Monde: Burkina Faso: après des fortes pluies, les Ouagalais parent au plus pressé

Burkina Faso : 15 soldats tués dans une double attaque à l'engin explosif

  Burkina Faso : 15 soldats tués dans une double attaque à l'engin explosif Quinze soldats burkinabè ont été tués mardi lors d'une double attaque à l'engin explosif commise par des jihadistes présumés dans le nord du Burkina Faso, a annoncé l'état-major des armées dans un communiqué. Au moins 15 soldats ont été tués mardi dans le nord du Burkina Faso par deux explosions qui ont touché un véhicule de transport blindé puis des soldats qui s'étaient précipités au secours des premières victimes, a indiqué, mardi 9 août,Au moins 15 soldats ont été tués mardi dans le nord du Burkina Faso par deux explosions qui ont touché un véhicule de transport blindé puis des soldats qui s'étaient précipités au secours des premières victimes, a indiqué, mardi 9 août, l'armée dans un communiqué.

Vue générale de la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. © REUTERS/Joe Penney/Files Vue générale de la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou.

La saison des pluies s’installe, avec son corollaire d’inondations. Mercredi dernier 3 août, plusieurs quartiers de la capitale ont été inondés par de fortes pluies. Des véhicules, des mobiliers de maisons, des marchandises de commerces, ont été emportés par les eaux de pluie. Pour faire un point des dégâts causés par ces premières pluies, une équipe gouvernementale a sillonné les quartiers qui ont subi la furie des eaux. Mais les populations restent toujours inquiètes, car l’Agence nationale de la météorologie prévoit d’autres pluies. Pour ces populations, le plus urgent est de libérer les passages d’eau.

Burkina Faso: l'opposition dénonce les violences de milices proches du pouvoir

  Burkina Faso: l'opposition dénonce les violences de milices proches du pouvoir Les responsables du Front patriotique, un mouvement burkinabè regroupant les partis politiques et des organisations de la société civile, dénoncent la naissance de milice pour menacer les opposants. Ces responsables accusent un membre de l’Assemblée législative de Transition d’être à la tête d’une des milices qui a tenté par la violence de s’opposer à la naissance du Front patriotique. Ils s’en seraient pris physiquement à Alassane Bala Sakandé, ex-président de l’Assemblée nationale. Avec notre correspondant au Burkina Faso, Yaya BoudaniLes membres de cette milice ne seraient pas à leur premier forfait selon les responsables du Front patriotique.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Quelques jours après le passage des eaux de pluie, certains habitants de la capitale tentent de restaurer ce qui peut l’être. Véhicules ou meubles emportés, des murs endommagés. Des dégâts matériels qui se chiffrent à des millions de francs CFA pour certains sinistrés. « Les voitures sont au garage, l’eau est rentrée dedans. Je suis découragé, j’ai élevé les murs et l’eau les a renversés », commente un Ouagalais.


Vidéo: Burkina Faso : pluie de critiques autour du retour de l'ex-président Blaise Compaoré (Dailymotion)

Ces personnes sinistrées accusent les autorités municipales de n’avoir pas effectué les travaux de curage des canalisations d’une part, mais aussi de n’avoir pas bien étudié la construction de certaines routes.

Au moins 15 soldats tués dans le nord des explosions de Faso du Burkina: l'armée

 Au moins 15 soldats tués dans le nord des explosions de Faso du Burkina: l'armée Au moins 15 soldats ont été tués dans le nord du Burkina Faso lorsqu'un véhicule de transport a roulé sur un explosif caché, tuant plusieurs soldats avant qu'une deuxième explosion tue ceux qui se précipitaient à leur aide, L'armée a déclaré dans un communiqué.

« On a été inondé ici à cause du manque de caniveau, analyse un habitant. Ils n’ont pas tenu compte de ceux qui allaient y habiter plus tard. Ils ont fait des évacuations d’eau, mais ce n’est pas suffisant. Dans les quartiers, ici, il va falloir mettre des caniveaux pour que l’eau arrive au niveau de la canalisation de la grande voie. »

« On ne fait pas de nouveaux caniveaux, on ne débouche pas, ça va continuer, déplore un autre. Tant qu’on ne change pas notre façon de faire, ça va continuer. »

Ces habitants craignent une répétition des inondations de 2009 qui avaient fait une dizaine de morts et 150 000 sinistrés. « J’ai bien peur qu’on revive le 1er septembre 2009, il va falloir prendre nos préoccupations », craint-on dans le quartier. « C’est maintenant que la saison s’installe. Le début, c'est des grandes pluies, la fin, c'est des grandes pluies. Alors pourquoi ils n’ont pas pris des mesures ? »

Après une visite aux personnes sinistrées, le ministre de l’Urbanisme et de l’habitat promet que le gouvernement agira afin d’éviter le pire.

Mali : 42 soldats tués dans une attaque jihadiste .
Une attaque dans le nord-est du pays, près des frontières du Burkina Faso et du Niger, a fait 42 victimes au sein de l'armée malienne.L'armée malienne a « réagi vigoureusement à une attaque complexe et coordonnée » à Tessit au cours de laquelle elle a eu « 42 morts et 22 blessés » dans ses rangs, faisant aussi état de « 37 terroristes neutralisés » et plusieurs de leurs équipements « abandonnés » lors de « plusieurs heures de combat », selon ce nouveau bilan publié par le gouvernement dans un communiqué.

Voir aussi