Actualités à la une

Monde: Etat de siège en RDC: nouvelles nominations à la tête de plusieurs villes de l'est

Indignation en RDC après des propos du président rwandais

  Indignation en RDC après des propos du président rwandais Des propos du président rwandais Paul Kagame niant les crimes commis par des armées étrangères il y a plus de vingt ans en République démocratique du Congo suscitaient mardi de vives réactions dans le pays, où beaucoup y ont vu du "négationnisme". Dans une interview accordée lundi aux médias français RFI et France 24, M. Kagame a affirmé que dans l'Est de la RDC, "il n'y a pas eu de crime, absolument pas ()". Plus grand pays d'AfriqueDans une interview accordée lundi aux médias français RFI et France 24, M. Kagame a affirmé que dans l'Est de la RDC, "il n'y a pas eu de crime, absolument pas (...)".

Une patrouille des forces armées de RDC dans un village proche de Beni, le 18 février 2020 © Alexis Huguet Une patrouille des forces armées de RDC dans un village proche de Beni, le 18 février 2020

Le président Félix Tshisekedi a nommé des officiers de police pour remplacer les maires civils à la tête des principales villes des provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), sous état de siège depuis trois semaines, a-t-on appris de source officielle.

Huit officiers supérieurs de la police ont été nommés maires et maires adjoints des villes de Bunia (en Ituri), de Goma, Beni, Butembo (Nord-Kivu), selon une ordonnance présidentielle lue à la télévision publique.

RDC: le volcan Nyiragongo gronde encore, inquiétude à Goma

  RDC: le volcan Nyiragongo gronde encore, inquiétude à Goma RDC: le volcan Nyiragongo gronde encore, inquiétude à Goma"Ça se multiplie et ça vient à tout moment", a déclaré à l'AFP un habitant, disant avoir "la peur au ventre".

Le 6 mai, le président Tshisekedi a proclamé pour une durée de 30 jours (renouvelable par quinzaine), l'état de siège en Ituri et au Nord-Kivu, où sévissent d'innombrables milices et groupes armés.

Des gouverneurs militaires y ont ensuite été nommés pour remplacer les gouverneurs civils de ces deux provinces.

La nomination de militaires à la tête de ces entités a néanmoins suscité les inquiétudes des défenseurs des droits de l'homme, craignant des exactions dont sont coutumiers certains soldats des Forces armées de la RDC (FARDC). Peu d'incidents de ce genre, ou en tout cas pas plus que d'habitude, ont été depuis lors rapportés.

La façade orientale de la RDC est en proie à des violences depuis près de 25 ans. Des dizaines de groupes armés de taille variable y sont encore actifs - 122, d'après un groupe d'experts du Baromètre sécuritaire du Kivu (KST).

mbb/hba/jhd

RDC: à l’approche du procès, ce que l’on sait désormais de l’assassinat de Floribert Chebeya .
L’auditeur militaire général des forces armées de la République démocratique du Congo a transmis le nouveau dossier d’instruction sur l’assassinat il y a onze ans des militants des droits de l’homme de RDC, Floribert Chebeya et Fidèle Bazana Edadi, tous deux étouffés dans les installations de l’inspection générale de la police à Kinshasa. Depuis le début de l’année, RFI a rassemblé de nouveaux témoignages qui donnent une idée précise des évènements le jour du double assassinat. De notre correspondant à Kinshasa, « Nous regrettons beaucoup...

Voir aussi