Actualités à la une

Monde: EN DIRECT - Covid-19 : l’Afrique du Sud devrait dépasser les 10 000 contaminations quotidiennes cette semaine

Charlene a-t-elle failli mourir en Afrique du Sud ? La princesse nourrie avec une paille depuis 6 mois

  Charlene a-t-elle failli mourir en Afrique du Sud ? La princesse nourrie avec une paille depuis 6 mois Souffrant d'une sérieuse infection ORL depuis des mois, Charlene de Monaco a dû subir plusieurs opérations. Très affaiblie, la princesse a perdu beaucoup de poids et peine à se nourrir normalement Un état inquiétant que le palais minimiserait. 1/16 DIAPOSITIVES   Charlene a-t-elle failli mourir en Afrique du Sud ? La princesse nourrie avec une paille depuis 6 mois 2/16 DIAPOSITIVES © BestImage, Olivier Huitel PRM Exclusif - Ordination du nouvel archevêque de la Prinpauté de Monaco, Dominique Marie David, en présence du prince Souverain Albert II de Monaco et sa femme la prin

Test PCR à l'aéroport de Johannesburg, le 26 novembre. © Sumaya Hisham Test PCR à l'aéroport de Johannesburg, le 26 novembre.
En résumé :

- L’OMS a classé vendredi un nouveau variant comme «préoccupant» : omicron. Détecté pour la première fois Afrique du Sud, il suscite une inquiétude planétaire car il pourrait se révéler plus contagieux et échapper aux vaccins. Des analyses sont en cours pour déterminer le danger réel. Une «dizaine de cas» suspects sont analysés en France.

- Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a détaillé les différentes mesures destinées à faire face à la cinquième vague du Covid-19 qui touche la France. Alors que la troisième dose s’est ouverte à tous les plus de 18 ans ce samedi, dès cinq mois après la dernière injection ou infection, les réservations pour un rappel se multiplient sur les plateformes de prises de rendez-vous.

VRAI OU FAKE. La cinquième vague de l'épidémie de Covid-19 prouve-t-elle que le vaccin est inefficace ?

  VRAI OU FAKE. La cinquième vague de l'épidémie de Covid-19 prouve-t-elle que le vaccin est inefficace ? Les hospitalisations augmentent bien moins vite que les contaminations et les vaccinés sont proportionnellement beaucoup moins hospitalisés que les non-vaccinés. Autant de signes de l'efficacité de la vaccination contre les formes graves de la maladie. Les raisons de la reprise de l'épidémie sont à chercher ailleurs. © Fournis par franceinfo Des contaminations qui repartent à la hausse, en France comme dans d'autres pays d'Europe. Des Etats qui imposent de nouvelles restrictions sanitaires à leur population, comme en Belgique ou aux Pays-Bas.

- Dans les écoles, fini la règle «1 cas de Covid = classe fermée». A partir de ce lundi, un nouveau protocole pour limiter le nombre de fermetures entre en vigueur, alors que près de 9 000 classes affichent actuellement portes closes. Désormais, il n’y aura plus de fermeture de classe mais un dépistage de tous les élèves si un cas est détecté.

Deux premiers cas du variant omicron recensés au Canada. Le gouvernement canadien a annoncé dimanche avoir détecté pour la première fois le variant omicron du coronavirus sur son sol, chez deux personnes ayant récemment voyagé au Nigeria. Les deux malades, les premiers détectés sur le continent américain, ont été isolés à Ottawa et les autorités sanitaires recherchent leurs éventuels contacts, a annoncé dans un communiqué le gouvernement de la province de l’Ontario (sud-est). Vendredi, le Canada avait fermé ses frontières aux voyageurs venant de sept pays africains en raison de l’apparition du variant omicron. Le Nigeria ne figurait pas parmi ces pays.

Nouveau variant : la France suspend les vols venant d’Afrique australe face à la menace

  Nouveau variant : la France suspend les vols venant d’Afrique australe face à la menace Le gouvernement a décidé de suspendre les arrivées en provenance de pays d’Afrique australe. Plusieurs Etats européens ont fait de même depuis jeudi soir.La France suspend immédiatement les arrivées en provenance de sept pays d’Afrique australe, dont l’Afrique du Sud, en raison de « la découverte d’un nouveau variant du coronavirus particulièrement préoccupant », a annoncé Matignon à l’AFP. Cette mesure, appliquée « pour une durée minimale de 48 heures », concerne également les voyageurs venant du Lesotho, du Botswana, du Zimbabwe, de Mozambique, de Namibie et d’Eswatini.

Omicron : les tests PCR toujours valables, interrogations sur les autres. «Les tests PCR […] continuent de détecter l’infection, y compris l’infection par omicron.» Dans un communiqué, l’organisation basée à Genève a indiqué que les tests PCR étaient toujours efficaces face au nouveau variant du omicron. «Des études sont en cours pour déterminer s’il y a un impact sur d’autres types de tests, notamment les tests de détection rapide d’antigènes», ajoute l’organisation. Les données préliminaires suggèrent que le variant omicron présente «un risque accru de réinfection» par rapport aux autres variants dont le delta, dominant et déjà très contagieux, selon l’OMS, qui indique que de plus amples informations à ce sujet seront disponibles dans les jours et semaines à venir. L’OMS ne sait pas encore si Omicron est plus facilement transmissible que d’autres variants.

«Nous sommes engagés dans une course contre la montre» : la contagion du variant Omicron se poursuit en Europe

  «Nous sommes engagés dans une course contre la montre» : la contagion du variant Omicron se poursuit en Europe «Nous sommes engagés dans une course contre la montre» : la contagion du variant Omicron se poursuit en Europe

Le Japon referme ses frontières. Tokyo a décidé lundi de se refermer à tous les visiteurs étrangers. Trois semaines après avoir assoupli certaines restrictions pour permettre l’entrée des voyageurs d’affaires, étudiants et stagiaires étrangers, le Japon va «interdire toutes les (nouvelles) entrées de ressortissants étrangers du monde entier à partir du (mardi) 30 novembre», a déclaré le Premier ministre japonais Fumio Kishida. Les Japonais revenant de neuf Etats d’Afrique australe et de pays où des infections au nouveau variant - identifié pour la première fois en Afrique du Sud - ont été recensées devront, eux, se soumettre à «de strictes mesures d’isolement en fonction des risques».

Emmanuel Macron a reçu sa dose de rappel vaccinal. Six mois après avoir été vacciné contre le Covid, le chef de l’Etat a reçu ce week-end sa troisième injection du vaccin, d’après des informations du Figaro. Agé de 43 ans, Emmanuel Macron est éligible à cette nouvelle piqûre comme 19 millions de Français, la campagne de rappel vaccinal ayant été élargie à tous les adultes depuis samedi. Le chef de l’Etat a profité de l’occasion pour se faire vacciner contre la grippe.

Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Canada… La liste des pays où le variant Omicron a été identifié s’allonge

  Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Canada… La liste des pays où le variant Omicron a été identifié s’allonge Après avoir été identifié pour la première fois en Afrique du Sud, le nouveau variant du Covid baptisé Omicron a été repéré dans plusieurs pays. En France, huit cas possibles sont examinés.Parmi les derniers en date à annoncer des cas identifiés, le Canada a fait état dimanche de deux cas chez des personnes ayant voyagé récemment au Nigeria. Elles ont été placées à l’isolement à Ottawa.

Le secteur touristique mondial devrait perdre 2 000 milliards de dollars en 2021. Le secteur touristique, l’un des plus touchés par les conséquences du Covid-19, devrait essuyer de nouvelles pertes pharaoniques. L’estimation faite par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) les évalue à 2 000 milliards de dollars, soit 1 780 milliards d’euros), soit un niveau identique à celui de 2020, a annoncé lundi l’agence onusienne, qui juge la reprise de l’activité «lente» et «fragile». Selon l’OMT, qui tiendra à partir de mardi et jusqu’au 3 décembre son Assemblée générale à Madrid, les arrivées de touristes internationaux devraient ainsi rester cette année «de 70 à 75 % inférieures» à celles de l’avant-pandémie.

Les Philippines reportent leur réouverture aux touristes vaccinés. Coup dur pour les opérateurs de tourisme : les Philippines ont suspendu leur projet de réouverture des frontières aux touristes entièrement vaccinés afin d’empêcher toute entrée du nouveau variant de coronavirus dans le pays dont la population est peu vaccinée. Manille avait annoncé la semaine dernière son projet d’autoriser à nouveau l’entrée de ressortissants de nombreux pays à partir du 1er décembre, dans un souci de dynamiser une économie fortement éprouvée par la pandémie. Mais le groupe de travail du gouvernement sur la lutte contre le Covid-19 (IATF) a changé de politique au cours du week-end, en annonçant la suspension des vols de sept pays européens en plus de l’interdiction des arrivées de pays africains, décidée un peu plus tôt.

Variant Omicron : les contaminations grimpent en flèche en Afrique du Sud

  Variant Omicron : les contaminations grimpent en flèche en Afrique du Sud Les experts estiment que le pays pourrait enregistrer plus de 10 000 cas de Covid-19 par jour d’ici à la fin de la semaine, contre 300 à la mi-novembre. Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du Monde Afrique depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du Monde Afrique. © Fournis par Le Monde Un homme se fait vacciner contre le Covid-19 à Soweto, en Afrique du Sud, le 29 novembre 2021. « Il n’y a pas de raison de paniquer, ce n’est pas un territoire inconnu.

Appellation du variant omicron : «Il faut arrêter avec ces lettres totalement débiles», dénonce Jadot. D’abord surnommés «anglais», «sud-africain» ou «indien» en fonction de leur lieu d’apparition, les variants du Covid ont obtenu une nouvelle classification en mai. L’OMS donne désormais aux variants des lettres de l’alphabet grec. Des appellations remises en question ce lundi par Yannick Jadot : «Personne ne comprend rien, il faut arrêter avec ces lettres totalement débiles, a lancé ce lundi candidat écolo à la présidentielle sur RTL. C’est un variant sud-africain. Il y a eu un variant brésilien, indien…» Pour lui, désigner les variants par le nom de leur pays d’origine ne serait en rien discriminatoire, mais permettrait de rappeler l’importance de la campagne de vaccination à l’échelle mondiale.

«Aucun décès associé au variant omicron n’a été rapporté», précise l’OMS. Dans un document technique publié ce lundi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) met en garde sur le «risque très élevé» que le variant omicron fait peser à l’échelle mondiale, tout en soulignant les nombreuses incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du nouveau variant. «A ce jour, aucun décès associé au variant omicron n’a été rapporté», tempère ainsi l’organisation, qui donne également dans ce document des conseils aux autorités pour tenter de juguler la diffusion du nouveau variant.

Yannick Jadot veut le retour de la gratuité des tests pour tous. «Tout le monde doit pouvoir accéder aux tests» : invité à s’exprimer au micro de RTL sur les mesures à prendre afin d’endiguer la cinquième vague de Covid-19, Yannick Jadot souhaite rendre les tests de dépistage anti-Covid de nouveau gratuits pour tous, alors qu’ils sont payants pour les personnes non vaccinées depuis le 15 octobre. «Le prix des tests ne doit pas être un obstacle pour savoir si on est touché ou non par le coronavirus», estime le candidat à la prochaine présidentielle. Yannick Jadot invite par ailleurs à «retrouver de la discipline collective» et à «ne pas céder à la panique».

Covid-19 : pic d'infections chez les enfants en Afrique du Sud

  Covid-19 : pic d'infections chez les enfants en Afrique du Sud "Des données préliminaires suggèrent qu'Omicron est plus contagieux", selon une responsable de l'Institut national sud-africain pour les maladies contagieuses. Un tiers de la population sud-africaine a moins de 18 ans. © Fournis par franceinfo En Afrique du Sud, où les cas de contaminations au Sars-CoV-2 se multiplient avec le nouveau variant, un pic d'infections parmi les enfants a été signalé par les autorités de santé, vendredi 3 décembre, sans pouvoir dire si Omicron les touche davantage.

L’Afrique du Sud devrait dépasser les 10 000 contaminations quotidiennes cette semaine. Le pays, où a été détecté le nouveau variant omicron, devrait franchir la barre des 10 000 contaminations quotidiennes de Covid-19 d’ici à la fin de la semaine, a mis en garde ce lundi l’épidémiologiste sud-africain Salim Abdool Karim, qui a ajouté, lors d’une conférence de presse en ligne du ministère de la Santé : «Nous verrons la pression sur les hôpitaux dans les deux ou trois semaines à venir.»

Premiers cas du nouveau variant au Portugal chez les footballeurs de Belenenses SAD. Les treize cas de Covid-19 identifiés chez les footballeurs du club portugais Belenenses SAD, qui pour cette raison n’avait pu aligner que neuf joueurs samedi face au Benfica, sont probablement associés au variant omicron, a annoncé ce lundi l’Institut national de santé. Il s’agit des premiers cas omicron détectés au Portugal et, selon l’agence publique, un des footballeurs avait récemment voyagé en Afrique du Sud. La tenue du match a provoqué ce week-end une vive polémique : il n’a été interrompu qu’en début de seconde période, quand l’équipe s’est vue réduite à six joueurs alors que le Benfica menait 7-0.

L’Australie suspend la réouverture de ses frontières. La peur d’omicron s’est emparée de l’Australie, qui a suspendu ce lundi son projet de réouverture des frontières aux étudiants et aux travailleurs qualifiés, invoquant les incertitudes qui entourent encore la dangerosité et la transmissibilité du nouveau variant de Covid-19. Les frontières de l’île-continent sont fermées à la plupart des non-ressortissants depuis plus de vingt mois, ce qui a entraîné une pénurie de main-d’œuvre et mis à mal le secteur vital du tourisme.

Covid-19 : omicron pas plus grave que delta, selon Anthony Fauci .
Cinquième vague, troisième dose, variant omicron, bilan épidémique, nouveaux traitements, mutation du virus… Retrouvez les dernières informations sur la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.- Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont annoncé ce lundi soir trois mesures pour ralentir la cinquième vague : un renforcement du protocole dans les écoles primaires, l’ouverture de la vaccination des 5-11 ans avant la fin décembre sous réserve du feu vert des instances scientifiques et éthiques, et la fermeture à compter de vendredi et pour quatre semaines des discothèques.

Voir aussi