Actualités à la une

Monde: La présence de mercenaires russes au Mali risque de mettre fin à l’engagement des forces spéciales européennes

Mali-Des soldats russes à Tombouctou après le retrait français

  Mali-Des soldats russes à Tombouctou après le retrait français MALI-SECURITE/RUSSIE:Mali-Des soldats russes à Tombouctou après le retrait français BAMAKO, 6 janvier (Reuters) - Des soldats russes se sont déployés à Tombouctou, dans le nord du Mali, afin d'assurer l'entraînement des forces maliennes dans une base que les troupes françaises ont quittée en décembre, a annoncé jeudi un porte-parole de l'armée malienne. Le gouvernement de transition avait annoncé le mois dernier que des "formateurs russes" étaient arrivés au Mali, sans rien dire de leur affectation, ni de leur nombre.

Réunis à Brest le 13 janvier 2022, les ministres européens de la Défense et des Affaires étrangères ont cherché la réponse à l'arrivée de mercenaires du groupe Wagner au Mali.

  La présence de mercenaires russes au Mali risque de mettre fin à l’engagement des forces spéciales européennes © Fournis par franceinfo

Alors que la présence de 300 à 400 mercenaires russes du groupe Wagner au Mali a été confirmée par plusieurs diplomates, les Européens présents dans la région, notamment à travers la force Tabuka, ont exprimé leur inquiétude lors d'un sommet informel des ministres de la Défense et des Affaires étrangères de l'Union européenne à Brest, le 13 janvier 2022.

Sanctions financières contre la junte

D'autant que la junte militaire malienne issue du coup d'Etat de mai 2021 ne prévoit plus d'élections en 2022 comme elle s'y était engagée, mais projette une transition qui pourrait durer cinq ans. Inacceptable pour ses voisins de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) qui ont décidé d'isoler financièrement le Mali.

Mali : des soldats russes de plus en plus nombreux dans la région de Tombouctou

  Mali : des soldats russes de plus en plus nombreux dans la région de Tombouctou Après le départ de l'armée française, la Russie a déployé ses soldats dans le nord du Mali, notamment sur la base de Tombouctou ces dernières semaines, ont annoncé, jeudi, des responsables militaires maliens. Des soldats russes déployés au Mali. Afin d'assurer l'entraînement des forces maliennes dans une base que les troupes françaises ont quittée en décembre, de nombreux instructeurs russes sont basés à Tombouctou, dans le nord du Mali, a annoncé, jeudi 6 janvier, un porte-parole de l'armée malienne.

Inacceptable également pour les Européens qui reprochent au président autoproclamé d'avoir franchi une ligne rouge en faisant appel aux services des mercenaires du groupe russe Wagner. Réunis à Brest le 13 janvier 2022, les ministres européens de la Défense ont cherché une riposte à ce qui apparaît de plus en plus comme un changement d’alliance du Mali en faveur de la Russie.

Dans un communiqué montrant l'embarras des Européens, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a déclaré que "l'UE souhaite poursuivre ses missions militaires de formation au Mali mais pas à n'importe quel prix". Et d'ajouter : "Pour l'instant, nos missions de formation et de conseil aux forces armées et de sécurité intérieures maliennes vont continuer" par le biais de la Mission de formation de l'Union européenne au Mali (EUTM), "mais on a déjà suspendu l'aide budgétaire aux autorités maliennes à partir du moment où on a su que les élections n'allaient pas avoir lieu".

Les dirigeants de l'Ouest africains à discuter de la crise du Mali dans le Sommet clé

 Les dirigeants de l'Ouest africains à discuter de la crise du Mali dans le Sommet clé Les dirigeants de l'Afrique de l'Ouest se réuniront dimanche pour discuter de la crise politique du Mali, avec la junte militaire qui soumettra une nouvelle période pour une transition à la règle civile à la dernière minute après que sa première proposition ait été rejetée. .

Quitter le Mali

Plusieurs pays européens présents militairement au Mali se disent "très préoccupés" par la présence de militaires russes dans le pays. L'Estonie, la Lituanie ou la Suède, proches de "l'ours soviétique" qu’ils redoutent, ne veulent surtout pas d’incidents avec des soldats russes sur le terrain africain.

Les Suédois ont actuellement quelque 220 soldats stationnés au Mali dans le cadre de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) et 150 autres au sein de l'opération militaire française Takuba, qui vise à réunir des forces spéciales de différents pays pour accompagner les forces locales au combat. La Suède compte également un contingent dans le cadre de l'EUTM. Plusieurs partis au Parlement suédois demandent un départ rapide des troupes suédoises du Mali, mais la ministre des Affaires étrangères Ann Linde estime qu'un retrait doit être coordonné avec les autres pays européens sur le terrain.

Après les sanctions, les voyageurs transfrontaliers en déshérence à Bamako

  Après les sanctions, les voyageurs transfrontaliers en déshérence à Bamako La gare de bus de la compagnie Africa Tours Trans à Bamako n'est que l'ombre de la fourmilière habituelle. A Africa Tours Trans, le bus n'a pas bougé de la matinée.En cette fin de matinée, un seul bus, venant de Sévaré dans le centre du pays, vient rompre la torpeur de la cour aux bâtiments jaunes et rouges comme le logo de la compagnie. En fond sonore, une télévision diffuse des feuilletons ouest-africains à l'eau de rose devant plusieurs dizaines de passagers désabusés.

"La Suède est très préoccupée par l'évolution de la situation au Mali, tant en ce qui concerne la présence du groupe (russe) Wagner que le report des élections, destinées à ramener les civils au pouvoir."

Ann Linde, ministre suédoise des Affaires étrangères

à l'AFP

Le scénario centrafricain

"Une situation nouvelle qui pose la question de la présence française et européenne au Mali, car il sera de plus en plus difficile de justifier que des soldats français meurent pour un pays qui ne souhaite plus leur présence", affirme l’expert des questions européennes et de défense Nicolas Gros-Verheyde. Selon lui, comme en Centrafrique, les Russes veulent prendre la place de la France dans la région. Sauf que le Mali est beaucoup plus stratégique que la Centrafrique pour la sécurité de l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest.

Un soldat français tué au Mali en pleine montée des tensions entre Paris et Bamako .
Un soldat français a été tué lors d'une attaque au mortier samedi contre le camp de Gao, dans le nord du Mali, dans un contexte d'extrême tension entre Paris et Bamako sur fond de déploiement de mercenaires russes dans ce pays du Sahel. Le camp de Gao a été la cible samedi peu avant 17H00, heure de Paris (16H00 GMT), de "plusieurs tirs" d'obus de mortiers, partis d'une position située à "cinq à six kilomètres au nord-est", a indiqué leLe président Emmanuel Macron, chef des armées, a fait part de sa "très vive émotion" en annonçant dimanche le décès du brigadier Alexandre Martin, du 54ème régiment d'artillerie de Hyères (sud de la France).

Voir aussi