Actualités à la une

Monde: Affaire Novak Djokovic. Le joueur serbe de nouveau placé en rétention administrative en Australie

Novak Djokovic Breaks Silence de l'hôtel de détention après l'australien Open Fiasco

 Novak Djokovic Breaks Silence de l'hôtel de détention après l'australien Open Fiasco Novak Djokovic a brisé son silence après avoir été révoqué son visa en Australie. Le monde n ° 1 s'est rendu à Melbourne avec une exemption médicale , mais son Visa a été annulé après arrivée tard mercredi soir et reste maintenant dans un hôtel de détention de la ville alors qu'il attend la reprise d'une audience d'appel lundi . Le champion ouvert australien de neuf fois australien a pris à Instagram le vendredi pour remercier ses fans de lui soutenir.

Après un séjour en rétention et des jours d'incertitude, le Serbe s'est de nouveau vu annuler son visa, vendredi, sur une décision ministérielle. Vendredi 14 janvier, le ministre australien de l'Immigration, Alex Hawke, a annoncé l'annulation du visa de Novak Djokovic "pour des raisons de santé et de bon ordre, au motif qu’il était dans l’intérêt public de le faire en raison de l'intérêt public". Il ne devrait donc pas participer à l'Open d' Australie (du 17 au 30 janvier), dont il était le triple tenant du titre chez les hommes.

Djokovic accueille des enfants dans son académie, le Novak Center, à Belgrade. Il remet des diplômes à de jeunes joueurs . Encore une fois circulent des photos de Djokovic sans masque. Le lendemain, toujours à Belgrade, au Novak Center, le numéro 1 mondial reçoit les reporters de L'Équipe pour une longue interview (masquée) et Djokovic est entendu par le juge Kelly, qui lève l'annulation de visa du Serbe , estimant qu'il n'était pas en mesure de fournir plus de renseignements à la police des frontières. Il ordonne également sa libération immédiate. Djokovic part aussitôt s'entraîner.

Novak Djokovic lors d'une séance d'entraînement à Melbourne Park en Australie, le 14 janvier 2022. © EPA-EFE/DIEGO FEDEL Novak Djokovic lors d'une séance d'entraînement à Melbourne Park en Australie, le 14 janvier 2022.

Les autorités australiennes ont estimé que la présence en Australie du numéro un mondial qui n'est pas vacciné contre le Covid-19 « pourrait encourager le sentiment anti-vaccination ».

Le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic a été renvoyé en rétention administrative samedi 15 janvier après l'annulation de son visa pour la deuxième fois par le gouvernement australien la veille, et dans l'attente d'une décision de justice sur son cas, selon des documents judiciaires.

Open d’Australie. Novak Djokovic s’est entraîné cette nuit, son visa toujours sous la menace

  Open d’Australie. Novak Djokovic s’est entraîné cette nuit, son visa toujours sous la menace Novak Djokovic a repris le chemin des courts après son passage prolongé par un centre de rétention pour migrants, à son arrivée à Melbourne. À moins d’une semaine du début du tournoi, sa participation reste incertaine. Novak Djokovic s’entraînait mardi sur le site de l’Open d’Australie, au lendemain de sa victoire judiciaire retentissante contre le gouvernement australien et de sa libération, alors que sa participation est toujours en suspens, le gouvernement australien pouvant encore annuler une nouvelle fois son visa.

Djokovic ne sera pas expulsé d' Australie avant que la justice ne se soit définitivement prononcée, avait-il assuré auparavant, au cours d'une audience devant un juge de Melbourne. Par ailleurs, le juge chargé de l' affaire a annoncé se dessaisir au profit de la justice fédérale australienne, ce qui pourrait Dans les heures qui ont suivi, Novak Djokovic a demandé à la justice d'empêcher son expulsion d' Australie , ce que les autorités australiennes ont accepté jusqu'à ce que la justice ait statué sur le recours qu'il a déposé contre son annulation de visa. Le joueur serbe n'a, à ce stade, pas été placé

Novak Djokovic a admis avoir commis des «erreurs» dans son comportement après avoir été testé positif au Covid-19 en décembre et en remplissant son formulaire d'entrée en Australie , alors que sa participation à l'Open d' Australie est en suspens. Le numéro 1 mondial de tennis pourra-t-il Sur Instagram, le Serbe , non vacciné, a ainsi indiqué que son équipe avait fourni des informations complémentaires aux autorités australiennes, qui envisagent d'annuler à nouveau son visa et de l'expulser. «Nous vivons une époque difficile dans le cadre d'une pandémie mondiale et, parfois, des

La présence en Australie de Djokovic, qui n'est pas vacciné contre le Covid-19, « pourrait encourager le sentiment anti-vaccination », ont estimé les autorités australiennes dans un mémoire présenté devant la justice, en estimant que le Serbe devait être expulsé du pays.

La justice fédérale australienne désormais en charge du dossier

Vendredi lors d'une audience devant un juge, le représentant du gouvernement australien avait indiqué que le joueur de 34 ans ne serait pas reconduit à la frontière avant que la justice n'ait définitivement statué sur sa requête visant à bloquer son expulsion. Mais il avait averti que Djokovic devrait attendre cette décision en rétention administrative.

C'est la justice fédérale australienne qui est désormais en charge du dossier, à la demande vendredi du juge de Melbourne qui avait été saisi en premier lieu par les avocats du tennisman. Ce changement de tribunal est susceptible de ralentir la procédure, ont estimé les défenseurs de Djokovic.

Affaire Novak Djokovic. L’Australie réaffirme avec fermeté sa politique d’entrée sur son territoire

  Affaire Novak Djokovic. L’Australie réaffirme avec fermeté sa politique d’entrée sur son territoire Via son ministre des Finances, Simon Birmingham, l’Australie a rappelé que sa politique d’entrée sur son territoire n’avait pas évolué, alors qu’on ne sait toujours pas si Novak Djokovic pourra disputer le tournoi du Grand Chelem en Océanie. L’Australie continuera à appliquer « rigoureusement » sa ligne concernant la politique d’entrée sur son territoire en lien avec le Covid-19, a affirmé vendredi un ministre, au moment où le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic reste sous la menace d’une expulsion.

A Melbourne, l'audience de Novak Djokovic s'est achevée sur une victoire. La justice a ordonné sa libération du centre de détention et le joueur s'est même entrainé. Le gouvernement vient toutefois d'annuler à nouveau le visa du numéro 1 mondial. Le gouvernement vient toutefois d'annuler à nouveau le visa du numéro 1 mondial. Cette décision fait encore polémique notamment en Serbie, un des pays d'Europe où la couverture vaccinale contre le covid-19 est la plus faible.

Le joueur serbe n'a, à ce stade, pas été placé en rétention par les autorités, a précisé son avocat Nick Wood, cité par l'AFP. L'homme de loi a d'ailleurs demandé à ce que son client reste en liberté pendant la durée de la procédure, et ce malgré son statut de non vacciné. Le visa du champion de tennis de 34 ans avait déjà été annulé une première fois le 5 janvier lors de son arrivée à Melbourne, et Novak Djokovic avait alors été placé dans un centre de rétention en vue de son expulsion.

Djokovic a admis ne pas avoir rempli sa déclaration d'entrée correctement

Djokovic a admis avoir rempli incorrectement sa déclaration d'entrée en Australie, et n'avoir pas respecté les règles d'isolement après avoir été testé positif au Covid-19 en décembre --une contamination dont il espérait qu'elle lui permettrait de bénéficier d'une exemption pour entrer en Australie sans être vacciné.

« Nole » avait été refoulé à son arrivée à Melbourne le 5 janvier et placé en centre de rétention. Mais ses avocats avaient obtenu d'un juge le 10 janvier qu'il rétablisse son visa et ordonne sa libération immédiate.

L'Open d'Australie démarre lundi

Le ministre de l'Immigration Alex Hawke, faisant usage de son pouvoir discrétionnaire en la matière, a cependant annulé une nouvelle fois le visa de Djokovic vendredi « sur des bases sanitaires et d'ordre public ».

Le joueur de 34 ans comptait briguer un 10e titre à l'Open d'Australie, qui démarre lundi, et une 21e victoire en Grand Chelem, ce qui serait un record.

Affaire Novak Djokovic. Le Serbe a quitté l’Australie après un long feuilleton juridique .
L’avion de Novak Djokovic a décollé dimanche midi de Melbourne, après la deuxième annulation de son visa par le gouvernement australien, confirmé par la Cour fédérale. Novak Djokovic a quitté le territoire australien, dimanche vers 12 h 30 (heure française), à bord d’un vol Emirates. Son avion s’est envolé de Melbourne pour rejoindre Dubaï dans un premier temps. Plus tôt dans la journée, la Cour fédérale australienne avait débouté l’appel du Serbe concernant la deuxième annulation de son visa par le gouvernement australien.Novak Djokovic leaves the Marhaba lounge at Melbourne Airport for flight back to Europe. pic.

Voir aussi