Actualités à la une

France: Vaccination des enfants de 5 à 11 ans : toutes les réponses à vos questions

EN DIRECT - Covid-19 : «13 cas suspects» de variant omicron en France, selon Attal

  EN DIRECT - Covid-19 : «13 cas suspects» de variant omicron en France, selon Attal Cinquième vague, troisième dose, bilan épidémique, nouveaux traitements, mutation du virus… Retrouvez les dernières informations sur la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.- Contre la cinquième vague et le variant omicron, plusieurs voix s’élèvent pour ouvrir le débat sur la vaccination obligatoire En France, François Bayrou, président du Modem et proche de Macron, et Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, mettent la question sur la table. Idem à l’échelle européenne avec la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

Ce lundi, le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé le calendrier pour l'ouverture de la campagne de vaccination des enfants de 5-11 ans. Explications.

Image d'illustration de seringues contenant le vaccin anti-Covid de l'alliance Pfizer/BioNTech, qui a déposé une demande d'autorisation aux Etats-Unis pour les enfants de 5 à 11 ans © afp.com/FADEL SENNA Image d'illustration de seringues contenant le vaccin anti-Covid de l'alliance Pfizer/BioNTech, qui a déposé une demande d'autorisation aux Etats-Unis pour les enfants de 5 à 11 ans

Le gouvernement bat le rappel. Parmi la batterie de mesures annoncées lundi 6 décembre, l'exécutif a opté pour le démarrage de l'immunisation des enfants de moins de 12 ans pour faire face à la flambée épidémique de Covid-19, écartant d'autres mesures plus restrictives." La perspective de l'accès à la vaccination pour les 5-11 ans est proche", a déclaré, lundi 6 décembre, le Premier ministre Jean Castex. Le lendemain, l'Organisation mondiale de la Santé enfonce le clou, appelant aussi à mieux protéger les plus jeunes - qui sont actuellement la classe d'âge la plus touchée par la circulation du virus. Le 5 décembre, le taux d'incidence était de 541 chez les 0-19 ans (contre 440 tous âges confondus). Alors comment la vaccination des enfants - qui ne sera pas obligatoire - va-t-elle s'organiser en France ?

Covid-19: le Portugal, champion de la vaccination, rétablit des contrôles

  Covid-19: le Portugal, champion de la vaccination, rétablit des contrôles Ukraine : pour Poutine, il faut "raccommoder les liens" avec Kiev

  • Quand pourrait commencer cette campagne de vaccination ?

Le gouvernement envisage d'ouvrir la vaccination contre le Covid-19 "à tous les enfants" de 5 à 11 ans, "sur la base du volontariat, si possible d'ici à la fin de l'année", a déclaré lundi Jean Castex. Pour les 360 000 enfants "à risque" de développer des formes graves du virus, la vaccination a déjà reçu le feu vert de la Haute autorité de santé (HAS) et "commencera dès le 15 décembre", a indiqué le Premier ministre. "La première livraison des vaccins Pfizer sera faite le 13 décembre", a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran, invitant "les parents (à) contacter leur médecin, leur pédiatre, pour savoir si leur enfant fait partie de cette catégorie" prioritaire.

ECOUTER AUSSI>>PODCAST. Faut-il vacciner les enfants contre le Covid-19 ?

Pour les autres enfants, soit environ 6 millions de 5-11 ans, l'exécutif attend encore les "feux verts" de la HAS et du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) mais "nous organisons toute la logistique (...) pour pouvoir le moment venu commencer sans délai à (les) vacciner", a poursuivi Olivier Véran. "En pratique, cela pourrait commencer aux alentours du 20 décembre pour les centres de vaccination, du 27 décembre pour la médecine de ville et les pharmacies", a-t-il ajouté.

Vaccination obligatoire contre le Covid-19 : comment l'idée fait son chemin en Europe et dans le monde

  Vaccination obligatoire contre le Covid-19 : comment l'idée fait son chemin en Europe et dans le monde La "cinquième vague" de la pandémie pose à nouveau la question d'une mise en place de l'obligation vaccinale pour toute la population. © Fournis par franceinfo La vaccination contre le Covid-19 va-t-elle devenir obligatoire pour tout le monde ? La question se pose sérieusement dans plusieurs pays de l'Union européenne, épicentre de la cinquième vague de la pandémie. En France, Emmanuel Macron disait ne pas croire à cette option dans une interview accordée à Brut en décembre 2020.

  • Les enfants vont-ils recevoir les mêmes doses que les adultes ?

Non, les enfants âgés de 5 à 11 ans recevront un tiers de la dose utilisée pour les personnes plus âgées, en deux injections espacées de trois semaines, a expliqué récemment dans un communiqué l'Agence européenne des médicaments. "Comme dans le groupe d'âge plus élevé, il est administré sous forme de deux injections dans les muscles du bras supérieur, à trois semaines d'intervalle", a déclaré le régulateur européen. Pour l'instant, seul le vaccin de Pfizer-BioNTech a obtenu une autorisation de mise sur le marché pour les 5-11 ans. A noter que les doses de ce vaccin seront disponibles dans l'Union européenne dès le 13 décembre, selon la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

  • La vaccination des enfants est-elle utile ?

Dans le milieu scientifique, la question fait fortement débat, car les enfants développent très peu de formes graves. Ainsi, le bénéfice individuel est faible pour eux s'ils se font vacciner. Cependant, d'autres spécialistes pointent du doigt le bénéfice pour la population générale, déclarant que la vaccination chez les enfants pourrait réduire la transmission du virus. Dans une tribune publiée dans L'Express, le 1er décembre, des spécialistes et des parents s'insurgent contre l'indécision du gouvernement sur cette question et plaident pour que les enfants ne deviennent pas "les cobayes d'une improbable quête d'"immunité naturelle", en laissant circuler le virus chez les plus jeunes.

Covid-19 : face à la menace omicron la vaccination des enfants se précise pour janvier

  Covid-19 : face à la menace omicron la vaccination des enfants se précise pour janvier Lundi, le conseil de défense sanitaire va se pencher sur un calendrier crédible pour ouvrir la vaccination à tous les enfants de 5 à 11 ans sur la base du volontariat. Une mesure visant à contenir la propagation probable du variant omicron.Le ministère esquisse même le calendrier précis de la mesure. «Les doses de vaccins pédiatriques Pfizer [moins concentrées que les doses pour adulte, ndlr] seront livrées» aux pharmacies hospitalières dès le 13 décembre, puis «en ville» à partir de «fin décembre» aux «professionnels de santé habilités». L’ouverture de la vaccination à toute la classe d’âge est prévue «début janvier 2022».


Vidéo: Faudra-t-il vacciner les enfants ? BFMTV répond à vos questions (BFMTV)

LIRE AUSSI>> Covid chez les enfants : entre fake news et vrais doutes, par le Pr Gilles Pialoux

Deux semaines auparavant, Christèle Gras-Le Guen, chef de service des urgences pédiatriques au CHU de Nantes, tenait un discours différent : "Nous sommes actuellement en train de nous débattre avec, non pas une, mais plusieurs épidémies - bronchiolites, rougeoles, varicelles, etc. - qui envoient des dizaines d'enfants en réanimation, à tel point que certains services pédiatriques sont déjà saturés, mais tout le monde s'en moque, comme chaque année... Et on nous dit qu'il faut vacciner en urgence les 5-11 ans contre le Covid-19, une maladie la plupart du temps bénigne pour eux ?" Selon la spécialiste, il n'y a aucune urgence à faire vacciner les 5-11 ans.

  • Que disent les essais cliniques ?

Le vaccin a démontré une efficacité de 90,7% lors d'un essai réalisé sur 2 000 jeunes enfants de cette classe d'âge avait indiqué, le 25 novembre Marco Cavaleri, chef de la stratégie vaccinale de l'Agence européenne des Médicaments (EMA), basée à Amsterdam. "L'immunogénicité, l'efficacité et la tolérance chez les 5 à 11 ans sont comparables à celles des jeunes adultes", indique la Société française de pédiatrie, dans une note qui détaille les essais.

Covid-19 : omicron pas plus grave que delta, selon Anthony Fauci

  Covid-19 : omicron pas plus grave que delta, selon Anthony Fauci Cinquième vague, troisième dose, variant omicron, bilan épidémique, nouveaux traitements, mutation du virus… Retrouvez les dernières informations sur la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.- Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont annoncé ce lundi soir trois mesures pour ralentir la cinquième vague : un renforcement du protocole dans les écoles primaires, l’ouverture de la vaccination des 5-11 ans avant la fin décembre sous réserve du feu vert des instances scientifiques et éthiques, et la fermeture à compter de vendredi et pour quatre semaines des discothèques.

LIRE AUSSI>> Variant Omicron : ce que les scientifiques savent déjà, et ce qu'ils ignorent encore

Les effets secondaires, qui peuvent durer quelques jours, ont été jugés "légers ou modérés" et peuvent se manifester sous la forme d'une douleur localisée à l'endroit de l'injection, d'une fatigue, de maux de tête, de douleurs musculaires ou d'un rhume. Ces effets s'améliorent dans les quelques jours suivant la vaccination. Mais la sûreté du vaccin Pfizer chez les enfants "continuera d'être surveillée de près", a souligné l'EMA.

  • Quelles sont les données dont nous disposons dans les autres pays ?

"Nous avons des données tout à fait encourageantes" mais "nous attendons les résultats de la vaccination [des enfants] en cours aux Etats-Unis", pour "avoir des données de sécurité très solides", a déclaré le pédiatre Alain Fischer, président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, jeudi 9 décembre sur Franceinfo. Fin octobre, les Etats-Unis ont ouvert leur campagne de vaccination à 28 millions d'enfants. Selon Alain Fischer, les rares effets indésirables surviennent rapidement après la vaccination, "dans les quinze jours qui suivent". Par conséquent, les données américaines ne devraient pas tarder à être disponible ce qui nous donnerait une meilleure visibilité sur cette campagne à venir en France.

En Israël, l'immunisation des enfants de 5 à 11 ans est autorisée depuis le 14 novembre avec le vaccin développé par Pfizer-BioNTech. Dans un communiqué commun les sociétés savantes françaises de pédiatrie (SFP) et de pathologie infectieuse (Spilf), révèlent que, selon les données du laboratoire, les effets du vaccin chez les enfants sont "comparables" à ceux constatés chez les adultes. Par ailleurs un communiqué de Santé Canada - où les enfants âgés de 5 à 11 ans sont éligibles à la vaccination - évoque "des effets secondaires courants", comme un mal de bras, de la fatigue, des maux de tête ou une légère fièvre.

Vaccination des 5-11 ans : le Brésil donne son feu vert .
Les autorités sanitaires brésiliennes ont validé ce jeudi 16 décembre 2021 l’emploi du vaccin de Pfizer BioNTech pour la vaccination des 5-11 ans. La vaccination de cette tranche d’âge est selon l’agence sanitaire brésilienne un moyen de limiter les transmissions au reste de la population. Le régulateur sanitaire brésilien Anvisa a approuvé ce jeudi 16 décembre 2021 l’utilisation du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 pour des enfants de 5 à 11 ans, comme l’ont fait récemment d’autres pays à travers le monde.Cette approbation ne signifie pas toutefois que les enfants pourront être vaccinés dans l’immédiat.

Voir aussi