France: Sur la place de la Bastille, avec les jeunes migrants qui défient chaque jour la canicule à Paris

Canicule : vers un nouvel épisode de forte chaleur en août

  Canicule : vers un nouvel épisode de forte chaleur en août Météo France prévoit un nouvel épisode caniculaire d’ici la fin de semaine. Cette troisième canicule de la saison devrait être toutefois moins intense que les deux précédentes. Une nouvelle vague de chaleur va s’abattre sur la France à partir de ce dimanche. Après la plume de chaleur en juin, et la canicule très intense de la mi-juillet, les températures devraient à nouveau augmenter au début du mois d’août, et ce, pour la troisième fois de l’été.

  Sur la place de la Bastille, avec les jeunes migrants qui défient chaque jour la canicule à Paris © Copyright 2022, L'Obs

Trente tentes, soixante personnes et un soleil de plomb. Sur la place de la Bastille, dans le sud-est de Paris, les vagues de chaleurs à répétition ont rendu encore plus désastreuses le quotidien de jeunes migrants installés sur un camp de fortune.

Mercredi, le thermomètre flirte avec les 35 °C. Pour la 3e fois depuis début juillet, la ville de Paris est en alerte canicule. Pour les jeunes exilés installés sur un campement place de la Bastille les conditions de vie sont extrêmes. Avec des tentes exposées en plein soleil, impossible de se reposer. La seule solution : s’abriter sous des arbres

Quatre personnes mortes au travail possiblement à cause de la canicule

  Quatre personnes mortes au travail possiblement à cause de la canicule La Confédération européenne des syndicats a demandé lundi dernier qu’une loi soit adoptée afin de fixer une température maximale au travail.Du 12 au 25 juillet, « quatre décès ont eu lieu durant une vigilance canicule orange ou rouge », indique l’agence Santé publique France dans un bulletin national santé canicule. Ils ont été notifiés à l’agence sanitaire par le système d’inspection du travail.

> Regardez notre reportage :

Le visionnage de cette vidéo est susceptible d'entraîner un dépôt de cookies de la part de l'opérateur de la plate-forme vidéo vers laquelle vous serez dirigé(e). Compte-tenu du refus du dépôt de cookies que vous avez exprimé, afin de respecter votre choix, nous avons bloqué la lecture de cette vidéo. Si vous souhaitez continuer et lire la vidéo, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Lire la vidéo

« Il fait extrêmement chaud, c’est très difficile », confie à « l’Obs » l’un des migrants qui souhaite rester anonyme. Avant d’ajouter : « Le soir aussi c’est compliqué, car on dort à deux, parfois même à trois dans les tentes. »

Originaire du Gabon, il a quitté son pays avec son oncle avant de le perdre en chemin lors de la traversée de la Méditerranée. Arrivé seul en France, il affirme avoir 16 ans. Un âge qui lui permettrait, si l’Etat le reconnaît comme mineur, de retourner sur les bancs de l’école et d’obtenir une place dans un hébergement d’urgence. En contact avec sa mère par internet, il n’a jamais osé lui dire qu’il dormait à la rue.

Ce que l’on sait de la quatrième vague de chaleur prévue dès ce dimanche

  Ce que l’on sait de la quatrième vague de chaleur prévue dès ce dimanche Selon Météo-France, si les températures baissent suffisamment ce samedi 6 août, la 4e vague de chaleur pourrait être évitée.Si la vague de chaleur commencée le 31 juillet dernier, 46e depuis l’existence des relevés météorologiques, pourrait se terminer dès ce week-end, le rafraîchissement pourrait être de courte durée. « Il demeure une incertitude sur l’interruption de cette troisième vague de chaleur de l’été commencée le 31 juillet.

Sa présence sur ce camp n’a rien d’anodine. Installé le 28 mai dernier par l’association Utopia 56, ce campement vise à réunir et rendre visible tous les jeunes exilés en recours de minorité.

Rendre visible

Plusieurs bénévoles de l’association se relayent jour et nuit pour surveiller la santé de ces jeunes et les aider à affronter les fortes chaleurs.

« A chaque canicule, on vit un confinement bis » : à Aubervilliers, le calvaire de la chaleur

« Lors du dernier épisode de canicule, un jeune a eu un coup de chaud et on a dû appeler les pompiers. Heureusement il va mieux », raconte avec soulagement Luc Viger, bénévole de l’association. Pour lui aussi la chaleur est difficile à supporter. Avec d’autres membres d’Utopia 56, il a apporté des bidons d’eau et incite les jeunes exilés à se rendre vers accueils de jour climatisés, des piscines municipales, ou encore Paris plage pour se rafraîchir.

L’association espère que la présence du camp sur la place de la Bastille parvienne à alerter les autorités sur le sort de ces jeunes exilés.

Au Maroc, le drame de Melilla au cœur d’une bataille des récits .
Un mois après la mort d’au moins 23 migrants à la frontière avec l’enclave espagnole, deux rapports livrent des versions des faits divergentes. Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du Monde Afrique depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du Monde Afrique. © Fournis par Le Monde Un migrant soudanais, blessé à l’œil, dans le centre de séjour temporaire de Melilla, le 25 juin 2022.

Voir aussi