant par un blâme ou une interdiction temporaire d’exercer.

Ces plaintes ont été déposées auprès de la juridiction ordinale, qui sanctionne les entorses à la déontologie médicale. © Fournis par Franceinfo. Le Conseil national de l ' Ordre des médecins (Cnom) a déposé début décembre des plaintes contre six médecins , dont les très médiatiques Didier Raoult , Christian Perronne et Henri Joyeux, ont révélé l'Agence de presse médicale (APM) (article payant) et Le Parisien , lundi 21 décembre. Le Cnom n'a pas confirmé officiellement ces plaintes, mais a retweeté le message de l 'APM qui les annonçait.

Le professeur Raoult visé par d'autres enquêtes

"Ce sont les médecins qui se plaignent de nous, pas les patients", avait-il lancé à l'avocat des plaignants, assurant avoir reçu "plus de 600 000 patients" au sein de l'IHU durant la crise sanitaire, "sans aucune plainte" de leur part. Il avait défendu "la réussite" de son traitement conjuguant hydroxychloroquine et azythromicine pour traiter les malades du Covid-19, malgré l'absence d'effet prouvé aujourd'hui encore. Petite victoire pour le professeur Raoult: le Dr Guillaume Gorincour, que l'infectiologue poursuivait pour "non-confraternité", a été de son côté sanctionné d'un "avertissement" par la chambre disciplinaire de Nouvelle-Aquitaine, composée de 8 médecins et présidée par un magistrat administratif. "On s'expose à cela quand on est sur Twitter", a commenté Me Carlini, estimant que cette plainte était surtout "un contre-feu allumé par le professeur Raoult".

En plus de cette procédure, le professeur marseillais est visé, avec l'IHU qu'il a créée en 2011, par plusieurs autres enquêtes sur les conditions dans lesquelles l'institut a conduit ses études autour du Covid-19. Ces investigations ont été ouvertes cette année par l'université Aix-Marseille, autre membre fondateur de l'IHU, par les hôpitaux de Marseille (AP-HM) et par l'agence nationale du médicament (ANSM), après un article de L'Express sur de "possibles manquements à la réglementation des essais cliniques". L'IHU et son directeur sont également accusés, dans un article de Mediapart, d'avoir mené "une expérimentation sauvage contre la tuberculose". L'ANSM a annoncé fin octobre qu'elle allait "diligenter une inspection" au sein de l'IHU, l'AP-HM a lancé une enquête, tandis que le parquet de Marseille demandait une "évaluation" des suites judiciaires à donner à ce dossier.

Covid-19 : l’Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine adresse un «blâme» au professeur Raoult

  Covid-19 : l’Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine adresse un «blâme» au professeur Raoult La chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins a décidé d’adresser «un blâme» au professeur Didier Raoult, a-t-on appris ce vendredi. Depuis fin 2020, l’infectiologue marseillais de 69 ans était visé par deux plaintes déposées par l’Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône et le conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom). L’instance a publié cette sanction, la deuxième en importance après le simple avertissement, sans l’assortir des motivations de cette décision contre l’infectiologue.

LIRE AUSSI>> ENQUÊTE. À l'IHU, les petits arrangements de Didier Raoult avec l'éthique (et la loi)

Enfin, le 4 novembre, c'est le ministre de la Santé Olivier Véran et sa collègue de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal, qui ont demandé à l'Inspection générale des affaires sociales et l'Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche de mener "une mission de contrôle" à l'IHU. Le Pr Raoult ne devrait rester que quelques mois à la tête de cet institut, qui a enclenché depuis une semaine le processus de sélection d'un nouveau directeur, sans toutefois donner de date précise de prise de fonction. Avant la pandémie mondiale, ce personnage de druide fantasque, aux longs cheveux blancs, une bague à tête de mort à l'auriculaire, n'était connu que de la communauté scientifique.

Mais dès le début de la crise sanitaire en 2020, Didier Raoult s'est fait connaître du monde entier, jusqu'à devenir l'égérie des "anti-système", dont le portrait est brandi dans les manifestations contre les mesures de restrictions. Car dès la première vague, l'infectiologue marseillais est allé à contre-courant, en permettant à la population de se faire tester massivement et gratuitement au Covid dès mars 2020, à l'encontre des consignes officielles. Lâché par les politiques qui le soutenaient au début de l'épidémie, le scientifique est aujourd'hui acculé de toutes parts, accusé ouvertement d'être un "charlatan" par nombre de confrères pour avoir fait la promotion d'un traitement sans validation scientifique.

Toulouse : Le tribunal réintègre une infirmière du CHU radiée pour abandon de poste .
L’infirmière du service pédiatrique était en arrêt maladie pour épuisement professionnel. Sa radiation expéditive a été retoquée par le tribunal administratif © F. Scheiber - Sipa Un service du CHU de Purpan, à Toulouse. Illustration. RETOUR - L’infirmière du service pédiatrique était en arrêt maladie pour épuisement professionnel. Sa radiation expéditive a été retoquée Elodie va pouvoir garder son travail et son salaire.

Voir aussi