Monde: Vladimir Poutine ultra sexiste : cette remarque déplacée à une journaliste trop "belle"

Vladimir Poutine se vautre dans le sexisme face à la journaliste Hadley Gamble

  Vladimir Poutine se vautre dans le sexisme face à la journaliste Hadley Gamble L'espace d'une interview, la journaliste américaine Hadley Gamble a été victime du sexime bien connu du président russe Vladimir Poutine.La journaliste n'en est pas moins "jolie", pour reprendre les mots du leader. Un sexisme qui ne surprend guère de sa part. Et qui n'a pas tant étonné que cela la correspondante pour la chaîne américaine CNBC. A ce sous-entendu macho, la principale concernée a d'ailleurs rétorqué qu'elle avait très bien entendu la réponse du président russe.

À Moscou, la journaliste américaine Hadley Gamble interrogeait le président russe sur la flambée actuelle du prix de l#039;énergie.

La remarque sexiste de Poutine à une journaliste trop " belle " pour le comprendre. Mais c’est un pari à double tranchant pour Moscou. La crise de l'énergie fait-elle du Kremlin le maître du jeu ? À l'ouest, le président Vladimir Poutine a appelé, mercredi 13 octobre, à des efforts pour “stabiliser” le marché du ga.

Vladimir Poutine ultra sexiste : cette remarque déplacée à une journaliste trop © ITAR TASS / BESTIMAGE Vladimir Poutine ultra sexiste : cette remarque déplacée à une journaliste trop "belle"

Une journaliste américaine, Hadley Gamble, a fait les frais d’une remarque sexiste du président russe, Vladimir Poutine, alors qu’elle l’interrogeait sur l’augmentation du prix du gaz.

La semaine russe de l’énergie s’est déroulée du 13 au 15 octobre dernier à Moscou. Un rassemblement auquel le président russe, Vladimir Poutine, a évidemment participé. L’occasion pour le représentant du Kremlin, qui a été élu l'homme le plus sexy de son pays, de se prêter au jeu des questions-réponses avec des journalistes venus du monde entier.

Russie : Vladimir Poutine affirme qu’évoquer sa succession est « déstabilisateur » pour le pays

  Russie : Vladimir Poutine affirme qu’évoquer sa succession est « déstabilisateur » pour le pays Une récente réforme constitutionnelle permet au président russe de se présenter aux prochaines élections en 2024 © Alexei Druzhinin/TASS/Sipa USA/SIPA Le président Vladimir Poutine a estimé qu'évoquer la question de sa succession était déstabilisateur pour la Russie CHUT - Une récente réforme constitutionnelle permet au président russe de se présenter aux prochaines élections en 2024 Le fait qu’un autre puisse être élu à la tête de la Russie après lui est un sujet qui ne plaît visiblement pas à Vladimir Poutine.

«Une belle femme, jolie. Je lui dis une chose, mais elle m’a dit quelque chose de complètement différent. Comme si je n’avais pas entendu ce que je disais… Vous avez dit : vous ne fournissez pas de gaz à l’Europe par le gazoduc. être induits en erreur. En général, la Russie a augmenté l’approvisionnement en Europe de 15 % » , a déclaré Poutine à un journaliste lors de son discours, qui a demandé au président comment la Fédération de Russie peut faire croire à l’Europe que la Russie est un partenaire fiable « quand on ne fournit pas cette énergie par des gazoducs ».

La remarque sexiste de Poutine à une journaliste trop " belle " pour le comprendre. Vladimir Poutine veut ainsi mobiliser les talibans et la communauté internationale à quelques jours d'une réunion organisée à Moscou en présence d'émissaires des nouveaux maîtres de Kaboul.

Un échange durant lequel Vladimir Poutine, qui est proche de Mireille Mathieu mais aussi de Gérard Depardieu, n’a pas hésité à faire une remarque déplacée à Hadley Gamble, une journaliste américaine présente pour le compte de la chaîne de télévision CNBC, comme le rapporte Le Huffpost, ce samedi 16 octobre. Cette dernière demandait au compagnon de Alina Kabaeva s’il faisait intentionnellement de la rétention de gaz dans ses exportations vers l’Europe afin de faire augmenter le prix de l’énergie.

Vladimir Poutine visiblement agacé par la journaliste américaine

Une question qui ne semble pas avoir été du goût de Vladimir Poutine qui lui a répondu : “C’est une belle femme, jolie. Mais je lui dis une chose et elle me répond immédiatement l’inverse comme si elle n’avait pas entendu ce que je viens de lui dire...”, a-t-il lancé au public. Mais Hadley Gamble ne s’est pas laissé démonter par le président russe, lui assurant qu'elle avait parfaitement compris ses propos, mais qu’elle se demandait pourquoi il n’avait pas augmenté son exportation de gaz vers l’Europe. “Vous vous trompez. Nous sommes en train d’augmenter nos exportations. D’augmenter, pas de réduire...”, a-t-il rétorqué, visiblement agacé que la journaliste lui tienne ainsi tête. Et de conclure : “Ai-je vraiment dit quelque chose de compliqué à comprendre ? ”

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Poutine dirige la remarque sexiste à l'US Anchor .
Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu'une ancienne d'actualité américaine était "trop ​​belle" pour le comprendre sur une question avec l'Europe sur les fournitures de gaz. © ScalicGraraB Russian State Media Poutine Dirige Sexist Remarque chez nous Anchor dans un panel de Moscou pour la Semaine de l'énergie russe, le journaliste de la CNBC Hadley Gamble a demandé au président russe des rapports que le pays retient des fournitures de gaz à l'Europe dans le but de conduire des prix.

Voir aussi