Monde: De mystérieuses marques rectilignes au fond de l’Atlantique intriguent les scientifiques

Exposition aux Champs Libres à Rennes : La rêverie utopiste des teufeurs de Julie Hascoët

  Exposition aux Champs Libres à Rennes : La rêverie utopiste des teufeurs de Julie Hascoët Depuis 2013, Julie Hascoët photographie les free parties de l’ouest de la France. Un travail exposé aux Champs Libres, à Rennes, dans le cadre du rendez-vous annuel d’art contemporain Exporama – Pas sommeil. Le ciel, comme les fêtards, est un peu brumeux. Les nuages bas accentuent l’impression de moment suspendu. Une jeune femme fume, allongée sur le toit d’une voiture, visage tourné vers le haut, un verre à la main. Dans le reflet d’une des vitres du véhicule, la silhouette encapuchonnée d’un autre teufeur.Depuis 2013, Julie Hascoët photographie les free parties de l’ouest de la France.

Les chercheurs ont découvert ces traces rectilignes au fond de l’océan Atlantique, au nord des Açores, à l’ouest du Portugal. © Photo : NOAA Ocean Exploration Les chercheurs ont découvert ces traces rectilignes au fond de l’océan Atlantique, au nord des Açores, à l’ouest du Portugal.

Le 23 juillet 2022, des scientifiques de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) ont découvert de mystérieux tracés rectilignes à 2 500 mètres de profondeur dans l’océan Atlantique, au nord des îles portugaises des Açores. L’origine de ces marques n’a toujours pas été découverte.

Les océans ont encore beaucoup de secrets à révéler. Des scientifiques de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique, ont fait une bien étrange découverte, le 23 juillet 2022. Lors d’observations des fonds avec des robots submersibles, ils ont remarqué des tracés droits et réguliers, dans l’océan Atlantique, au nord des îles portugaises des Açores, au sommet d’un volcan sous-marin, raconte le quotidien américain The New York Times . À ce jour, l’origine de ces traces rectilignes est toujours inconnue.

Qu’est-ce que cette faille dans le Pacifique où trente nouvelles espèces ont été découvertes ?

  Qu’est-ce que cette faille dans le Pacifique où trente nouvelles espèces ont été découvertes ? Des chercheurs britanniques et américains ont découvert une trentaine de nouvelles espèces potentiellement inconnues. Toutes sont situées dans une des zones les plus inaccessibles de la planète : la fracture de Clarion-Clipperton. Qu’est-ce que cette plaine abyssale, située entre Hawaï aux États-Unis et le Mexique, profonde de 5 500 mètres par endroits ? Explications.Coraux, étoiles et concombres de mer… Plus de trente espèces jusqu’ici potentiellement inconnues viennent d’être découvertes dans la zone de fracture de Clarion-Clipperton, située entre l’archipel d’Hawaï aux États-Unis et le Mexique, en plein océan Pacifique.

L’équipe de chercheurs a fait cette observation dans le cadre du projet Voyage to the Ridge 2022. Il s’agit d’une mission menée entre mai et septembre 2022 pour cartographier les zones marines profondes peu explorées, particulièrement dans la zone de la fracture de Charlie-Gibbs. Cet endroit est particulièrement intéressant pour les chercheurs, car le plancher océanique est constitué de plaines, de failles et de monts sous-marins, qui s’étendent sur une grande distance. Leur exploration peut également permettre de mieux comprendre le fonctionnement des plaques tectoniques et donc des séismes.

. © Carte : Ouest-France .

Les internautes interrogés sur les réseaux sociaux

C’est donc à l’aide d’un véhicule télécommandé, équipé d’une caméra, que les chercheurs de la NOAA ont découvert ces traces étranges. Repérées à une profondeur d’un peu plus de 2 500 mètres, elles forment une ligne régulière d’une douzaine de trous, espacés de dix centimètres, sur des longueurs de 150 à plus de 180 centimètres. Le 28 juillet 2022, d’autres marques similaires ont été découvertes, à environ 482 kilomètres de la première observation.

« L’origine de ces trous laisse les scientifiques perplexes. Ils ont l’air d’avoir été créés par l’homme, mais les petits tas de sédiments qui les entourent suggèrent qu’ils ont été creusés par… quelque chose », a déclaré la NOAA sur son compte Twitter. Afin d’élucider ce mystère, l’agence publique américaine a demandé l’avis des internautes sur les réseaux sociaux. Mais les réponses ont davantage semé le trouble, car de nombreuses théories ont été proposées.

«Nope», le nouveau film d'horreur américain qui explose le box-office

  «Nope», le nouveau film d'horreur américain qui explose le box-office Après "Get Out" et "Us", le réalisateur Jordan Peele dévoile sa nouvelle pépite. Intitulé "Nope", son nouveau film d'horreur cartonne déjà aux États-Unis où il a pulvérisé les records d'entrées en un seul week-end. Il sera à l'affiche dans les salles françaises dès le 10 août prochain. Vous allez avoir des sueurs froides. Aux États-Unis un film d’horreur cartonne, devançant les blockbusters de l’été. Nope, en français "non", est le film d'horreur numéro 1 au box-office outre-Atlantique. Il a pulvérisé les records d'entrées en un seul week-end et il va débarquer prochainement en France.

Selon certains utilisateurs de Twitter, ces marques auraient été faites par des poissons qui « marchent » sur le sol marin, laissant ainsi des traces régulières avec leurs nageoires. Pour d’autres, il s’agit d’une créature sous-marine qui s’enfouit dans le sable, comme l’équille, un long poisson osseux, par exemple. Les trous dans le sable seraient formés par la respiration de l’animal. On peut également lire que la raison serait tout simplement un morceau de tuyau perforé qui serait arrivé au fond de l’océan et que ces marques auraient été ainsi creusées avec le courant marin.

De Nantes à St-Vincent-sur-Oust, le festival flottant La Rive aux barges en 19 étapes sur le canal

  De Nantes à St-Vincent-sur-Oust, le festival flottant La Rive aux barges en 19 étapes sur le canal Du 8 au 30 juillet, de Nantes (Loire-Atlantique) à Saint-Vincent-sur-Oust (Morbihan) en passant par Nort-sur-Erdre, Blain et Redon (Ille-et-Vilaine), le festival itinérant La Rive aux barges voguera sur une partie du canal de Nantes à Brest pour une quatrième et (peut-être) ultime édition. De la cité des Ducs, à Nantes, jusqu’à Saint-Vincent-sur-Oust (Morbihan), le légendaire canal de Nantes à Brest accueillera La Confluence, un bateau traditionnel labellisé d’intérêt patrimonial aménagé en scène flottante. Du 8 au 30 juillet, la Rive aux barges fera huit escales sur les eaux du canal, en Loire-Atlantique, en Ile-et-Vilaine et dans le Morbihan.

Des traces similaires déjà découvertes

Bien que l’origine de ces trous ne soit pas claire, les scientifiques du projet Voyage to the Ridge 2022 tablent pour la présence d’organismes vivant dans les fonds marins et qui auraient créé ces traces avec leurs nageoires, ou autre partie extérieure de leur corps. Les chercheurs de la NOAA ont utilisé le terme allemand « Lebensspuren », qui se traduit par « traces de vie », pour expliquer leur théorie.

Le site officiel de l’Agence américaine précise également que ce n’est pas la première fois que de telles formations sont observées. « En juillet 2004, lors d’une exploration à une profondeur de 2 082 mètres, lors d’une expédition le long de la dorsale médio-atlantique nord, les scientifiques ont découvert plusieurs ensembles de ces trous. »

apportant la matière noire au pub .
Les scientifiques Dark Matter et la physique quantique peuvent sembler hors de propos parmi les huîtres, schnitzels et goélettes glacées de Coffin Bay au menu d'un pub de pays en Australie du Sud. © fourni par Crikey , mais tout cela changera lorsqu'un groupe de scientifiques s'arrête à l'hôtel Bentley à Clare, au nord d'Adélaïde, plus tard ce mois-ci pour parler des mystères de l'univers.

Voir aussi