Actualités à la une

Monde: Moscou "très préoccupé" par les actions de Washington

La cheffe de la diplomatie allemande à Moscou: une visite «constructive» selon Lavrov

  La cheffe de la diplomatie allemande à Moscou: une visite «constructive» selon Lavrov Perçue à Moscou comme une « anti-russe » et alors que les relations entre la Russie et les pays occidentaux sont particulièrement tendues, le déplacement de la nouvelle ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock s'annonçait périlleux et complexe. Avec notre correspondant à Moscou, Jean Cassey En matière de relations russo-allemandes, trois grands dossiers dominent l’ordre du jour. L’Ukraine, tout d’abord, où les menaces de guerre sont plus vives que jamais. L’éternel dossier du gazoduc Nord Stream 2, ensuite, toujours pas entré en opération malgré l’impatience croissante de la Russie.

UKRAINE-CRISE-RUSSIE-KREMLIN:Moscou "très préoccupé" par les actions de Washington

MOSCOU © Reuters/MAXIM ZMEYEV MOSCOU "TRÈS PRÉOCCUPÉ" PAR LES ACTIONS DE WASHINGTON

MOSCOU (Reuters) - Le Kremlin a estimé mardi que les récentes initiatives américaines sur l'Ukraine aggravaient encore la situation et ajouté que Moscou voyait avec une grande inquiétude l'annonce par Washington de la mise en alerte d'environ 8.500 soldats dans l'attente d'un éventuel déploiement en Europe de l'Est.

La présidence russe a ajouté que Vladimir Poutine s'entretiendrait dans le courant de la semaine avec son homologue français Emmanuel Macron, dans le cadre des efforts visant à apaiser les tensions au sujet de l'Ukraine.

L'armée ukrainienne, un poids plume face au rouleau compresseur russe ?

  L'armée ukrainienne, un poids plume face au rouleau compresseur russe ? Alors que les États-Unis ont tiré, mardi, la sonnette d’alarme, jugeant désormais que la Russie pouvait attaquer l’Ukraine à tout moment, le souvenir de l’armée russe prenant rapidement le dessus sur les soldats ukrainiens en 2014 a refait surface. Kiev a cependant fortement amélioré ses capacités de défense, notamment grâce à l’aide des pays de l’Otan. Washington, de plus en plus alarmiste, assure désormais que “la Russie peut attaquer l’Ukraine à tout moment”. Londres, de plus en plus concret, envoie de l’équipement militaire - essentiellement des armes antichar - à Kiev.

L'Elysée a annoncé lundi soir que cette conversation aurait lieu "dans les prochains jours".

Sur ce dossier, la France plaide pour une désescalade qui passe par l'expression de mises en garde fermes et crédibles à l'égard de la Russie mais aussi un "dialogue renforcé" avec Moscou, a ajouté l'Elysée.

Des discussions en format Normandie entre conseillers politiques de la France, de la Russie, de l'Ukraine et de l'Allemagne doivent avoir lieu mercredi à Paris.

(Reportage Dmitri Antonov; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Blandine Hénault)

Crise en Ukraine : on vous résume les différentes négociations en cours pour apaiser la situation .
Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, doit s'entretenir avec son homologue russe, Vladimir Poutine, vendredi matin. © Fournis par franceinfo "Faire le point sur l'ensemble de la situation, obtenir de la visibilité et engager un dialogue exigeant." Voici l'objectif de l'échange téléphonique entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine, vendredi matin, selon les termes très diplomatiques du locataire de l'Elysée. Le mot "désescalade" n'est pas prononcé, mais c'est l'enjeu de ce coup de fil entre les présidents français et russe, au sujet des vives tensions entre l'Ukraine et la Russie.

Voir aussi