Actualités à la une

Monde: Yémen: au moins 70 morts dans une frappe contre une prison tenue par les rebelles

Houthis's Houthis Rejete Nations Unie pour libérer un navire pavillon des EAU

 Houthis's Houthis Rejete Nations Unie pour libérer un navire pavillon des EAU Les rebelles Yemeni Houthi ont rejeté une demande des Nations Unies de libération d'un navire pavillon émirati qu'ils saisis auparavant ce mois-ci, ainsi que son équipage de 11 membres, en disant que le navire transportait "l'armée les atouts".

Cette image extraite d'une vidéo distribuée par le centre des médias Ansarullah le 21 janvier 2022 montre la destruction d'une prison du bastion rebelle houthi de Saada, dans le nord du Yémen, après avoir été touchée lors d'une frappe aérienne faisant de nombreux morts ou blessés. © AFP - - Cette image extraite d'une vidéo distribuée par le centre des médias Ansarullah le 21 janvier 2022 montre la destruction d'une prison du bastion rebelle houthi de Saada, dans le nord du Yémen, après avoir été touchée lors d'une frappe aérienne faisant de nombreux morts ou blessés.

Cela s'est passé à Saada au Yémen, dans une région contrôlé par les rebelles houthis. Au moins 70 morts, c'est le bilan d'une frappe aérienne vendredi 21 janvier contre une prison du nord du pays. Le bilan est communiqué par l'ONG Médecins Sans Frontière, qui dénonce « une attaque horrible ». Le chef de l'ONU «condamne» les frappes contre une prison et réclame des enquêtes sur les frappes menées ce jour par la coalition.

Émirats arabes unis : trois morts dans l'explosion de camions-citernes à Abou Dhabi

  Émirats arabes unis : trois morts dans l'explosion de camions-citernes à Abou Dhabi L'explosion de camions-citernes transportant du carburant a fait trois morts et six blessés lundi à Abou Dhabi, capitale des Émirats arabes unis, où les autorités ont évoqué un incident "probablement" dû à des drones. De leur côtés, les rebelles yéménites Houthis ont annoncé une "opération militaire d'envergure" aux Émirats arabes unis. L'explosion de camions-citernes a fait trois morts, lundi 17 janvier à Abu Dhabi, a indiqué la police de la capitale émiratie tandis que les rebelles yéménites Houthis ont annoncé une "opération militaire d'envergure" aux Émirats arabes unis.

C'est dans le fief des rebelles houthis, Saada, qu'a eu lieu le raid meurtrier. Il n’y a pas d'information à ce stade sur le nombre de détenus parmi les dizaines de victimes, ni sur l'identité de ces prisonniers. Mais des migrants pourraient en faire partie.

Quelques heures plus tôt ce vendredi, une autre frappe avait touché le port de Hodeida tuant 3 enfants, selon une ONG présente sur place. Ces violences ont lieu en pleine escalade au Yémen. Ces derniers jours, les rebelles houthis ont revendiqué une attaque de drone inédite contre les Émirats arabes unis, principal allié de l'Arabie saoudite dans la guerre contre les rebelles yéménites.

Une « réponse proportionnée »

L'ambassadrice des Émirats arabes unis auprès de l'ONU assure ce vendredi que la coalition mène une « réponse proportionnée » dans ses opérations militaires... Les bombardements de la coalition ont pourtant coûté la vie à des milliers de civils depuis 2015, comme l'ont documenté plusieurs ONG.

Riposte meurtrière au Yémen après l’attaque d’Abou Dhabi

  Riposte meurtrière au Yémen après l’attaque d’Abou Dhabi Des raids aériens de la coalition menée par l’Arabie Saoudite, en réponse aux frappes houthies réalisées lundi dans les Emirats arabes unis, ont fait au moins 14 morts à Sanaa. Une escalade dans la guerre qui dure depuis 2015.«Des opérations aériennes de la coalition ont commencé pour vingt-quatre heures sur Sanaa», a annoncé l’agence de presse saoudienne en lançant les premiers raids menés par des chasseurs F-15 et F-16 (de fabrication américaine). Il s’agit de «répondre à la menace et de neutraliser sa source», a indiqué un communiqué de la coalition, qui a invité en outre les habitants de Sanaa à s’éloigner des camps militaires et des quartiers généraux des milices houthis.

Les membres du Conseil de sécurité ont ‘condamné dans les termes les plus forts les attentats terroristes odieux perpétrés à Abou Dhabi’ lundi par les rebelles yéménites Houthis, dans une déclaration adoptée vendredi à l'unanimité.

Le chef de l'ONU «condamne» les frappes contre une prison et réclame des enquêtes

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a quant à lui condamné dans un communiqué publié ce vendredi « les frappes aériennes de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite contre un centre de détention à Saada », au Yémen, qui ont « fait au moins 60 morts et plus de 100 blessés » parmi les prisonniers.

« D'autres frappes aériennes ont été rapportées ailleurs au Yémen, avec aussi des morts et des blessés parmi les civils, dont des enfants », a-t-il aussi dénoncé, en réclamant « des enquêtes rapides, efficaces et transparentes » sur ces événements afin d'assurer que leurs auteurs rendent des comptes.

►À écouter aussi : Attaque contre les Émirats: les rebelles yéménites houthis peuvent-ils déstabiliser la région ?

Yémen: Le bilan de l'attaque contre une prison s'élève à quelque 90 morts .
Yémen: Le bilan de l'attaque contre une prison s'élève à quelque 90 mortsDUBAÏ (Reuters) - Les frappes aériennes menées la semaine dernière contre une prison au Yémen ont fait quelque 90 morts et plus de 200 blessés, a déclaré mardi le ministre de la Santé des rebelles houthis, au terme des opérations de secours.

Voir aussi