Monde: Avortement aux Etats-Unis : quels Etats américains ont interdit ou protégé l’interruption volontaire de grossesse ?

Droit à l'avortement au Kansas : "Il y a des électeurs conservateurs qui pensent qu'il faut préserver cette liberté", analyse la politologue Nicole Bacharan

  Droit à l'avortement au Kansas : Pour l'historienne spécialiste des Etats-Unis, le maintien de la garantie constitutionnelle de l'IVG au Kansas est un "revers important" pour les anti-avortement.Il y a au Kansas "des électeurs conservateurs qui pensent qu'il faut préserver cette liberté" du droit à l'avortement, a affirmé, mercredi 3 août sur franceinfo, Nicole Bacharan, politologue et historienne, spécialiste des Etats-Unis. Les électeurs du Kansas, dans le Midwest américain, se sont prononcés mardi pour le maintien de la garantie constitutionnelle sur l'avortement.

Des Etats ont d’ores et déjà adopté, ou sont en passe de le faire, des lois interdisant l’avortement ou restreignant fortement son accès. D’autres, en revanche, comme la Californie ou le New Jersey, l’ont sanctuarisé.

Après la décision de la Cour suprême des Etats-Unis de révoquer, vendredi 24 juin, l’arrêt Roe vs Wade, laissant les Etats américains légiférer sur le droit à l’avortement, un certain nombre d’entre eux ont d’ores et déjà fait appliquer leurs propres lois.

Treize Etats, notamment, avaient prévu des lois contre l’avortement appelées « trigger laws » (littéralement « lois de déclenchement »), désignant une loi inapplicable mais pouvant entrer en vigueur lorsque certaines conditions sont remplies, en l’occurrence après l’annulation de l’arrêt Roe vs Wade.

Avortement illégal aux Etats-Unis : Facebook critiqué pour avoir fourni à la justice des messages privés

  Avortement illégal aux Etats-Unis : Facebook critiqué pour avoir fourni à la justice des messages privés Le réseau social avait reçu, avant la décision de la Cour suprême, une réquisition pour fournir les échanges d’une mère et de sa fille dans un dossier d’avortement illégal. © Fournis par Le Monde Manifestation pour le droit à l’avortement à Lincoln, la capitale du Nebraska, le 4 juillet.

Il s’agissait du Missouri, de l’Arkansas, de l’Idaho, du Kentucky, de la Louisiane, du Mississippi, du Dakota du Nord, du Dakota du Sud, de l’Oklahoma, du Tennessee, du Texas, de l’Utah et du Wyoming.

Aux Etats-Unis, l’avortement n’est plus un droit fédéral
Quels Etats américains ont interdit l'avortement ?
Statut du droit à l'avortement dans chaque Etat américain. La carte est mise à jour régulièrement.
Source : Compilation Le Monde.

Tous ces Etats, rejoints par d’autres, ont adopté des lois, ou sont en passe de le faire, interdisant l’avortement (en rouge sur la carte). Toutefois, certaines de ces lois ont été suspendues par des juges, permettant une reprise temporaire des interruptions de grossesse.

D’autres Etats (en orange) ont adopté – ou vont bientôt le faire – des lois restreignant le droit à l’avortement. Globalement, il s’agit de ramener le délai de recours à quinze semaines de grossesse maximum, voire six dans les Etats les plus stricts. Certains Etats sont, eux, plus indécis (en jaune sur la carte). Dans le Montana, par exemple, l’adoption de telles lois nécessiterait d’amender la Constitution de l’Etat. C’est ainsi qu’au Kansas les habitants de étaient appelés à se prononcer sur la question mardi 2 août. Avec un taux de participation élevé, près de 60 % des électeurs ont finalement rejeté un amendement constitutionnel qui aurait fragilisé le droit à interrompre une grossesse.

Etats-Unis : la pilule abortive, une bataille majeure après la décision de la Cour suprême

Enfin, l’avortement demeure légal dans une petite vingtaine d’Etats (en bleu). Quelques-uns parmi eux, notamment la Californie, l’Oregon ou encore le New Jersey, ont encore renforcé le droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Emilio Estevez dans les photos .
La carrière de démocrates, y compris Joe Biden, a salué le résultat d'une question de vote aux droits de l'avortement au Kansas , après qu'une majorité ait voté pour protéger le droit dans la Constitution de l'État.

Voir aussi