Actualités à la une

France: Procès de l’attentat de Nice : le verdict prévu mardi 13 décembre

France: ouverture du procès en appel de l'attentat déjoué du Thalys

  France: ouverture du procès en appel de l'attentat déjoué du Thalys Le procès en appel de l'attentat déjoué du train Thalys, en août 2015, s'est ouvert lundi devant la cour d'assises spéciale de Paris avec pour seul accusé le Marocain Ayoub El Khazzani, le tireur du train, condamné en première instance à la réclusion à perpétuité. Conformément aux réquisitions du ministère public, la cour avait condamné Ayoub El Khazzani à la réclusion criminelle à perpétuité pour "tentatives d'assassinats terroristes"."Je n'ai rien à déclarer", a dit en français l'accusé à l'issue de la présentation des faits par le président David Hill.

Une cour spéciale a été mise en place pour le procès de l’attentat de Nice. © Ouest-France Une cour spéciale a été mise en place pour le procès de l’attentat de Nice.

Un peu plus de trois mois après l’ouverture du procès de l’attentat de Nice, le verdict de la cour spéciale composée de six magistrats doit être rendu mardi 13 décembre.

Le verdict du procès de l’attentat de Nice du 14 juillet 2016 sera rendu mardi 13 décembre 2022 « dans le courant de l’après-midi », a annoncé mercredi 30 novembre le président de la cour d’assises spéciale, Laurent Raviot.

Cette cour spécialement composée de six magistrats professionnels juge depuis le 5 septembre huit accusés, trois pour association de malfaiteurs terroriste et cinq pour trafic d’armes (dont l’un en son absence).

Procès de l'attentat de Nice: la cour achève l'interrogatoire des accusés

  Procès de l'attentat de Nice: la cour achève l'interrogatoire des accusés La cour d'assises spéciale de Paris a entendu lundi le septième et dernier des accusés présents au procès de l'attentat de Nice du 14 juillet 2016, un Albanais de 30 ans poursuivi pour trafic d'armes mais qui nie toute implication. Selon Endri Elezi, son départ de Nice pour l'Italie, fin juillet 2016, n'est pas non plus lié à la crainte d'être interpellé après l'attentat.Endri Elezi, qui n'a séjourné que quelques semaines à Nice à l'été 2016, est accusé d'avoir participé à la fourniture de deux armes.

L’auteur de l’attentat, un homme tunisien de 31 ans, a été abattu par la police au terme de la course meurtrière de son camion-bélier sur la Promenade des Anglais, qui a fait 86 morts et plus de 400 blessés.

Lire aussi : Procès de l’attentat de Nice : « Aucune victime n’a pu reprendre sa vie comme avant »

Les réquisitions attendues mardi 6 décembre

Après les plaidoiries des avocats de parties civiles, qui doivent s’achever jeudi, le parquet national anti-terroriste présentera ses réquisitions mardi 6 décembre, avant de laisser la place pendant trois jours aux avocats de la défense.

Lundi 12 décembre, les accusés auront la parole une dernière fois, avant que la cour se retire pour délibérer.

Si au moins l’un des accusés est jugé coupable, une audience civile se tiendra du 3 au 5 janvier pour débattre de la recevabilité des 2 500 constitutions de parties civiles, a également précisé Laurent Raviot.

La salle dédiée aux grands procès, spécialement construite dans le Palais de justice de Paris pour le procès des attentats du 13-Novembre, accueillera ensuite à partir du 9 janvier le procès en appel des laboratoires Servier dans l’affaire du Mediator.

Trump selon lequel les New-Yorkais le sauveront de Ruiin vient de devenir plus risqué .
Le pari de L'ancien président Donald Trump a été porté sur les jurés de New York cette semaine, ce qui a fait des préoccupations quant à savoir si une autre défaite est à venir si ses avocats sont accordés leur Demande de procès devant jury dans une affaire civile distincte dans l'État. © David Dee Delgado / Joe Raedle / Stringer Left, le procureur général de l'État de New York Letitia James examine une conférence de presse le 08 septembre 2022 à New York.

Voir aussi