Actualités à la une

Monde: Les dirigeants de l'Ouest africains à discuter de la crise du Mali dans le Sommet clé

Mali : les militaires veulent rester au pouvoir

  Mali : les militaires veulent rester au pouvoir La junte militaire a informé la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) qu'elle souhaitait une période de transition de cinq ans, au grand dam de l'opposition.Une période de transition de cinq ans. C'est ce que souhaite la junte militaire au pouvoir au Mali. Les autorités maliennes, comme elles s'y étaient engagées, ont transmis leur proposition, le 31 décembre 2021, au président ghanéen Nana Akufo-Addo dont le pays assure la présidence en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Les dirigeants ouest - africains se réunissent pour trancher la question de leur réponse au double putsch des militaires maliens. © Michele Cattani, AFP L'ancien président nigérian et médiateur dans la crise malienne, Jonathan Goodluck, à Bamako, le 25 mai 2021. Les chefs d'État et de gouvernement de la Communauté des États de l 'Afrique de l ' Ouest (Cédéao) se réunissent dimanche à Accra pour évoquer la situation au Mali et prendre d'éventuelles sanctions contre la junte militaire responsable d'un deuxième coup d'État contre le pouvoir civil en moins d'un an.

Les chefs d'Etat ouest - africains ont décidé dimanche au Ghana de suspendre le Mali de leur organisation sous-régionale commune après un double coup d'Etat militaire, qu'ils ont condamné tout en se gardant d'autres sanctions . Les présidents des 15 pays membres de la Communauté économique des Etats de l 'Afrique de l ' Ouest (Cédéao) ou leurs représentants "condamnent fermement le récent coup d'Etat" et, "après de longues discussions ( ) décident de suspendre Vidéo: Nouvelle crise au Mali : les militaires emmènent le président et le Premier ministre à Kati (France 24).

Les dirigeants de l'Afrique de l'Ouest se réuniront dimanche pour discuter de la crise politique du Mali, avec la junte militaire qui soumettra une nouvelle période pour une transition à la règle civile à la dernière minute après que sa première proposition ait été rejetée. .

The situation in Mali has put ECOWAS' credibility on the line as it seeks to uphold fundamental principles of governance and contain regional instability © Nipah Dennis La situation au Mali a mis la crédibilité de la CEDEAO sur la ligne, car elle vise à respecter les principes fondamentaux de la gouvernance et à contenir une instabilité régionale

Le Sommet extraordinaire de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) dans la capitale du Ghana Accra devrait discuter d'éventuelles sanctions sur l'État du Sahel sur des élections potentiellement retardées, entre autres questions.

Transition au Mali: tractations en coulisse avant le sommet d'Accra

  Transition au Mali: tractations en coulisse avant le sommet d'Accra Un double sommet extraordinaire sur le Mali est prévu à Accra dimanche : une réunion des chefs d'États de la Cédeao va succéder à une rencontre des chefs d'États de l'UEMOA. Il sera question de la demande d'une transition de cinq ans formulée par la junte malienne qui a décidé de ne pas organiser comme prévu les élections fin février 2022. Avec notre envoyé spécial à Accra, Serge Daniel Dans la ville d’Accra où les illuminations pour les fêtes de fin d'année sont encore visibles, des délégations commencent déjà à arriver pour le double sommet de ce dimanche 9 janvier. D’autres sont attendus.

Une dizaine de chefs d’État ouest - africains arrivaient dimanche à Accra, la capitale du Ghana, pour trancher la question épineuse de leur réponse au nouveau coup de force des militaires maliens, lors d’un sommet extraordinaire. © MICHELE CATTANI/AFP Le vice-président de la transition, Assimi Goïta, lors des funérailles de Moussa Traoré, le 18 septembre 2020, à Bamako. Alassane Ouattara, le président de la Côte d’ivoire, Muhammadu Buhari, le président nigérian, ou encore Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, sont notamment attendus, ainsi que le colonel Assimi Goïta

Les dirigeants des Etats ouest - africains se sont réunis mercredi en visioconférence pour examiner la réponse à apporter au coup d'Etat militaire en Guinée, exposée à des sanctions régionales. au nom de la présidence ghanéenne de l 'organisation. La réunion s' est ensuite poursuivie confidentiellement. Dès dimanche et le putsch qui a renversé le président guinéen Alpha Condé, vétéran de la politique ouest - africaine et habitué de ces sommets , la Cédéao avait exprimé une ferme condamnation, et exigé la libération de M. Condé ainsi que le "retour à l'ordre constitutionnel sous peine de sanctions".

La réunion vient après des mois de plus en plus de tensions sur le calendrier de restauration de la règle civile au Mali après une prise de contrôle militaire en 2020.

En août de cette année, les officiers de l'armée dirigés par le colonel Assimi Goita renversaient le président élu Ibrahim Boubacar Keita au milieu de la rue contre sa règle impopulaire.

sous la menace de sanctions, GOITA a ensuite promis de rétablir la règle civile en février 2022 après avoir tenu des élections présidentielles et législatives.

Mais il a organisé un deuxième coup de facto en mai 2021, obligeant un gouvernement civil provisoire.

L'évacuation a perturbé le calendrier de la réforme et a rencontré une condamnation diplomatique généralisée.

Mali: les dirigeants ouest-africains tiennent un sommet aux lourds enjeux

  Mali: les dirigeants ouest-africains tiennent un sommet aux lourds enjeux Les dirigeants ouest-africains se réunissent à nouveau dimanche sur le Mali, avec l'éventualité de durcir ou non les sanctions face à une junte qui, après avoir envisagé de rester au pouvoir cinq ans de plus, a proposé à la dernière minute un nouveau calendrier.Le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, a dépêché samedi deux ministres auprès de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest qui tient dimanche à Accra un nouveau sommet extraordinaire sur le Mali, théâtre de deux coups d'Etat militaires depuis 2020 et en proie à une profonde crise sécuritaire.

2 C’ est une banalité de dire que plus aucune crise n’ est résolue sans l’implication même minimale des acteurs locaux, que ce soit en Afrique ou ailleurs. L’intitulé de cette communication conduit à deux questions préalables dont les réponses seront utiles à nos développements : Qu’ est -ce qu’une organisation régionale ? Quelles sont les organisations régionales africaines susceptibles d’intervenir pour la résolution de la crise au Mali ? 3 Si la première question est surprenante pour l’internationaliste averti, il convient de rappeler qu’aucune définition unanime n’a encore été dégagée par la doctrine [3]

Les dirigeants des Etats ouest - africains ont suspendu mercredi la Guinée de leur organisation régionale à la suite du coup d'Etat militaire de dimanche, mais se sont gardés de mesures économiques en attendant l'envoi d'une mission diplomatique. Les dirigeants de la Communauté économique "La Conférence exige le respect de l 'intégrité physique du président Alpha Condé et sa libération immédiate et sans condition, ainsi que celle de toutes les personnalités arrêtées", précise la Cédéao. Aucune sanction économique n' est évoquée pour l'heure. Une "mission de haut niveau" sera dépêchée jeudi

CEDEAO a insisté sur le fait que le Mali détient des élections en février.

Mais le gouvernement a ensuite déclaré qu'il ne fixerait qu'une date d'élection après la tenue d'une conférence nationale - affirmant qu'un vote pacifique était plus important que la vitesse. Les bandes

du Mali se trouvent en dehors du contrôle de l'État, le gouvernement qui luttait pour calmer une insurrection djihadiste qui a rage depuis 2012.

le 30 décembre, après la fin de la Conférence de la réforme du Mali, le gouvernement a suggéré une période de transition entre six mois et cinq ans, À partir du 1 er janvier, 2022.

Cela permettrait aux autorités de "mener des réformes institutionnelles structurelles et des élections crédibles, équitables et transparentes", a-t-elle déclaré.


Vidéo: Poutine fait de nouvelles menaces en tant que Russie-Ukraine Tensions Grow (NBC News)

, mais le médiateur de la CEDEAO Goodluck Jonathan a demandé au régime de réviser ce plan lors d'une visite la semaine dernière, a annoncé le ministre des Affaires étrangères du Mali.

Sanctions et contre-sanctions entre le Mali et les dirigeants ouest-africains

  Sanctions et contre-sanctions entre le Mali et les dirigeants ouest-africains Le Mali condamne les sanctions prises par les chefs d'Etats ouest-africains. La Cédéao a mis la pression sur la junte au pouvoir à Bamako, accusée de faire traîner la période de transition. View on euronews © ISSOUF SANOGO (AFP) / Harandane Diko (AP Photo) A g. : dirigeants oust-africains lors d'un sommet à Ouagadougou le 14/09/2019 / A dr. : le Col. Assimi Goïta, président de la transition malienne, à Bamako le 24/10/2021 Le Mali condamne les sanctions prises par les chefs d'Etats ouest-africains.

"Nous sommes venus en tant que chefs d'Etat de la Cédéao voir le président Ibrahim Boubacar Keïta, voir aussi les autres parties concernées pour apporter le salut et dans l 'espoir que le Mali reprenne le travail pour la stabilité du pays mais aussi de la sous-région". Voilà ce qu'a déclaré Macky Sall, le président du Les présidents du Sénégal, du Ghana, du Niger, du Nigeria et de Côte d'Ivoire, devaient rencontrer tous les acteurs de la crise actuelle pour tenter de trouver un terrain d'entente. Un sommet virtuel de la Cédéao pourrait avoir lieu lundi 27 juillet. Ecoutez, en cliquant ci-contre, le récit de notre

samedi, la Junte a soumis un nouveau calendrier proposé au président par intérim du Bloc, a rapporté la télévision malienne d'État - sans donner aucun détail sur son contenu.

- Sanctions potentielles -

La CEDEAO 15 NATIONS a amené la pression au Mali à défendre son engagement à élaborer des élections tôt cette année.

Le retour à la règle civile a mis la crédibilité du Bloc sur la ligne, car elle cherche à respecter les principes fondamentaux de la gouvernance et à contenir une instabilité régionale.

Lors d'un sommet du 12 décembre, ses dirigeants ont réitéré les demandes selon lesquelles les élections ont lieu avant le 27 février, comme prévu initialement.

Ils ont maintenu des sanctions telles que des gel des actifs et des interdictions de voyage dans la région de la CEDEAO contre environ 150 chiffres de junte et leurs familles et ont menacé de mesures "économiques et financières".

La possibilité de nouvelles sanctions devrait être à l'ordre du jour du Sommet du dimanche.

Un sommet de l'Union économique et monétaire de l'Afrique de l'Ouest précédera immédiatement les négociations de la CEDEAO à Accra, avec ses huit membres potentiellement réunis pour mener des mesures concertées et imposer de nouvelles sanctions économiques. Les sanctions

Les sanctions contre le Mali divisent le Conseil de sécurité de l'ONU

  Les sanctions contre le Mali divisent le Conseil de sécurité de l'ONU Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est penché ce mardi 11 janvier sur la situation au Mali et lors de la réunion, les membres du Conseil onusien se sont présentés divisés sur la question. Lors de la réunion, le représentant de l’ONU au Mali a briefé le Conseil de sécurité et a rappelé aux 15 membres les circonstances dans lesquelles se sont déroulées les Assises nationales de la refondation et leurs conclusions, l’annonce des autorités de transition à reculer l'élection présidentielle à la fin de 2026, la réaction de la Cédéao et les sanctions annoncées.

se sont révélées efficaces dans le passé.

Par exemple, le Bloc a répondu au premier coup d'État de GOITA, en 2020, en obturant les frontières du Mali, imposant des restrictions commerciales et suspension du pays de ses organes de décision. L'armée de

du Mali a installé un gouvernement dirigé par des civils en réponse et s'est engagé à organiser des élections, ce qui a entraîné la levée des sanctions économiques, bien que le Mali reste suspendu des principaux organismes du Bloc.

CEDEAS n'a pas imposé de sanctions immédiatement après la deuxième putsch, mais en novembre, elle a opté pour des mesures ciblées contre des membres individuels de la Junte sur des retards perçus dans ses préparatifs électoraux. Les analystes

disent que les dirigeants régionaux doivent prendre en compte les risques de piqûre des Maliens contre la CEDEAO.

Une grande partie de la classe politique du pays a boycotté la récente consultation de la réforme, mais le narration du gouvernement favorisant la souveraineté nationale résonne avec une partie de la population.

EML / IMM / GW / REB / QAN

En Côte d’Ivoire, la colère de la communauté malienne après les sanctions de la Cédéao .
Les nombreux Maliens établis à Abidjan sont affectés par les mesures restrictives sur les échanges commerciaux et les transactions financières. Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du Monde Afrique depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du Monde Afrique. © Fournis par Le Monde Des conteneurs remplis de marchandises à destination du Mali, du Niger et du Burkina Faso, au port autonome d’Abidjan, en 2002.

Voir aussi