Actualités à la une

Monde: Gambie : la Commission vérité et réconciliation rend son rapport sur les crimes de l'ère Jammeh

Le président de la Gambie reçoit un rapport sur l'ex-dictateur Jammeh crimes

 Le président de la Gambie reçoit un rapport sur l'ex-dictateur Jammeh crimes Les enquêteurs ont remis un rapport attendu de longue date sur les crimes commis en vertu de l'ex-dictateur Yahya Jammeh au président de Gambie jeudi, dans un déménagement que l'espoir des victimes ouvrira la voie à l'accusation.

Yahya Jammeh lors de son départ de Gambie le 21 janvier 2017. © REUTERS/Thierry Gouegnon Yahya Jammeh lors de son départ de Gambie le 21 janvier 2017.

La Commission vérité, réconciliation et réparations a rendu son rapport jeudi au président Adama Barrow. Le fruit de plus de 2 années d’audition de victimes, de témoins et d’auteurs des crimes commis sous l’ancien président Yahya Jammeh, en exil en Guinée équatoriale. Dans ses recommandations, la Commission appelle à des poursuites judiciaires contre les auteurs de ces crimes, sans donner plus de détails pour l’instant.

Avec notre correspondant à Banjul, Milan Berckmans

C’est un dossier très attendu que les commissaires de la Commission vérité, réconciliation et réparations ont apporté au président Adama Barrow. Il recommande que les principaux responsables des crimes commis durant le régime de l’ancien président Yahya Jammeh soient jugés explique le président de la Commission, Lamin Sise.

Crimes de l’ère Jammeh : la justice arrive (enfin) en Gambie

  Crimes de l’ère Jammeh : la justice arrive (enfin) en Gambie RAPPORT. Très attendues, les recommandations de la Commission vérité, réconciliation et réparations sont l'occasion de faire la lumière sur une page sombre de l'histoire du pays.À LIRE AUSSIGambie ? Fatu Camara : « Le pays a besoin d'une psychothérapie nationale »

« Dans son rapport, la Commission a identifié et recommandé que soient poursuivies les personnes les plus responsables des violations flagrantes des droits de l'homme et des abus commis à l'encontre des Gambiens et des non-Gambiens entre juillet 1994 et janvier 2017. »

L'une des grandes interrogations porte sur les recommandations contenues dans ce document. Notamment sur la nécessité ou non que l'ancien président – aujourd'hui en exil en Guinée équatoriale- rende des comptes.

A lire aussi : Gambie: après deux ans de travaux, la Commission vérité a terminé ses auditions

En tout cas, le chef de l’Etat Adama Barrow a tenu à rassurer sur sa volonté de mener à bien le processus. « Je vous l'assure, mon gouvernement étudiera le rapport avec attention, afin de prendre les mesures appropriées. Par la suite, le gouvernement informera le public de sa position dans un livre blanc qui sera publié dans six mois à compter d'aujourd'hui. »

Avant cela, le gouvernement doit soumettre un résumé du rapport à l'Assemblée nationale. Selon plusieurs sources au sein de la Commission, le rapport lui-même devrait être rendu public dans la foulée.

A lire aussi : Gambie: la Commission vérité et réconciliation, objet de beaucoup d'attentes

Le nombre de votes commence dans le vote présidentiel de Gambie .
Les sondages ont été clôturés en Gambie après que les citoyens ont voté pour le président dans une course étroitement combattue considérée comme un test de progrès démocratique. © fourni par Al Jazeera Les gens attendent la ligne d'attente avant l'ouverture d'une station de vote sur un marché dans le quartier de Manjai Kunda à Banjul [AFP] C'était le premier élection démocratique de l'Ouest-africain depuis l'ancien président Yahya Jammeh, a été voté de Bureau en 2016.

Voir aussi