Monde: Talibans et Occidentaux se retrouvent autour de la table à Oslo

Afghanistan: défilé militaire des talibans après des manifestations dans le nord-ouest

  Afghanistan: défilé militaire des talibans après des manifestations dans le nord-ouest Les talibans ont fait étalage de leur force militaire en faisant défiler dimanche des dizaines de leurs combattants lourdement armés à Maymana (nord-ouest), où des heurts avec la population locale d'ethnie ouzbèke avaient eu lieu en fin de semaine passée.Des manifestations avaient été déclenchées dans la ville, capitale de la province de Faryab, par l'arrestation d'un commandant taliban d'origine ouzbèke, pour son implication présumée dans un enlèvement.

  Talibans et Occidentaux se retrouvent autour de la table à Oslo © NTB/AFP

Lors de leur première visite en Europe depuis leur retour au pouvoir, des talibans se sont retrouvés autour de la table avec des diplomates occidentaux lundi à Oslo pour discuter de la grave crise humanitaire en Afghanistan, la communauté internationale conditionnant la reprise de son aide au respect des droits humains.

La délégation afghane conduite par le ministre des Affaires étrangères Amir Khan Muttaqi s'est réunie peu après 10H30 (09H30 GMT) avec des représentants des Etats-Unis, de France, du Royaume-Uni, d'Allemagne, d'Italie, de l'Union européenne et de Norvège.

Se tenant à huis clos dans l'hôtel Soria Moria, sur une colline enneigée près d'Oslo, les discussions doivent notamment porter sur l'urgence humanitaire en Afghanistan, alors que des millions d'Afghans sont menacés par la faim dans le pays privé d'aides internationales et touché par plusieurs sécheresses.

Ruissellement de la misère: comment le gel des avoirs nuit à tous les Afghans

  Ruissellement de la misère: comment le gel des avoirs nuit à tous les Afghans Entrepreneur afghan, Shoaib Barak peine à payer ses salariés et ses fournisseurs qui, à leur tour, ne peuvent payer leurs factures: une terrible mécanique provoquée par le gel des avoirs afghans à l'étranger, qui paralyse le système bancaire du pays."Je me sens vraiment honteux", confie celui qui, essentiellement via son entreprise de construction, employait récemment encore 200 personnes à travers le pays."Pour moi, pour chaque Afghan, c'est vraiment dégoûtant. Je n'ai même pas la capacité de payer mon équipe.

"Tout en cherchant à résoudre la crise humanitaire (...), nous poursuivrons une diplomatie lucide avec les talibans (dictée par) notre intérêt constant pour un Afghanistan stable, respectueux des droits et inclusif", a tweeté dimanche le représentant spécial américain, Thomas West.

Aucun Etat n'a pour l'instant reconnu le gouvernement des talibans, fondamentalistes islamistes chassés du pouvoir en 2001 mais redevenus maîtres du pays en août dernier après une offensive éclair.

La Norvège a souligné que ces discussions, critiquées par des experts et une partie de la diaspora, "ne constituent pas une légitimation ni une reconnaissance", mais qu'il était nécessaire de "parler aux autorités qui dirigent de facto le pays".

Plus de 360 millions de chrétiens persécutés dans le monde, selon une ONG

  Plus de 360 millions de chrétiens persécutés dans le monde, selon une ONG L’ONG Portes ouvertes publie chaque année un « index mondial » de la persécution des chrétiens, recensant les atteintes, de l'« oppression quotidienne discrète » aux « violences les plus extrêmes » © Daniel MIHAILESCU / AFP Une église orthodoxe à Bucarest (image d'illustration).

Pour sa part, le porte-parole du gouvernement islamiste, Zabihullah Mujahid, a dit samedi à l'AFP espérer que les discussions contribueront à "changer l'atmosphère guerrière (...) en situation pacifique".

Depuis août, l'aide internationale qui finançait environ 80 % du budget afghan s'est arrêtée et les Etats-Unis ont gelé 9,5 milliards de dollars d'avoirs de la Banque centrale afghane.

Le chômage a explosé et les salaires des fonctionnaires ne sont plus payés depuis des mois.


Vidéo: Afghanistan : les Taliban au pouvoir (France 24)

La faim menace aujourd'hui 23 millions d'Afghans, soit 55 % de la population, selon l'ONU, qui a réclamé 4,4 milliards de dollars auprès des pays donateurs cette année.

Plainte contre un taliban

La communauté internationale attend de voir comment les fondamentalistes islamistes gouvernent, après avoir piétiné les droits humains lors de leur premier passage au pouvoir entre 1996 et 2001.

Afghanistan: entre talibans et EI, peur sur la ville à Jalalabad

  Afghanistan: entre talibans et EI, peur sur la ville à Jalalabad A Jalalabad, les talibans au pouvoir avaient promis de ramener la paix. Mais entre les attaques attribuées à leurs ennemis du groupe Etat islamique (EI), leurs représailles et de mystérieux cadavres qui apparaissent dans les cours d'eau, c'est surtout la peur qui règne.Le soir, les habitants de cet important carrefour de l'est afghan se pressent pour rentrer chez eux avant que la nuit tombe et que les armes ne parlent, craignant à la fois les violences de l'EI et les ripostes parfois aveugles des talibans.

Malgré les promesses, les femmes sont largement exclues des emplois dans le secteur public et les écoles secondaires pour filles restent pour la plupart fermées.

Deux militantes féministes ont disparu cette semaine à Kaboul.

Avant leurs entretiens avec les talibans, les diplomates occidentaux ont rencontré en début de matinée des membres de la société civile afghane, des militantes féministes et des journalistes notamment, qui ont eux-mêmes eu des discussions sur les droits humains avec les fondamentalistes islamistes dimanche.

Une des militantes féministes, Jamila Afghani, avait alors évoqué "une réunion positive pour rompre la glace".

"Les talibans ont fait preuve de bonne volonté", avait-elle indiqué à l'AFP. "Voyons si leurs actes suivront leurs paroles".

Les participants ont souligné "que tous les Afghans doivent travailler ensemble pour une amélioration politique, économique et sécuritaire dans le pays" et que "la compréhension et la coopération sont les seules solutions à tous les problèmes de l'Afghanistan", avait pour sa part tweeté le porte-parole taliban, Zabihullah Mujahid, dans ce qu'il a présenté comme une "déclaration conjointe".

Parmi les 15 membres de la délégation - exclusivement masculine - arrivée samedi soir à bord d'un avion affrété par la Norvège figure Anas Haqqani, un des chefs du réseau Haqqani.

Sa présence à Oslo est particulièrement critiquée. Responsable de plusieurs attentats meurtriers en Afghanistan, son clan, devenu une composante majeure du nouveau régime taliban, est considéré par les Etats-Unis comme un groupe "terroriste".

Selon les médias norvégiens, une plainte contre Anas Haqqani a été déposée à Oslo pour crimes de guerre. "Cela fait mal. C'est comme si Anders Behring Breivik (le néonazi norvégien qui a tué 77 personnes en 2011) venait dans un pays" en tant que délégué, a dit l'auteur de la plainte, Zahir Athari, à la radiotélévision NRK.

24/01/2022 11:05:09 -          Oslo (AFP) -          © 2022 AFP

WA étend le masque facial EDICT à mesure que les cas poussent .
plus d'Australiens occidentaux devront porter des masques de visage comme une augmentation des infections d'omicron et l'État se prépare à adoucir ses règles de frontière difficiles. © Richard Wainwright / AAP Photos À partir du 5 février, plus de personnes seront autorisées à entrer à l'AS, mais doivent encore avoir 14 jours de quarantaine. WA a enregistré 85 nouveaux cas de Covid-19 locaux au cours des cinq derniers jours, les grappes émergent tout au long de Perth et de l'État du Sud.

Voir aussi