Actualités à la une

France: Castex dévoilera à 19 heures le calendrier d’allègement des restrictions sanitaires

Y a-t-il un problème avec Jean-Michel Blanquer ? On a posé la question à des enseignants

  Y a-t-il un problème avec Jean-Michel Blanquer ? On a posé la question à des enseignants Le monde de l’éducation s’attend à une grève « historique » jeudi 13 janvier pour dénoncer la gestion de la crise sanitaire dans les établissements scolaires. En toile de fond, une personne cristallise les tensions : il s’agit de Jean-Michel Blanquer. Des enseignants expliquent pourquoi ils considèrent qu’il y a un problème avec le ministre de l’Éducation nationale. « Jean-Michel Blanquer met tout le monde d’accord sur une seule chose : l’appel à la grève de jeudi 13 janvier ». Avec cette phrase, Karin, professeure d’anglais dans un lycée de Charente-Maritime résume plutôt bien les choses.

  Castex dévoilera à 19 heures le calendrier d’allègement des restrictions sanitaires © Copyright 2021, L'Obs

A quand un retour à la normale en France ? Si la situation sanitaire est encore très fragile pour annoncer une levée complète des restrictions, Emmanuel Macron a souhaité établir, lors du conseil de défense sanitaire de ce jeudi 20 janvier, un agenda d’allègement des mesures. Ce dernier sera annoncé lors d’une conférence de presse du Premier ministre Jean Castex, à 19 heures, à laquelle participera également le ministre de la Santé Olivier Véran.

Des précisions sur le pass vaccinal

Sur le pass vaccinal, qui va prochainement entrer en vigueur, « là aussi les Français attendent une clarification sur le calendrier et sur les conditions dans lesquelles il pourrait être retiré dès lors que la situation sanitaire le permettra », a précisé Gabriel Attal. « Alors que beaucoup nous invitaient à refermer le pays à l’approche des fêtes, nous avons tenu bon et nous avons eu raison », s’est-il félicité, notant une dimunition des admissions en réanimation même si « l’épidémie est encore en expansion »

Jean Castex apporte son soutien à Jean-Michel Blanquer après la polémique sur ses vacances à Ibiza

  Jean Castex apporte son soutien à Jean-Michel Blanquer après la polémique sur ses vacances à Ibiza Jean-Michel Blanquer est très critiqué pour avoir annoncé le protocole sanitaire mis en place dans les écoles à la rentrée de janvier alors qu'il était en vacances à Ibiza. Le Premier ministre Jean Castex lui apporte son soutien. Le ministre de l'Éducation ne cesse de s'attirer les foudres des Français. D'une part, les parents sont très dérangés par le protocole sanitaire dans les écoles qui ne cesse de changer. D’autre part, c'est seulement la veille de la rentrée que le membre du gouvernement a annoncé les mesures.


Vidéo: Omicron: bientôt un Européen sur deux touché, selon les prévisions de l'OMS (BFMTV)

« En France on a connu deux vagues en même temps : la vague Delta qui a entamé une sérieuse décrue, ce qui explique que le nombre de personnes hospitalisées en réanimation diminue. Et la vague d’Omicron où il y a des espoirs d’un pic qui pourrait arriver prochainement », a-t-il souligné.

« Nous constatons une diminution de 15 % des admissions en soins critiques », s’est réjoui le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à la sortie du conseil de défense. « Si nous avons réussi à éviter le scénario catastrophe, c’est bien parce que le vaccin a rempli son rôle de bouclier. »

Cas, hospitalisations… Ces signaux encourageants dans la vague Omicron

Si le nombre d’entrées quotidiennes en soins critiques est en baisse sur les sept derniers jours, plus de 400 000 personnes sont testées positives quotidiennement ces derniers jours. La pression sur l’hôpital public reste, elle, forte avec un taux d’occupation des lits de plus de 75 %.

Grenoble : Chahuté lors d'un déplacement, Jean Castex veut « recoudre la Nation » .
Venu participer à un comité interministériel sur la Ville, le Premier ministre a été pris à partie par des manifestants antivax et des habitants © /AP/SIPA Le déplacement à Grenoble n'a pas été de tout repos pour Jean Castex. CONTESTATION - Venu participer à un comité interministériel sur la Ville, le Premier ministre a été pris à partie par des manifes Ce déplacement devait être placé sous le signe du travail et de la concertation, autour de la thématique de la Ville.

Voir aussi