Actualités à la une

Monde: Etats-Unis : des singes de laboratoire évadés d’un camion retrouvés et euthanasiés

Origine du Covid-19 : 5 minutes pour comprendre pourquoi la polémique rebondit aux Etats-Unis

  Origine du Covid-19 : 5 minutes pour comprendre pourquoi la polémique rebondit aux Etats-Unis Origine du Covid-19 : 5 minutes pour comprendre pourquoi la polémique rebondit aux Etats-Unis

Les singes évadés vendredi ont été retrouvés. AFP/Stefani Reynolds © VALERY HACHE Les singes évadés vendredi ont été retrouvés. AFP/Stefani Reynolds Ils n’auront pas pu respirer l’air frais bien longtemps. Trois singes de laboratoire qui avaient profité d’un accident de la route pour s’échapper du camion qui les transportait dans le nord-est des États-Unis ont été retrouvés et euthanasiés samedi, ont annoncé les autorités locales. Le camion qui transportait une centaine de macaques crabiers était entré en collision avec un camion poubelle vendredi après-midi près de la petite ville de Danville, dans le centre de la Pennsylvanie. Plusieurs singes « se sont échappés du lieu de l’accident et ont disparu dans les environs », avait tweeté la police locale, appelant la population à ne pas s’approcher des animaux. Dans la soirée de samedi, la police a fait savoir que les 100 singes avaient été retrouvés. Mais les médias locaux, citant les autorités sanitaires américaines, ont précisé que trois d’entre eux avaient dû être euthanasiés. Les autorités locales n’ont pas expliqué pourquoi les animaux avaient été tués. Samedi matin, la police de Pennsylvanie avait publié une photo montrant un singe perché sur un arbre, ébloui par une lampe torche. Selon la chaîne de télévision WNEP, la police avait encerclé l’animal puis des tirs avaient été entendus. Le prix d’un macaque crabier, aussi appelé macaque à longue queue, peut atteindre 10 000 dollars. Ces singes très répandus en Asie du Sud-Est ont été largement utilisés dans les recherches sur les vaccins contre le Covid, selon le New York Times. Ils peuvent vivre 30 ans en captivité.

Au Rwanda, une entreprise transforme le gaz du "lac tueur" en électricité .
Au Rwanda, l'entreprise KivuWatt opère une centrale qui fabrique de l'électricité à partir des immenses quantités de gaz piégées dans les profondeurs du lac Kivu. Des gaz qui font de lui une menace mortelle pour ses riverains. Quand en mai dernier le volcan Nyiragongo a craché une énorme coulée de lave et secoué de sa colère toute la région du lac Kivu, les ingénieurs de KivuWatt ont dû, malgré "la peur", garder leur sang-froid.

Voir aussi