Actualités à la une

Monde: L'Assemblée nationale reconnaît le "génocide" ouïghour, à quand celle de l'Etat français ?

Jean-Luc Mélenchon condamné pour injure publique et diffamation, son avocat annonce faire appel

  Jean-Luc Mélenchon condamné pour injure publique et diffamation, son avocat annonce faire appel Le candidat de La France insoumise pour la présidentielle 2022, Jean-Luc Mélenchon, a été condamné ce mardi 11 janvier 2022 à 500 € d’amende avec sursis et 3 000 € dommages et intérêts par le tribunal de Paris pour injure publique et diffamation envers Radio France. Son avocat a annoncé qu’il allait faire appel. Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise à l’élection présidentielle 2022, a été condamné par le tribunal de Paris ce mardi 11 janvier 2022 à 500 € d’amende avec sursis et 3 000 € dommages et intérêts pour injure publique et de diffamation.

A quelques jours de l'ouverture des JO d'hiver de Pékin, l'Assemblée nationale a adopté jeudi une résolution dénonçant le "génocide" des Ouïghours par la Chine. View on euronews

Manifestation au Canada en février 2021 © Adrian Wyld/AP Manifestation au Canada en février 2021

A quelques jours de l'ouverture des JO d'hiver de Pékin, l'Assemblée nationale française a adopté ce jeudi une résolution dénonçant le "génocide" des Ouïghours par la Chine, et demandant au gouvernement d'en faire de même.

Sans portée contraignante, le texte a reçu le soutien des députés du parti présidentiel LREM et a été adopté à la quasi-unanimité (169 votes pour, un contre et cinq abstentions).

Inde: la Cour suprême se saisit des accusations d’appels au génocide

  Inde: la Cour suprême se saisit des accusations d’appels au génocide Il y a un mois, de nombreux membres de groupes hindouistes ont organisé ce qu’ils ont appelé un Parlement religieux, où ils ont publiquement appelé à prendre les armes pour « exterminer » la minorité musulmane. Or la police régionale n’a toujours pas arrêté ces fondamentalistes. Les juges de la plus haute instance du pays ont donc décidé de se saisir du dossier. Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis « Nous devons prendre lesAvec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Il a été défendu à la tribune par le Premier secrétaire du PS Olivier Faure dans le cadre d'une journée réservée au groupe socialiste.

"Crime contre l'humanité" et "génocide"

La proposition stipule que l'Assemblée "reconnaît officiellement les violences perpétrées par les autorités de la République populaire de Chine à l'encontre des Ouïghours comme constitutives de crimes contre l'humanité et d'un génocide", et les "condamne".

Elle "invite le gouvernement français" à faire de même et à adopter "les mesures nécessaires auprès de la communauté internationale et dans sa politique étrangère à l'égard de la République populaire de Chine" pour faire cesser cette situation.

Au nom du gouvernement, le ministre délégué au Commerce extérieur Franck Riester a évoqué des "violences systématiques" et des "témoignages accablants", mais fait valoir que la qualification formelle de génocide relevait d'instances internationales, pas du gouvernement.

Passe vaccinal : les députés rétablissent le contrôle par les restaurateurs

  Passe vaccinal : les députés rétablissent le contrôle par les restaurateurs Au cours d’une nuit de débats menés au pas de charge, l’Assemblée nationale a adopté samedi matin en nouvelle lecture le projet de loi transformant le passe sanitaire en passe vaccinal. © PASCAL GUYOT/AFP via Getty Images A man shows a digital sanitary pass document on his smartphone, in front on the terrasse of a restaurant in Montpellier, southern France on August 11, 2021. - France on Aug 9, 2021, began enforcing a Covid pass championed by President Emmanuel Macron in cafes, restaurants and trains, a tightening of rules the government hopes will boost vaccinations but which has prompted weeks of angry protests.

Il a assuré que le sort de cette communauté était "évoqué au plus haut niveau" lors des entretiens avec les officiels chinois.

"Etape indispensable"

Dolkun Isa, président du Congrès mondial ouïghour (CMO), a salué "une étape indispensable vers une reconnaissance internationale plus large du génocide ouïghour".

A la tribune de l'Assemblée, M. Faure a dénoncé "la machine implacable qui vise à l'éradication culturelle et biologique d'un peuple", et aussi fustigé les grandes entreprises et marques occidentales "qui continuent à utiliser le travail forcé" de cette communauté turcophone musulmane de la province chinoise du Xinjiang (nord-ouest).

Stérilisations et avortements forcés, viols, tortures, enfants arrachés à leurs parents, prélèvement d'organes, camps d'internement et de rééducation, exécutions, destruction de mosquées et du patrimoine culturel, surveillance de masse... le texte fait un long énoncé des crimes reprochés au régime chinois.

Novak Djokovic privé de Roland-Garros s'il n'est pas vacciné ? Christophe Castaner annonce la couleur

  Novak Djokovic privé de Roland-Garros s'il n'est pas vacciné ? Christophe Castaner annonce la couleur Invité ce lundi 17 janvier sur BFM TV, Christophe Castaner a évoqué face à Jean-Jacques Bourdin le cas de Novak Djokovic, récemment expulsé d'Australie. Pour le Président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, si le tennisman serbe n'est pas vacciné au moment de Roland-Garros, il est inconcevable de penser à le voir jouer le tournoi français. © PA Photos/ABACA Invité ce lundi 17 janvier sur BFM TV, Christophe Castaner a évoqué face à Jean-Jacques Bourdin le cas de Novak Djokovic, récemment expulsé d'Australie.

La résolution s'inquiète aussi du sort réservé à d'autres "minorités turciques" (Kazakhs, Kirghizes, Ouzbeks et Tatars) par Pékin.

Alain David (PS) a fait applaudir par les députés des réfugiés ouïghours présents dans les tribunes.

"Nous ne pouvons pas dire que nous ne savions pas", a renchéri Constance Le Grip (LR).

"Logique concentrationnaire"

Clémentine Autain (LFI) a dénoncé la "logique concentrationnaire à l'échelle industrielle" mise en oeuvre par Pékin, mais les députés de son groupe se sont abstenus au motif que le texte ne proposait pas "d'actes forts". Le communiste Jean-Paul Lecoq s'est lui aussi abstenu.

L'unique vote contre est venu du député LREM de Paris Buon Tan, très engagé dans les relations franco-asiatiques et notamment chinoises.

Des organisations de défense des droits de l'Homme accusent la Chine d'avoir notamment enfermé plus d'un million de musulmans dans des camps de rééducation politique. Les Ouïghours sont particulièrement visés après une série d'attentats attribués à des islamistes et des séparatistes.

Reconnaître le "génocide" ouïghour en France : un coup d'épée dans l'eau ?

  Reconnaître le Deux semaines avant l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, l’Assemblée nationale a adopté ce jeudi 20 janvier, une résolution dénonçant le « génocide » de la minorité ouïghoure perpétré par la République populaire de Chine dans la province du Xinjiang. Mais un tel texte, non contraignant, peut-il avoir un impact sur la politique de Pékin ?

Pékin affirme que les camps sont des centres de formation professionnelle destinés à les éloigner de la radicalisation.

Un argument qui constitue une "lugubre analogie avec la propagande nazie à Dachau", l'un des principaux camps de concentration de l'Allemagne hitlérienne, s'est insurgé Vincent Ledoux (groupe Agir, majorité).

Le patron des députés LREM Christophe Castaner a dénoncé le sort de "millions" de personnes "réduites à une condition d'esclavagisme".

Reconnaissance du génocide par plusieurs Etats

La résolution relève que plusieurs États ont déjà "officialisé leur reconnaissance du génocide des Ouïghours" par Chine.

Le gouvernement américain, les parlements britannique, néerlandais et canadien, ont condamné des "crimes contre l'humanité" ainsi qu'un "génocide", et des procédures identiques sont engagées dans d'autres pays occidentaux, souligne le texte.

Amnesty International a appelé mercredi la communauté internationale à ne pas laisser la Chine utiliser ses Jeux d'hiver (4-20 fév) pour détourner l'attention de ses violations des droits humains, au Xinjiang.

Les Etats-Unis, l'Australie, le Canada et la Grande-Bretagne ont annoncé qu'ils n'enverraient pas de représentants officiels à Pékin, évoquant notamment "le génocide en cours et des crimes contre l'humanité" dans cette province.

La répression religieuse et culturelle en Chine à son paroxysme : islam ouïgour, bouddhisme tibétain et christianisme .
La Chine de Xi Jinping ne s’en prend pas seulement aux Ouïgours musulmans, elle a toutes les religions dans le collimateur, explique le sinologue Claude Meyer dans une tribune à « l’Obs ». Mais il y a fort à parier qu’elle ne pourra freiner le renouveau spirituel spectaculaire que le pays connaît depuis le début des années 1980. L’avenir dira si une telle stratégie d’endiguement pourra être maintenue durant les prochaines décennies sans menacer la stabilité sociale et donc la survie du régime jusqu’à son 100e anniversaire en 2049.

Voir aussi