Actualités à la une

Monde: Les Emirats arabes unis changent leurs jours de week-end et réduisent la semaine de travail

Dans ce pays, 100 % de la population a reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid

  Dans ce pays, 100 % de la population a reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid Aux Émirats arabes unis, où la vaccination contre le coronavirus est ouverte aux plus de trois ans, « 100 % de la population a reçu une injection » au moins. Une première dans le monde, selon Dubaï. Toute la population des Émirats arabes unis éligible à la vaccination contre le Covid-19 a reçu au moins une dose de vaccin, une première dans le monde, selon le ministère de la Santé de ce pays du Golfe.Près de 22 millions de doses ont été administrées au total, avec 100 % de la population ayant reçu une injection et 90,18 % étant complètement vaccinée, a ajouté vendredi le ministère.

Afin de s’aligner avec la plupart des pays en dehors du monde arabe, les Emirats décalent leurs jours de repos, auparavant vendredi et samedi. Ils vont également passer à quatre jours et demi de travail hebdomadaire.

Des personnes dans un centre commercial à Dubaï, le 28 mai 2020. © Ahmed Jadallah Des personnes dans un centre commercial à Dubaï, le 28 mai 2020.

Serait-ce la visite d’Emmanuel Macron qui les inspire ? Les Emirats arabes unis ont décidé d’un profond remaniement de leur rythme de travail, rapporte ce mardi l’agence de presse officielle WAM. Auparavant calé sur le vendredi et samedi, le week-end des 9,9 millions d’Emiratis va être décalé au samedi-dimanche. En outre, ils auront une demi-journée supplémentaire de repos l’après-midi du vendredi, jour de la grande prière hebdomadaire dans les pays musulmans.

Émirats Arabes Unis: Étate riche du golfe regardant au-delà du pétrole

 Émirats Arabes Unis: Étate riche du golfe regardant au-delà du pétrole Les Émirats arabes unis, qui ont 50 ans le 2 décembre, est un riche état pétrolier du Golfe et un hub économique qui s'est transformé en l'un des pays les plus influents de la région.

«Ce week-end étendu entre dans le cadre des efforts du gouvernement des Emirats pour améliorer l’équilibre entre le travail et la vie personnelle […] de même que pour augmenter les performances en matière de compétitivité économique» du pays, selon l’agence de presse officielle. La «semaine de travail nationale» sera obligatoire pour le secteur public à partir de janvier.

Si cette décision fait des Emirats l’un des plus avancés sur cette question, d’autres ont déjà lancé des expériences de ce type, en Ecosse, en Espagne ou encore au Japon. C’est toutefois en Islande où la situation semble la plus avancée. Deux essais ont eu lieu entre 2015 et 2019, lors desquels 2 500 personnes se sont vues proposer une semaine de 4 jours et 35 heures avec salaire inchangé. Le succès fut tel que 85 % de la population travaille désormais sur ce rythme, selon des chercheurs. En France, le débat est porté par plusieurs partis politiques et organisations syndicales en France, dont la CGT.

Comment les Emirats sont devenus une puissance incontournable en 50 ans ?

  Comment les Emirats sont devenus une puissance incontournable en 50 ans ? Avec d'importantes réserves de pétrole et de gaz, les Emirats, très pauvres en 1971, sont devenus une puissance économique et politique incontournable au Moyen-Orient. Ehab Fouad, 64 ans, était encore adolescent lorsqu'il a participé il y a cinquante ans à la parade célébrant la naissance des Emirats arabes unis, devenus l'un des pays les plus riches et influents du Golfe.

Côté entreprises, plusieurs ont déjà sauté le pas. «Nous sommes passés à une semaine de travail de quatre jours cette année et nous n’y retournerons jamais, affirme par exemple la dirigeante de la boîte new-yorkaise The Financial Diet, Chelsea Fagan, sur Twitter. Les profits ont augmenté, tout le monde est heureux et la même quantité de travail est faite. Trois jours, c’est un minimum pour un bon week-end.»

Aussi sur MSN - Les Emirats arabes unis commandent 80 Rafale et 12 hélicoptères Caracal à la France

F-35 : les Émirats arabes unis prêts à annuler un contrat à 23 milliards avec les États-Unis .
Le pays menace d'annuler l'achat des avions de chasse américains en raison d'exigences techniques et de restrictions opérationnelles trop drastiques. À quoi jouent les États-Unis avec les Émirats arabes unis ? Alors que la colère monte dans l'État fédéral, Washington a tenté de rassurer, affirmant être toujours prêt à lui vendre ses avions de combat F-35, a déclaré mercredi 15 décembre le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, alors que le pays du Golfe proteste contre des conditions jugées trop strictes.

Voir aussi